Martine Vassal va licencier le parent qu’elle avait fait embaucher au département

Enquête
le 3 Oct 2019
12

Après les révélations de Marsactu fin juin à propos du petit cousin de son mari, la présidente du département est sur le point de mettre fin à son contrat au département. Durant quatre ans, le jeune homme s'est signalé par un très fort absentéisme.

Quatre ans après avoir fait embaucher Lucas B., un membre de sa famille, au département, Martine Vassal est finalement sur le point de le licencier pour « insuffisances professionnelles ». La situation était devenue compliquée pour la présidente Les Républicains de la collectivité après nos révélations quant à l’embauche et à l’absentéisme de ce proche et ce alors qu’elle vient de se porter candidate à la mairie de Marseille.

Cet absentéisme poussé a commencé dès son arrivée au département, comme ouvrier forestier, au mois de juin 2015, soit très peu de temps après la prise de pouvoir de Martine Vassal. Selon les éléments recueillis par nos soins, l’élue était alors intervenue personnellement dans cette embauche en « emploi d’avenir », pourtant censée être gérée par les missions locales du département. Une intervention dont les services de la collectivité n’ont « pas trace » avait déclaré en juin à Marsactu un représentant de l’administration.

À trois reprises ensuite, Martine Vassal et son administration avaient choisi de le prolonger au département malgré un avertissement formel sur la nécessaire assiduité à son poste. Il y a un an encore, il était fait stagiaire de la fonction publique après ses trois ans d’emploi d’avenir. Lucas B. était alors reconduit à son poste contre l’avis de son chef de service qui avait expliqué diplomatiquement qu’il serait peut-être plus à l’aise dans un bureau que sur les chemins départementaux. C’est au moment de lui accorder ou non sa titularisation que le département a finalement choisi de dire stop.

351 jours d’arrêt maladie en quatre ans

En cumulant 351 jours d’arrêt maladie ordinaire en quatre ans au département, Lucas B. a en effet, selon nos informations, épuisé de longue date la patience de ses supérieurs hiérarchiques. Interrogé par la direction des ressources humaines, le directeur de l’environnement Jean-Noël Petreschi a cette fois pu livrer le fond de sa pensée. Saisi à peine deux semaines après nos révélations, celui-ci écrit : « Le bilan global que l’on peut dresser, à l’image de ce qui avait été constaté lors de ses années sous contrat, reste mitigé avec une irrégularité de présence », explique-t-il. Une manière de souligner que sans protection, le cas Lucas B. aurait certainement été réglé plus tôt ?

Il précise que l’année sans se présenter au travail est due au cumul « d’absences de longue durée pour des accidents de la vie » et « de multiples petits arrêts ». Vu d’un point de vue opérationnel, les questions posées sont concrètes. Quatre ans après son entrée dans le service de la forêt et des espaces naturels, Lucas B. « vient à peine de terminer les formations spécifiques qui sont nécessaires à l’exercice de ses missions ». Il n’a réalisé aucune « saison complète de DFCI », la sécurité incendie, écrit son supérieur le 26 juillet alors qu’une autre est en cours.

« Pour nous, c’est un emploi fictif », confie à Marsactu un représentant du personnel qui sera amené à se prononcer en commission administrative paritaire sur le licenciement de Lucas B.. Cette instance de dialogue entre la direction et les syndicats devra en effet donner son avis sur cette proposition le 8 octobre. C’est la dernière étape avant un licenciement effectif. Martine Vassal, dont l’entourage n’a pas répondu à nos sollicitations sur le sujet, mettrait ainsi fin à un emploi qui mettait à mal son costume enfilé sous Jean-Noël Guérini puis durant sa campagne en 2015 de candidate de « la fin d’un système clientéliste ».

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire