Restaurateurs et collectivités au tribunal pour faire sauter le verrou préfectoral

Actualité
le 29 Sep 2020
2

Ce mardi à 15 heures, des patrons de restaurants et de bars associés à plusieurs collectivités locales tenteront d'obtenir du tribunal administratif la suspension de l'arrêté préfectoral fermant leurs établissements pour quinze jours.

Le cours d'estienne d'Orves vidé de ses terrasses. Photo LC

Le cours d'estienne d'Orves vidé de ses terrasses. Photo LC

“On n’a pas voulu ouvrir ce lundi car on ne veut pas de fermeture administrative qui nous pénaliserait encore plus, mais on a choisi de faire tout ce que la loi nous permet.” Directrice du restaurant le 44 rue sainte, Julie Martelli a choisi, comme 12 autres patrons de bars et restaurants, de saisir ce […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jasmin jasmin

    si même le tribunal administratif ne veut pas protéger les citoyens, on ne saura pas auprès de qui porter plainte pour que les restaurateurs et autres commerces n’attentent pas à notre vie.

    Signaler
  2. Simon BECHELEN Simon BECHELEN

    Jusqu’à preuve du contraire, c’est bien le covid-19 qui attente à la vie d’une très faible partie de la population (la mortalité se situe entre 0.5 et 1%).
    Il existe d’autres moyens de protéger les citoyens comme par exemple lutter contre la pollution de l’air ou de l’alimentation. On traiterait alors des causes et non pas des conséquences. Bref, faire attention oui, tout arrêter et à tout prix, pas sûr ^^

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire