Après Marseille, le préfet tique aussi sur l’urbanisation future du pays d’Aubagne

Actualité
le 21 Sep 2022
6

La métropole lance aujourd'hui l'enquête publique autour du plan local d'urbanisme du pays d'Aubagne. Or, le préfet a déjà rendu un avis défavorable sur le document. Il pointe notamment le faible nombre de logements prévus malgré le sacrifice d'hectares de terres agricoles.

La plaine des Gargues, faite de terres agricoles, devrait accueillir des constructions. (Photo : JV)

La plaine des Gargues, faite de terres agricoles, devrait accueillir des constructions. (Photo : JV)

Mais où vont pousser les logements dont le territoire métropolitain a tant besoin ? Pas à Aubagne. Comme La Provence l’a révélé, le préfet vient de rendre un avis défavorable sur le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) du pays d’Aubagne et de l’Étoile dont l’enquête publique démarre ce mercredi. Les critiques de l’État diffèrent peu […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    Il était temps que le Préfet se réveille un peu et il était trop tard !

    Signaler
  2. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    Populisme, peuchérisme, menfoutisme, telle est la devise de Vassal et ses zouz

    Signaler
  3. Make OM Great Again Make OM Great Again

    D’autant plus que le projet de Val’Tram -une hérésie si l’on rapporte son coût à son nombre d’usagers- était justifié par une promesse de densification autour de ses futurs arrêts. Promesse visiblement sitôt oubliée. Le beurre et…

    Signaler
  4. Marie Simon Marie Simon

    Le raisonnement est simple, c’était déjà celui de Gaudin: on étale la ville avec des petits pavillons individuels qui rapportent beaucoup en impôts. Beaucoup plus rentable que de rénover en ville pour plus de logements. Tant pis ça va contre la tendance du zéro artificialisation, tant pis si ça bouffe des espaces verts et terres agricoles, tant pis si ça met encore plus de voitures sur les routes, tant pis si les services publiques ne suivront pas dans ces nouvelles zones… ça n’empêchera pas la métropole de communiquer à tour de bras sur ses mini-mesures en faveur d’une autonomie alimentaire ou de mobilités douces.

    Signaler
  5. Andre Andre

    Ces élus n’ont toujours rien compris ou du moins pensent ils contenter l’électeur en lui proposant un bout de terrain pour construire son médiocre pavillon. Plus d’étalement urbain, donc plus de routes et d’artificialisation des sols alors qu’on craint plus qu’avant les inondations plus de kms à avaler tous les jours en pleine crise énergétique, plus d’embouteillages et donc de pollution, une nature qui recule et moins de terres agricoles alors que la lutte contre le réchauffement voudrait des circuits courts.
    Bravo Mme Vassal et ses amis élus d’Aubagne! Heureusement, vous avez le RN pour vous faire réélire.

    Signaler
  6. kukulkan kukulkan

    enfin l’Etat qui se mouille fortement ! trop de liberté aux maires qui refusent tous projets sociaux…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire