Renaud Muselier soutient les candidates macronistes contre Ravier et Mélenchon

ALLIANCE
Bref
Jean-Marie Leforestier
16 juin 2017 3

Pour le dernier jour de la campagne des législatives, le message est clair. Renaud Muselier est venu soutenir ce vendredi les candidats macronistes qui se présentent contre Jean-Luc Mélenchon (FI) et Stéphane Ravier (FN). Le nouveau président LR de la région PACA s’est d’abord affiché avec Corinne Versini dans la 4e circonscription puis avec Alexandra Louis dans la 3e circonscription.

L’élu a toute la semaine soutenu de nombreux candidats LR-UDI du département comme Dominique Tian. Mais il appelle ses électeurs à se mobiliser dimanche même si leur candidat a été éliminé au premier tour : « À Marseille, j’appelle les Marseillaises et les Marseillais à soutenir nos candidats et refuser les deux extrêmes et rejeter massivement les candidatures de Stéphane Ravier et Jean-Luc Mélenchon. Entre l’un qui déteste les entrepreneurs et les créateurs d’emplois et l’autre qui veut claquemurer la ville en ayant un fil de fer barbelé pour seul pensée politique, leur élection serait une impasse pour notre ville », estime-t-il.

Après avoir invité le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner à son investiture, Renaud Muselier montre ainsi sa différence avec d’autres responsables du parti Les Républicains. Ainsi, la présidente LR du département Martine Vassal, électrice de la 5e circonscription, nous a indiqué ne pas vouloir choisir entre Hendrik Davi (FI) et Cathy Racon-Bouzon (LREM) : « A titre personnel, je vote blanc. ». « Pas de barrage au péril rouge alors ? », avons-nous glissé en souriant. « Il y a aussi le péril orange », a-t-elle répondu. À droite, la recomposition politique est en marche. L’échelon local ne devrait pas y échapper.

3
commentaires

  1. leravidemilo leravidemilo

    Croire que la porosité des électorats dépend des volontés de ceux qui en vivent (des électorats), c’est une illusion; croire qui plus est, que ce phénomène si mal connu, et insuffisamment étudié, peut se déclencher ici et s’arrêter là, à la frontière de telles ou telles circos (comme le nuage de tchernobyl quoi), c’est un pari encore plus acrobatique, et pour tout dire casse gueule.
    Entre le soutien franc et massif et le coup de poignard dans le dos y a de nombreuses variétés de relations humaines, dont la peau de banane. Chacun de Teissier à Tian, Boyer…jugera selon son …coeur (et l’ampleur de la glissade).
    Ce Renaud là brûle t il ses navires? En a t il parlé à Gaudin au moins ? Est ce bien raisonnable?

    Signaler
  2. Andrew Tooms Andrew Tooms

    Notre nouveau président de région « appelle ses électeurs à se mobiliser » ??? Vous semblez oublier ou ignorer que lors des dernières élections régionales, personne n’a voté pour lui !!!
    Ce n’est pas un élu, simplement il a été nommé vice-président de région par son ‘copain’ Estrosi. Il manque cruellement de légitimité et s’excite beaucoup en ce moment, pour essayer de faire parler de lui. A sa place je me calmerais plutôt.

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Se calmer ! Jamais de la vie ! Il faut qu’il y aille à fond ! Il faut qu’il se se décarcasse pour ne pas laisser le monopole de la droite à Tessier-Boyer alliés avec Vassal !
      Le jugement de Dieu, c’est ça qu’il nous faut, qu’ils s’entre-tuent bien, bien pour qu’on voit qui est le plus digne de succéder à Gaudin 🙂 🙂

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire