Après 33 ans d’histoire, Retravailler Provence ne veut pas disparaître

Actualité
Benoît Gilles
19 Sep 2017 0

Forte de 48 salariés, l'association Retravailler Provence - aujourd'hui Grand Sud-Est- est en redressement judiciaire depuis près d'un an. Porteuse d'une longue histoire de lutte pour l'accès aux droits pour le travail des femmes, cette structure pourrait disparaître. À moins que le projet de reprise de certaines de ses salariées parvienne à convaincre le tribunal de grande instance.

En ce début de semaine, le hall du 28 allées Léon-Gambetta bourdonne comme une ruche à l’approche de l’hiver. Les stagiaires entrent et sortent, un café à la main. Mais cette vitalité apparente est loin d’être une vérité commune à tous les étages. Plusieurs structures vivent dans ce bâtiment dont elles partagent en partie les […]

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




0
commentaires

A la une

Le suicide d’un cadre de Lidl à Rousset résonne jusqu’à l’Assemblée...

C'était le 29 mai 2015. Yannick Sansonetti, 33 ans, était retrouvé mort, suicidé dans un atelier frigorifique des entrepôts Lidl situés à Rousset où...

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire