Centrale biomasse de Gardanne : vers de nouvelles études d’impact environnemental ?

Boisé
Bref
le 27 Avr 2017
0

Le tribunal administratif de Marseille examinait ce jeudi le recours des opposants à la centrale biomasse de Gardanne. Si le juge a mis sa décision en délibéré, le rapporteur public censé éclairer la décision du tribunal a pointé la nécessité de nouvelles études environnementales. Il a ainsi appuyé les demandes des requérants. Ces derniers dénoncent le manque d’études d’impact préalables et demandent l’annulation de l’autorisation d’exploiter délivrée en 2012 par la préfecture à Uniper. Il s’agit notamment de l’impact indirect via les importants besoins d’approvisionnement en bois de la centrale, la plus grande de France (lire notre article).

« Étonnamment, le rapporteur public est vraiment allé dans notre sens, c’est encourageant. Ci on obtient gain de cause, on arrêtera la centrale pour un moment », estime Rémy Carrodano, du collectif vigilance gaz de GardanneLa mise en service de cette unité, reconversion depuis le charbon, a pris du retard et fait toujours l’objet des tests. La question économique plane sur ce dossier comme sur celui des rejets polluant de l’usine voisine d’Alteo : la partie charbon de la centrale est déjà présentée comme menacée par l’entreprise et les syndicats.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire