Trois jours de déplacement à Marseille, 1 h 30 de discours au palais du Pharo, une flopée de visites ministérielles… et puis quoi ? Notre “Macronscope” vous propose de suivre précisément l’avancée du plan “Marseille en grand” annoncé par le président de la République le 2 septembre 2021.

Pour chacune des 32 mesures, nous avons noté leur avancement actuel mais aussi leur nouveauté, avec un commentaire de la rédaction. Cet outil sera mis à jour régulièrement dans les mois qui viennent et nos articles sur chacune des thématiques y seront référencés.

Les mesures

  • Transports
  • Éducation
  • Sécurité
  • Logement
  • Emploi
  • Culture
  • Hôpital

Transports

  1. Un milliard pour les transports

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Je suis prêt à ce que, dans un premier temps, on puisse avoir ce financement d'un milliard d'euros, dont 250 millions en subventions, qui sera engagé par l'État à la fois pour l'accessibilité et des projets très concrets identifiés
    Où on en est

    Le financement du plan transports de la métropole a été annoncé par plusieurs gouvernements. Début novembre 2021, le principe d’une enveloppe d’un milliard d’euros pour les transports de la métropole – dont les trois-quarts sont des avances remboursables –  est inscrit au projet de loi de finances. Une première échéance de 132 millions d’euros figure au budget 2022 de la métropole.

  2. Un groupement d'intérêt public pour piloter les projets

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Sous trois mois, nous devons créer deux outils nouveaux : la Société publique d'intérêt national pour les écoles et le Groupement d'intérêt public pour les transports, puisque ce sera bien cette forme qui sera retenue pour les projets évoqués tout à l'heure.
    Où on en est

    Un protocole signé par le premier ministre et la présidente de la métropole le 14 décembre 2021 prévoit que cette structure sera créée au 1er janvier 2022, avec une présidence assurée par la métropole mais une majorité des voix au conseil d’administration pour l’Etat. Il associera “la région, le département, les six communes principalement concernées, les représentants du monde économique et des usagers pour veiller à la bonne
    affectation des crédits sur les opérations identifiées comme prioritaires”. Ce GIP est officiellement installé le 10 février 2022.

  3. L'automatisation du métro

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Un milliard d'euros (...) qui sera engagé par l'État à la fois pour l'accessibilité et des projets très concrets identifiés : l'automatisation du métro, la création de quatre lignes de tramway et de cinq lignes de bus à haut niveau de qui répondent à cet objectif
    Où on en est

    Le contrat a été signé en 2019 avec le constructeur Alstom pour cet énorme projet lancé en 2011. 382 millions d’euros de prêts avaient déjà été obtenus sur un budget total dépassant les 600 millions.

  4. Cinq lignes de bus BHNS

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Un milliard d'euros (...) qui sera engagé par l'État à la fois pour l'accessibilité et des projets très concrets identifiés : l'automatisation du métro, la création de quatre lignes de tramway et de cinq lignes de bus à haut niveau de qui répondent à cet objectif
    Où on en est

    Selon la métropole, les lignes sont situées hors de Marseille, à l’exception du B4 (Gèze-La Fourragère). La plus importantes est celle entre Martigues et Port-de-Bouc (13 km). Vient ensuite le Chronobus entre la gare d’Aubagne et la zone d’activité de Gémenos. Deux extension s’y ajoutent : celle de l’Aixpress vers le Val Saint-André et celle du Zenibus à Marignane et Plan-de-Campagne,


  5. Quatre lignes de tramway

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Un milliard d'euros (...) qui sera engagé par l'État à la fois pour l'accessibilité et des projets très concrets identifiés : l'automatisation du métro, la création de quatre lignes de tramway et de cinq lignes de bus à haut niveau de qui répondent à cet objectif
    Où on en est

    Annoncées comme des “créations”, ces “quatre lignes” comprennent en fait deux extension déjà dans les projets de la métropole : la ligne nord-sud Arenc-Castellane gagnerait 14 kilomètres, en deux temps, tandis qu’un tronçon naîtrait entre la rue de Rome et les Catalans. En réflexion depuis quelques années, l’extension de la Belle de mai bénéficie désormais d’un engagement ferme. Enfin, le Valtram verra le jour entre Aubagne et la Bouilladisse.


  6. Une gare souterraine à Saint-Charles

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    1,4 milliard d’euros sur les 3,5 milliards d’euros de budget seront bien apportés par l’État. J’en prends ici l’engagement. L’ordonnance portant création de l’établissement public de ce grand projet sera mis en chantier dès le mois prochain
    Où on en est

    Le ministre des Transports a validé le programme du chantier en juin 2021 et un protocole de financement de 3,5 milliards d’euros a été signé en mars 2022 pour la ligne nouvelle. Une enquête publique sera organisée en 2022 pour un lancement de la première phase des travaux en 2023. Concernant la gare souterraine, la date d’ouverture est fixée pour 2032.


  7. L'accélération du RER à la marseillaise

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Le financement du démarrage de la nouvelle signalisation sur la ligne Marseille - Vintimille qui conditionne la réalisation de ce projet est bouclé. 300 millions d’euros dont 115 millions d’euros de la part de l’État seront ainsi investis et ce, sans attendre la réalisation d’une nouvelle ligne à grande vitesse.
    Où on en est

    Ce chantier très technique permet d’encaisser le trafic supplémentaire attendu et d’améliorer la fiabilité de la ligne. En partant de la frontière italienne, le tronçon marseillais était prévu en toute fin, en 2029. L'”accélération” reste donc à préciser.


  8. Le port fluvial

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Marseille doit devenir la tête de pont de l'axe Rhône Saône. Et à cet égard, la transformation du port maritime en un grand port fluvio-maritime allant de Marseille à Lyon doit se faire, conservant son siège à Marseille, à travers une concertation avec les équipes de Lyon, permettra de lancer une infrastructure intégrée nouvelle.
    Où on en est

    Début septembre, l’agence Medlink, à laquelle participe le Grand port maritime de Marseille, a remis à la demande du ministre des Transports un rapport contenant 60 propositions pour le développement de la liaison Méditerranée-Rhône-Saône. L’objectif est d’encourager le report modal et donc de diminuer la part de la route. Aujourd’hui, l’axe est notoirement sous-utilisé.


  9. L'extension de l'aéroport et sa desserte

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    L'État assurera les financements en bon ordre et dans les bons temps pour l’extension de l’aéroport et la facilitation de sa desserte et les dispositions seront prises pour la finalisation d’ici à la fin de l’année 2023, comme il se doit pour les équipements qui étaient prévus pour les Jeux Olympiques.
    Où on en est

    L’aéroport Marseille Provence a obtenu le permis de construire en décembre 2020 pour son projet d’extension. Il prévoyait en revanche une mise en service un peu plus tardive, en avril 2024, et un financement de l’État n’était pas connu. Concernant la desserte, le seul projet existant est le raccordement de la gare de Vitrolles aux terminaux via un téléphérique.


  10. Le branchement à quai des navires

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Nous voulons d’un port vert avec des quais enfin électrifiés, des financements seront garantis
    Où on en est

    L’électrification des quais au port est un sujet sur la table de longue date. De premiers travaux ont eu lieu avec notamment le concours de la région. Mais le nombre de bateaux pouvant se brancher en même temps reste limité.

Sur ce thème

Éducation

  1. Participer à la rénovation de 174 écoles

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Si je laisse Marseille se débrouiller tout seul, c'est simple, ces enfants vivront avec des écoles qui ne seront pas rénovées au bon rythme (...) Alors, pour réussir cela, nous allons être à vos côtés.
    Où on en est

    Le président et la Ville de Marseille identifient 174 écoles à rénover entièrement. La Ville a présenté la première vague de chantier début octobre 2021. Quelques semaines plus tard, le principe d’une enveloppe de 254 millions pour les écoles marseillaises est acté par l’État. Le 14 décembre 2021, le premier ministre valide une augmentation de 150 millions d’euros de cette participation. Elle est complétée par une garantie de 650 millions d’euros d’emprunts.

  2. Une structure dédiée pour la rénovation

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Nous allons créer une société ad hoc, dont Monsieur le maire aura la présidence. Elle sera sous pilotage de l'État, on connaît ces formules ici à Marseille.
    Où on en est

    Le président souhaite que cette structure partenariale soit mise en place avant la fin 2021, il s’agira d’une société publique locale d’aménagement d’intérêt national (SPLAIN). Fin octobre 2021, le principe d’une enveloppe de 254 millions pour les écoles marseillaises est acté par l’État, auxquels s’ajoutent 6 millions pour cette structure. En janvier 2022, la SPEM, pour société publique des écoles de Marseille, est créée. L’État y est actionnaire à 50% aux côtés de la Ville.


  3. Le projet école du futur

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Il faut que ces directeurs d'école ils puissent choisir l'équipe pédagogique. (...) Faire un laboratoire de liberté et de moyens, un projet pédagogique qui est adapté aux élèves.
    Où on en est

    C’est “l’expérimentation Macron” que le président veut voir entrer en vigueur à la rentrée 2022-2023 dans 50 écoles de la ville. Le premier ministre a réitéré son souhait de bénéficier du “soutien” de la Ville pour le volet périscolaire. En février 2022, la liste des 58 écoles retenues est publiée. Une grande partie ne sont pas classées dans le réseau d’éducation prioritaire.

  4. Des micro-collèges et des micro-lycées

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    10 micro-collèges et 10 micro-lycées qui s'installent à Marseille, dans les quartiers les plus en difficulté où on a nos décrocheurs très jeunes
    Où on en est

    Comme Emmanuel Macron l’a dit dans son discours, l’expérience est déjà menée au lycée Diderot à Marseille depuis 2015. Le président veut que cette initiative soit intensifiée et déployée à la rentrée 2022/2023.


  5. Une formation militaire pour 100 jeunes

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Pour les jeunes les plus décrochés, les plus en difficulté, je veux aussi qu'on mobilise des instruments qu'on connaît, mais qu'on a insuffisamment développés : le militaire volontaire. (...) 100 jeunes Marseillais seront accompagnés dès l'automne, qui entreront dans un parcours de formation professionnelle auprès de nos militaires des Bouches-du-Rhône.
    Où on en est

    Le site internet du Service militaire volontaire, qui compte sept centres en France, annonçait que son antenne marseillaise ouvrirait à l’automne 2021, mais les premières formations sur place, dans un site militaire du 9e à Marseille, ne démarreront finalement qu’en mai 2022.


Sur ce thème

Sécurité


  1. Des équipements pour les policiers

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Plus de 8 millions d'euros pour équiper les policiers de Marseille en moyens numériques d'enquête, en nouveaux véhicules, 222 voitures et motos dès l'été 2022.
    Où on en est

    Pas de précision supplémentaire connue sur cette mesure.


  2. Un nouvel Hôtel de Police

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Nous assurons également à nos forces des conditions de travail et de vie à hauteur de leur engagement en construisant ici un nouvel hôtel de police pour 150 millions d'euros.
    Où on en est

    Maintes fois évoqué durant la dernière décennie le déménagement de l’Evéché – vieillissant et inadapté – refait surface. Selon La Provence, la préfecture de Police étudie la possibilité d’une installation sur un terrain de 29 000m² à Saint-Pierre (5e). Le bâtiment qui y sortirait de terre d’ici à 2030 y accueillerait 2000 agents de police et personnels administratifs.


  3. De nouveaux magistrats

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    En plus de 11 magistrats récemment arrivés, 3 nouveaux groupes d'enquêteurs de la police judiciaire qui disposeront de tous les moyens techniques nécessaires pour aller interpeller les têtes de réseau et les faire juger
    Où on en est

    Une semaine avant la venue d’Emmanuel Macron, le garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti, a annoncé ces renforts au parquet de Marseille à la fin du mois d’août 2021. En février 2022, il a annonce un nouveau renfort de 16 magistrats pour atteindre un effectif de “195 en 2023” ainsi que de dix greffiers. La construction d’une cité judiciaire “de plus de 40 000 mètres carrés […] dès 2028” est aussi mise sur la table. 


  4. Trente médiateurs et trente éducateurs

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    60 éducateurs ont été embauchés ces derniers mois et je souhaite que 30 médiateurs et 30 éducateurs viennent leur prêter main forte.
    Où on en est

    Pas de précision supplémentaire connue sur cette mesure.


  5. Un million pour 500 caméras

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Nous financerons 500 caméras dans les zones qui en ont besoin.
    Où on en est

    Cette proposition d’une aide de l’État – 1 million d’euros – était connue depuis février dernier. Martine Vassal, présidente du département, avait alors proposé de doubler la mise. Générant une passe d’armes avec la mairie qui disait vouloir mettre en place un moratoire sur la question. Le président, lui, insiste et souhaite voir ces caméras déployées en priorité à proximité des écoles. Mais le soutien paraît bien maigre s’il s’agit d’implanter 500 nouvelles unités, qui nécessitera au moins une dizaine de millions d’euros. La mairie pousse, de son côté, pour l’installation de la fibre dans toute la ville avant d’installer les caméras.


  6. Deux compagnies de CRS pérennisées

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Nous accélérerons les nouvelles arrivées, 100 policiers sont arrivés en 2021 d'ores et déjà, 200 policiers arriveront en 2022. Les deux compagnies de CRS supplémentaires présentes depuis mars seront pérennisées.
    Où on en est

    Comme le souligne le président dans son discours, les deux compagnies de CRS sont en poste depuis le printemps. Quant aux 200 policiers supplémentaires promis, ils sont déjà annoncés en février dernier lors d’une visite de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur.


  7. Un commissariat dans les 13/14

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    En regroupant les commissariats des 13e et 14e arrondissements avec une politique adaptée aux besoins et un financement là aussi confirmé de 8,5 millions d'euros.
    Où on en est

    Lors d’une visite fin mai, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, annonce la fusion des commissariats des 13e et 14e arrondissements. Un temps envisagé, un terrain à Château-Gombert, est finalement écarté. Cette installation se fera du côté de Saint-Jérôme sur un terrain de la métropole, avec un objectif d’ouverture en 2024. La première pierre a été posée en mars 2022 par Gérald Darmanin. L’État a augmenté sa participation à 9 million d’euros, appuyé par la région, qui versera un million.


Sur ce thème

Logement


  1. La réhabilitation de 10 000 logements en 15 ans

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    L'État a pris ses responsabilités en prenant une politique qui n'est normalement pas la sienne, mais en assumant cet objectif de réhabilitation de 10 000 logements dans les 15 prochaines années.
    Où on en est

    La mesure avait précédemment été annoncée comme pouvant être menée en cinq ans. Le 16 mars 2022, une enveloppe de 760 millions est actée entre l’agence nationale de la rénovation urbaine, l’agence nationale pour l’habitat, la métropole et la Ville. Elle prévoit que 2800 logements sociaux seront démolis et reconstruits, que 2300 autres seront rénovés mais aussi que 1300 logements privés seront “recyclés”.


  2. La rénovation du centre-ville

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Ilots Belle de Mai, Noailles, Hoche, Versailles, requalification du centre-ville, les chantiers doivent s'engager immédiatement.
    Où on en est

    Ce sont les chantiers portés par une société publique locale dédiée (SPLAIN) dans laquelle la Ville, la métropole et l’État sont associés. Elle s’est dotée au début de l’année 2021 d’un directeur général et a lancé en octobre 2021 une enquête pour préciser la situation de chaque immeuble des périmètres tracés. L’enveloppe signée en mars 2022 par l’ANRU comprend tout un volet centre-ville : 197 millions d’euros sont fléchés dans cette direction.


Sur ce thème

Emploi

  1. Un capital jeunes créateurs

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Offrir à tous les jeunes qui justifieront d’un projet sérieux, un accompagnement et une dotation plusieurs milliers d'euros pour leur permettre de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale. Beaucoup de jeunes disent « j’ai une idée, mais je n'ai pas de réseau, je n'ai pas le financement ».
    Où on en est

    Des dispositifs spécifiques pour les jeunes existent déjà, la nouveauté résiderait donc dans un financement renforcé de l’État. Début décembre 2021, la ministre déléguée à la Ville a annoncé une enveloppe de 15 millions d’euros et le lancement des carrefours de l’entrepreneuriat. En février 2022, les structures devant mettre en place ces dispositifs ont été désignées et le capital jeunes créateurs est en cours de mise en place.

Culture

  1. Les grands studios de la Méditerranée

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Ce que nous devons créer ensemble à Marseille, ce que vous devez créer, ce sont ces grands studios de la Méditerranée qui permettront d'avoir l'infrastructure pour les tournages de grands films, de grandes séries.
    Où on en est

    La mairie confirme être en quête d’un terrain de 10000m² pour y installer de futurs studios.


  2. Une antenne de la Cinémathèque française

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Cher Costa Gavras, l’État est prêt à vous accompagner dans votre projet de création d’une antenne marseillaise de la cinémathèque française pour transmettre, faire vivre ici la mémoire du cinéma et surtout le plaisir du cinéma.
    Où on en est

    La mairie et plusieurs associations du secteur portaient depuis des mois l’ambition de créer une cinémathèque pour Marseille. L’annonce du chef de l’État a donc surpris. En décembre 2021, Costa Gavras a visité trois lieux potentiels avec le maire de Marseille et son adjoint à la culture, en compagnie du réalisateur Robert Guédiguian.


  3. Le projet Odysseo

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Nous avons décidé de lancer aujourd'hui Odysséo, une ambition qui accompagnera les populations à la transition écologique au travers de la création d'un réseau de lieux de sensibilisation, de recherche, de formation, d'innovation sur les pays bordant la Méditerranée.
    Où on en est

    Concrètement, c’est le projet “Marsa” d’Ora-ïto qui intègre l’opération Odysseo. Depuis 10 ans le designer caresse le rêve de créer une structure mêlant art et protection du littoral au Frioul, où il a racheté le fort de Brégantin. Il va copiloter ce projet avec l’ancienne ministre de la Culture Françoise Nyssen et Cyprien Fonvielle directeur général d’Acta Vista. Selon le M, le magazine du Monde, ce “musée-campus” devrait ouvrir d’ici à 2026.


  4. L'école CinéFabrique

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    Nous implanterons également à Marseille une école CinéFabrique, pour les 18-25 ans, comme cela a été fait avec succès à Lyon de manière impressionnante et j’en salue les auteurs et les acteurs ici.
    Où on en est

    La mairie confirme la recherche d’un site idoine pour accueillir cette formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

Sur ce thème

Hôpital


  1. Une maison des femmes

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    J'ai aussi décidé de faire plus encore (...) en apportant notre soutien à la réalisation d'une Maison des Femmes.
    Où on en est

    Le projet de ce lieu d’accueil pour les femmes victimes de violence est la déclinaison locale d’une expérience menée en Seine-Saint-Denis. Soutenu par de nombreuses personnalités, le projet avait, début 2021 récolté 150 000 euros dans le cadre d’un financement participatif. Il a ouvert en janvier 2022 au sein de l’hôpital de la Conception avant de bénéficier en fin d’année d’un lieu dédié mis à disposition par le conseil départemental, près de la Timone.


  2. 50 millions pour l'hôpital mère-enfant

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    J'ai décidé de faire plus encore en mobilisant 50 millions d'euros supplémentaires pour le pôle mère-Enfant.
    Où on en est

    Ce futur service de la Timone vise à regrouper les activités de soins et de recherche en gynécologie-obstétrique et de médecine néonatale. Un marché a été lancé fin 2021, le chantier est chiffré à 120 millions d’euros hors taxes, avec une mise en service espérée d’ici fin 2027.


  3. La reprise de la dette de l'AP-HM

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    L'État est au rendez-vous du soutien dû à cette grande institution, d'une part, parce que nous avons, avec le Ségur, allégé la dette pour 233 millions d'euros.
    Où on en est

    La dette de l’AP-HM est proche du milliard d’euros. En 2018, la chambre régionale des comptes avait évoqué une situation de dépôt de bilan si l’on comparait l’hôpital à une entreprise privée.


  4. La rénovation de l'Hôpital Nord et de la Timone

    Nouveauté
    Avancement
    Ce qu'il a dit
    169 millions d'euros, la moitié de l'investissement total, sont sur la table pour les réhabilitations de la Timone, de l'Hôpital Nord et les constructions du nouveau bâtiment du SAMU.
    Où on en est

    Cet accord de financement à parité avec les collectivités territoriales était déjà connu. Il a été conclu dans le cadre du Copermo, le Comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins. Le 14 décembre 2021, le premier ministre a mobilisé 20 millions d’euros supplémentaires pour boucler le budget nécessaire à l’hôpital Nord, portant le total à 238 millions.


Sur ce thème


Réalisation Nangka

Exigeant, engageant, indépendant

Offre
découverte

1er mois

Je m'abonne

1