Allô Papa Congo Charlie

L’investisseur congolais de Marion Maréchal-Le Pen travaille pour son père

À la une
le 9 Déc 2015
8

En réponse à ses détracteurs qui brandissent la menace de voir fuir les entreprises en cas de victoire du FN à la région, Marion Maréchal Le Pen a publié ce mercredi une lettre d'investisseur congolais. Celui-ci promet 3 milliards de "business potentiels" pour Provence-Alpes-Côte d'Azur. En fait, il s'agit d'un employé de son père, Samuel Maréchal, implanté au Congo Brazzaville.

Dans ces derniers jours de campagne, Marion Maréchal-Le Pen s’affaire à démontrer qu’elle est crédible sur le plan économique. Dès le premier tour, Christian Estrosi pointait le risque d’un départ d’entreprises régionales si la candidate frontiste arrive à la tête de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur dimanche prochain. Pour répondre à ces critiques récurrentes et montrer son entregent économique, Marion Maréchal-Le Pen publie cet après-midi un post sur sa page Facebook officielle et sur Twitter.

congo-marechal-message-facebookElle y dévoile une lettre d’un investisseur congolais qui annonce très clairement son “intention de se déplacer dès le lendemain de l’élection de Madame Marion Maréchal-Le Pen en territoire de Provence Alpes Côte d’Azur pour présenter des opportunités d’affaires représentant 3 milliards d’euros de business potentiels aux entreprises de la région”.

La candidate frontiste souligne la portée politique de cette publication en introduisant ce courrier :

À tous ceux qui n’ont de cesse de promettre les pires conséquences économiques à une région dirigée demain par notre équipe, ce type d’initiative de grands groupes internationaux prouve que notre victoire sera une chance pour le développement économique, y compris international, de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le courrier est signé par Innocent Dimi, vice-président de Congo Capital Entreprises. Cette société est une filiale de SARPD OIL Afrique (Société africaine de recherche pétrolière et de distribution), dirigée par l’homme d’affaires congolais Wilfrid dit “Willy” Etoka. Elle est connue pour multiplier et soutenir les investissements au Congo Brazzaville comme à l’international.

Dans cette lettre, il met en avant les opportunités pour les investisseurs provençaux à profiter d’importants partenariats public privé avec le Congo Brazzaville, tenu d’une main ferme par le dictateur Denis Sassou-Nguesso. Le gouvernement a mandaté Congo Capital Entreprises pour rechercher des investisseurs susceptibles d’entrer au capital de 46 entreprises publiques.

Mais ce n’est pas là le sel de l’histoire. Le signataire de cette missive est bien connu de la branche Maréchal de la famille Le Pen. En effet, le père de la députée et ancien cadre frontiste, Samuel Maréchal, s’est reconverti dans les affaires en Afrique avec un certain succès. Sa société Maréchal Associés “conseille les institutionnels pour la mobilisation de ressources financières, la structuration de grands projets, l’accompagnement et le lobbying”, indique son site internet. Elle est présente à la fois en Afrique mais aussi en Inde, en Chine et en Russie.

Papa au Congo

En février 2014, Maréchal & Associés a installé un bureau au Congo Brazzaville. Elle est un investisseur de référence de la société cotée en bourse La Financière. La société de Samuel Maréchal connaît bien également Congo Capital entreprises pour avoir lancé avec ces deux dernières un fonds d’appui aux entreprises congolaises en octobre 2014. Mais les liens sont encore plus étroits.

En effet, dans l’organigramme de la société Maréchal Associés, juste en dessous de la photo du frère de Marion, Romain Maréchal, on trouve un certain “Innocent Dimi, directeur Afrique”, le fameux signataire de la lettre mise en avant par la candidate.

Organigramme de la société de Samuel Maréchal avec Innocent Dimi et Romain Maréchal.
Organigramme de la société de Samuel Maréchal avec Innocent Dimi et Romain Maréchal.

L’homme est également passé par La Financière avant de rejoindre le groupe Eco Oil Energy, filiale de la SRAPD Oil, la société de Wilfrid Etoka. Le lien est donc évident. Joint par téléphone, Samuel Maréchal admet qu’Innocent Dimi est toujours son directeur Afrique. Il se refuse à faire tout autre commentaire.

En revanche, pour la candidate frontiste sans cesse attaquée pour ses liens familiaux qui l’ont propulsée au devant de la scène politique nationale, cette publication a tout de la manipulation maladroite. Si elle se dit émancipée de sa tante comme de son grand-père, elle semble toujours très liée à son père. Joint par nos soins, l’équipe de Marion Maréchal-Le Pen n’a pas pu nous éclairer sur cette affaire. La candidate est en meeting ce mercredi soir à Marseille.

Clémentine Vaysse et Benoît Gilles

[aesop_content color=”#2b586f” background=”#fafafa” columns=”1″ position=”none” imgrepeat=”no-repeat” floaterposition=”left” floaterdirection=”up”]

Actualisation

Le 10 novembre, le président de la société Congo Capital Entreprises démentait tout soutien à Marion Maréchal-Le Pen, parlant dans un communiqué d'”initiative personnelle” d’Innocent Dimi, signataire de la lettre et qui travaille par ailleurs pour le père de la candidate.
Le lendemain, Libération prouvait qu’un second soutien, apporté par une lettre publiée par la candidate, d’un certaine “Malaysia-South Asia Chamber of Commerce”, était tout aussi factice et était passé par Samuel Maréchal.

[/aesop_content]

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Marion veut vendre PACA à des Congolais ? Quelle déception ! Et du côté des Qatari, aucune piste ?

    Au fait, si ces investisseurs trouvent notre région si attractive, pourquoi conditionneraient-ils leurs “opportunités d’affaires” à l’élection de “Madame Marion” et de personne d’autre ?

    Signaler
  2. ptit-marin ptit-marin

    et alors?
    n’avez vous pas de famille?

    Signaler
  3. barbapapa barbapapa

    Ah ! La petite Marion serait un garnement ?

    Signaler
  4. LaPlaine _ LaPlaine _

    C’est déjà pitoyable, le grenouillage en famille…çà sen très mauvais. Alors imaginons donc si Valérie Pécheresse est élue à Paris le Quatar va remettre 5 milliards dan la région, si JY Le Brillant est élu en Bretagne les Anglais vont investir 1 milliards dans les conserveries Connétable etc etc …que devient ce pays?

    Signaler
  5. Philippe Mussi Philippe Mussi

    Titine au COngo? 😉

    Signaler
  6. julijo julijo

    Aie aie aie….. Tintin au Congo !!
    Hergé était plus finaud. Le fn est toujours en train de dénoncer le “système”…le “clientélisme”….
    C’est quand même dommage de plonger comme ça, même pas arrivée dans le fauteuil !
    Merci pour l’info je vais diffuser partout….avec le nombre d’électeurs fn je dois bien en avoir un ou deux dans mes contacts !

    Signaler
  7. JL41 JL41

    Difficilement crédible, mais pas très propre non plus. La méthode n’a pas été inventée par le FN, d’autres partis se livrent aux mêmes tripatouillages pour gonfler leurs frais de campagne avec la complicité d’un prestataire, afin de toucher un remboursement maximum de l’Etat. Les accusations sont venues d’élus frontistes eux-mêmes, qui avaient trouvé surévalués les tarifs de leurs kits de campagne. Riwal, la société de communication mise en cause est dirigée par un proche de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon, l’ancien leader du GUD. Challenges apporte de nouvelles révélations : http://www.challenges.fr/challenges-soir/20151210.CHA2614/nouvelles-revelations-sur-la-machine-a-cash-du-fn.html?google_editors_picks=true
    Un exemple : « lors de sa campagne présidentielle de 2012, Marine Le Pen a acheté les documents de sa propagande officielle -affiches, professions de foi, bulletins de vote- pour quelque 2,43 M€ à la société de communication Riwal. Or, celle-ci a ensuite sous-traité la réalisation effective des documents pour un coût de seulement… 630 000 €. Soit une marge de 1,8 M€ ! »

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire