Dossier

Marseille en grand, un an après

L’histoire est en marche, mais elle avance à plus petits pas. Le 2 septembre 2021, Emmanuel Macron venait passer trois jours dans la seconde ville de France et, depuis le jardin du Pharo, lançait “Marseille en grand”. 365 jours et une élection plus tard, les promesses du président entrent dans le concret.

Concernant les écoles, l’effort exceptionnel de l’État a désormais un véhicule, sous la forme d’une société commune, la SPDEM, qui doit piloter les futurs chantiers qu’il ne faudra pas attendre avant le prochain mandat. En attendant, Benoît Payan continue de couper les rubans des écoles rénovées souhaitées par Jean-Claude Gaudin. Sur les transports, là encore, un groupement d’intérêt public réunit à présent tous les acteurs concernés mais les discussions se poursuivent sur les priorités, alors que le calendrier ne cesse de s’allonger.

Enfin, la réforme de la métropole a été actée par la loi, supprimant derechef un étage du mille-feuille, mais la nouvelle répartition des compétences doit être actée d’ici la fin de l’année. Avant cela, il faut encore trancher dans les mécanismes financiers propres à la métropole, ce qui ne se fera pas sans tensions.

Derrière ces grands axes, le plan “Marseille en grand” comprenait une myriade de projets plus modestes sur lesquels Marsactu fait régulièrement le point en mettant à jour le Macronscope. Retrouvez dans ce dossier tous nos articles consacrés aux effets du plan, avec ses avancées et ses retards.

À la une
Rattrapage
Brefs
Recherche