La Ville de Marseille s’attaque enfin à la rénovation des très vétustes écoles GEEP

Actualité
le 20 Jan 2023
11

Avec leurs structures métalliques préfabriquées, ces bâtiments sont repérés comme prioritaires pour une rénovation depuis de longues années. Les travaux de réhabilitation complète de 5 des 31 groupes scolaires de ce type vont démarrer avant le printemps.

Le maire de Marseille visitait ce vendredi le groupe scolaire Malpassé-Les Oliviers (13e), premier d’une série d’établissements concernés par des travaux de réhabilitation d’ampleur. D’ici quelques jours, le groupement piloté par Fayat va démarrer la construction d’une école provisoire qui permettra, à partir des vacances de Pâques, de lancer le désamiantage de la partie élémentaire […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Simoun Simoun

    Pourquoi ne pas rappeler que les écoles “GEEP” sont construites sur le modèle du collège “Pailleron” détruit à Paris dans un incendie qui a fait de nombreuses victimes. C’est la structure même de ces bâtiments, qui n’a pas de résistance suffisante à la chaleur d’un incendie, qui est en cause. La seule bonne solution consiste à les raser pour reconstruire. Pourquoi s’acharner à les rénover, ce qui coûte très cher si l’on veut les ignifuger correctement ? (cf le chantier pharaonique de l’université Jussieu, construite selon un procédé assez semblable, qu’il a fallu désamianter et ignifuger à grand frais au moyen d’un chantier qui a duré plus de quinze ans). De plus, ces bâtiments sont inadaptés et sans intérêt architectural.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Résumer “le gros problème de ces bâtiments” au seul fait que “ce sont des passoires thermiques” me choque aussi.

      Signaler
  2. Patafanari Patafanari

    Raser et reconstruire c’est devoir se soumettre à des centaines d’autorisations administratives, de diagnostics divers, d’archéologie préventive, etc.De ce fait, prévoir une quinzaine d’années avant la livraison du nouveau bâtiment.

    Signaler
    • Simoun Simoun

      Une réhabilitation lourde nécessite également des autorisations administratives (“centaines” pour une construction nouvelle me paraît un peu excessif), ne serait-ce qu’un permis de construire. Heureusement, d’autres savent construire des écoles en moins de quinze ans.

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Dès lors que le foncier est disponible, le délai est de l’ordre de 2 ans jusqu’à l’achèvement. Dans le cas d’une école, il doit y avoir en sus des délais pour la vérification des normes de sécurité, mais je doute un peu qu’ils soient supérieurs à quelques mois.

      Signaler
  3. Christian Christian

    Un des aspects de l’héritage catastrophique de 25 ans de gaudinisme.

    Signaler
  4. Pussaloreille Pussaloreille

    Quid de l’école Eugene Cas, aux Chutes-Lavie : n’est-elle pas construite aussi sur le modèle Pailleron ?

    Signaler
    • Simoun Simoun

      Le groupe scolaire Chartreux – Eugène Cas est bien une école GEEP

      Signaler
  5. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    Hé oui, la Ville s’y attaque “enfin”, après avoir perdu plus d’un an à essayer de convaincre le Président Macron d’accepter Christophe Pierrel comme président de la SPL ad hoc. Problème : le même Christophe était précédemment au cabinet du Président Hollande, où il avait de très mauvaises relations avec le ministre des Finances du gouvernement de l’époque, un certain… Emmanuel M.

    Quand la guerre des egos politiciens finit en balle dans le pied des citoyens, une fois encore. Une vraie tradition française et surtout marseillaise.

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Emmanuel saurait donc aussi faire des chicayas ?!

      Signaler
    • Mars, et yeah. Mars, et yeah.

      En doutiez-vous ? Quand il a fait cette référence, il était de bon ton de comprendre : “La ferme et obéissez”, mais il semble qu’en dépit de ses talents et aptitudes, M. Payan n’a pas fait Macron 2ème langue.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire