Marsactu - Le Journal

Depuis plus de cinquante ans, l’usine d’alumine de Gardanne rejette des « boues rouges » dans la Méditerranée. C’est-à-dire 20 millions de tonnes chargées en métaux lourds toxiques pour l’environnement. Malgré les différentes réglementations, beaucoup nient l’impact environnemental de ce rejet. Dès l’origine contesté par des écologistes, ce dossier est l’objet d’une bataille politique et économique. Après l’arrêt imposé par l’État d’ici décembre 2015, l’entreprise Alteo veut utiliser le pipeline de 50 km pour se débarrasser d’effluents liquides.

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




0
commentaires

Partage par email

Offrir cet article