Au couvent Levat, Juxtapoz est parti pour rester

Info Marsactu
le 24 Sep 2021
9

Après avoir annoncé son départ, l'association d'artistes Juxtapoz va finalement bénéficier d'une prolongation au couvent de la Belle-de-Mai. Une autorisation provisoire qui doit, à terme, se pérenniser. Au grand dam d'autres associations du quartier.

Juxtapoz est installé dans le couvent Levat depuis 2017. (Photo : Violette Artaud)

Juxtapoz est installé dans le couvent Levat depuis 2017. (Photo : Violette Artaud)

“La mairie soutient Juxtapoz, parce que nous avons développé au couvent Levat une résidence d’artistes, une programmation gratuite et l’ouverture du jardin”, se félicite Karine Terlizzi, directrice de l’association artistique qui occupe ce lieu atypique, au cœur d’un immense jardin, à la Belle-de-Mai (3e). Après avoir annoncé en février plier bagage, cette dernière a finalement […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    Je croyais, sans doute naïvement, que les gens qui se présentent aux élections ont des idées, voir même des projets et bien non . Soient ils se contentent, comme dans ce cas là, de pérenniser l’existant soit ils font des appels à projets . Je ne sais pas comment l’on peut juger des projets quand l’on a pas d’idée ni de projet soi même mais les politiques sont capables de tout.
    Cela me rappelle la boutade de Coluche : ” dites nous ce dont vous avez besoin on vous apprendra à vous en passer ” qui illustre bien l’action de Payant et de son équipe.

    Signaler
    • Bouyaka13 Bouyaka13

      Peut être parce qu’il n’y avait pas d’autres projets globaux solides proposés ? Les associations de quartier ont toujours voulu récupérer le jardin mais quid du couvent ? La mairie a besoin d’une structure qui gère l ensemble du lieu, finance l’entretien de la vieille bâtisse et du jardin etc… Juxtapoz a plutôt bien réussi sa mission et contribué à faire de ce lieu fermé à tous depuis toujours, un tiers lieu convivial et emblématique à Marseille.
      Quand on voit l’état de saleté des parcs entretenus par la Ville, on ne souhaite surtout pas ça au jardin levat.

      Signaler
  2. Fabienne Barral Fabienne Barral

    Pourquoi parler d’un couvent de “bonnes sœurs ” terme tout à fait ringard et à connotation péjorative?

    Signaler
  3. patrick patrick

    C’est un endroit agréable et plein de vie. Très bien

    Signaler
  4. GENIA GENIA

    Cet espace naturel était justement protégé parce qu’il n’était pas ouvert au public…..

    Signaler
    • MaxMama13 MaxMama13

      Ça fait des années que c’est ouvert et bien géré par Juxtapoz. Un jardin inaccessible servirait à quoi ?

      Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Avez-vous seulement lu cet article avant de le commenter de façon péremptoire ?

      Signaler
  5. Marc Henkel Marc Henkel

    « Si Juxtapoz part, le couvent ferme » et bien non, Juxtapoz est loin d’être la seule structure pouvant faire vivre un projet dans ce bel espace qui est largement assez vaste pour accueillir plusieurs projets.

    Signaler
  6. Pelren Pelren

    Personnellement, je ne vois pas très bien ce que l’on peut reprocher à Juxtapoz dans la gestion du lieu depuis qu’elle en a pris les rênes !
    Bien évidemment, il y aura toujours des aigreurs ça et là chez ceux qui voudraient bien la place !
    Je pense qu’en demandant leur avis à tous ceux qui y sont ou y ont été hébergés (et ils sont légion…), on se rendrait vite compte de la réalité d’une gestion démocratique, participative et équilibrée !
    Quant à l’article, qui veut à tout prix ménager la chèvre et le choux, il ne contentera finalement personne !!!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire