Après 43 ans à la tête de Gardanne, Roger Meï part avec sa voiture de fonction

Actualité
le 29 Juil 2020
9

Comment marquer le coup ? En guise de cadeau de départ, le maire PCF de Gardanne s'est vu offrir sa vieille berline contre un euro symbolique. Sur les bancs de l'opposition, le groupe communiste, dont les candidats n'étaient pas soutenus pas le maire, trouvent le geste déplacé. Les autres élus, majorité de droite et opposition ont voté pour.

Roger Meï et Jean-Marc La Piana lors de l'inauguration du local de campagne de ce dernier le 27 octobre 2019. Photo P. Isnard-Dupuy

Roger Meï et Jean-Marc La Piana lors de l'inauguration du local de campagne de ce dernier le 27 octobre 2019. Photo P. Isnard-Dupuy

Après 43 années passées dans le fauteuil de maire de Gardanne, Roger Meï, 85 ans, repart avec sa voiture de fonction, en échange d’un euro symbolique. Ainsi en a décidé le conseil municipal de ce lundi 27 juillet, à l’occasion de sa première délibération introduite par le maire LR Hervé Granier. “La Ville n’ayant pas d’intérêt spécifique à conserver ce véhicule et celui-ci étant amorti, il est proposé au conseil municipal d’autoriser Monsieur le maire à céder à l’euro symbolique le véhicule”, précise le texte.

Bien que le véhicule, une Renault Laguna, a été mis en service il y a dix ans déjà – le 24 juin 2010 -, la décision a de quoi interroger. Ce bien public a été cédé sans même une évaluation. “Pourquoi Roger Meï l’a demandée alors que l’on peut se demander s’il conduit encore ?, se questionne une ancienne élue. Ces dernières années je l’ai toujours vu conduit par Jean-Marc La Piana”, un des ses anciens adjoints devenu le candidat choisi par le vieux maire communiste contre celui du parti. Le conseiller d’opposition PCF Claude Jorda n’apprécie pas le cadeau de départ : “On estime que c’est déplacé dans le contexte actuel, alors que des gens ont du mal à se déplacer”. De ce fait, son groupe a voté contre la délibération. Ce n’est pas une question de personne. Nous aurions considéré la même chose quel que soit le maire sortant”, précise Claude Jorda. Contacté, le nouveau maire n’a pas répondu à nos sollicitations dans les délais impartis à la publication de cet artice.

“Volonté symbolique”

L’ex candidat Garella aurait préféré que les élus “se cotisent” pour le cadeau de départ.

Élu avec Jean-Marc La Piana, Guy Porcedo trouve que la position de Claude Jorda “manque d’élégance, en s’accrochant sur des choses qui sont sans importance.” Lui se satisfait de cette décision votée favorablement par son groupe (DVG), qui vient marquer selon lui “une volonté symbolique de montrer que c’était sa voiture de maire”. Façon de ne pas oublier que “c’est quelqu’un qui a consacré 43 ans à Gardanne”. Pour marquer cette longévité politique, il existe pourtant un titre réservé à ceux qui occupent pendant plus de 18 ans le fauteuil de maire : Roger Meï devrait être distingué “maire honoraire”.

Colistier de Guy Porcedo, Jean-Brice Garella prend prétexte du sujet de la voiture pour fustiger l’entrée en matière du nouveau maire : “Il a fait campagne pour la rupture avec la gestion de Roger Meï. Finalement la rupture est légère.” Mais, compréhensif “du geste”, celui qui a été d’abord candidat pour être maire et qui a rejoint la liste de La Piana entre les deux tours, aurait préféré que les élus “se cotisent à titre personnel pour le cadeau de départ de Monsieur le maire.” Absent du conseil municipal de ce lundi, Jean-Brice Garella a voté de fait pour la délibération, via la procuration qu’il a donnée à Jean-Marc La Piana. Ce dernier n’a pas répondu aux sollicitations de Marsactu. “Je n’en pense rien. On a d’autres sujets plus importants”, affirme pour sa part le conseiller municipal RN Bruno Priouret. Lui a voté pour la délibération.

Opposition morcelée

Outre la question de l’attribution de la voiture à l’ancien maire, les principaux débats de cette séance ont porté sur l’adoption du budget. Contrairement à leur positions divergentes sur le premier sujet, toutes les oppositions ont considéré que l’orientation budgétaire n’était pas à la hauteur de l’enjeu de la crise sanitaire. Pour eux, cette nouvelle équipe, dont les membres font leurs débuts dans un conseil municipal, n’est pas prête et n’a pas de projet. “On a trouvé que ce qui était proposé n’était pas vraiment un signe fort”, juge Claude Jorda. “On sent de l’impréparation dans cette nouvelle équipe”, expose pour sa part Guy Porcedo. Finalement, les discussions autour de l’attribution de la Laguna dessinent les premières dissensions au sein de l’opposition.

Alors que leurs divisions ont contribué à la victoire surprise de la droite dans l’ancienne cité minière, les deux groupes d’opposition issus de la majorité sortante se disent prêts à siéger dans une démarche constructive. Ils assurent qu’ils valideront les décisions qui leur sembleront “bonnes pour la population”. Malgré tout, les clans de Claude Jorda et Jean-Marc La Piana ne semblent toujours pas réconciliés. Une vieille berline désormais garée chez l’ancien maire en témoigne.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    avant d’être la voiture du maire c’est la voiture de tous les gardannais qui l’ont payé sur leurs impôts et qui auraient aimé bénéficier d’un véhicule à 1 €
    il faudrait arrêter de plaindre les maires qui ont “consacré” X années blablabla c’est une fonction rémunérée et même bien et c’est plus le gout du pouvoir qu’ils ont du mal a lâcher ( 85 ans) que le gout de servir

    Signaler
  2. jasmin jasmin

    Le problème c’est les citoyens de Gardanne n’ont pas voix dans le fait d’avoir ou non un véhicule de fonction pour un maire dans une commune de moins de 20000 habitants, et ils n’ont pas voix pour la lui donner à sa retraite, ou l’utiliser pour un ensemble de services municipaux. Et si on étaient en Scandinavie, le maire irait à pied, en vélo, en mobylette, au lieu de se faire conduire en véhicule de fonction. Pour que le LR arrivant offre le véhicule au communiste sortant, c’est qu’entre collègues on se protege. J’espère que cette affaire va avoir résonance nationale, pour qu’on fasse une petite enquête sur l’utilisation des impôts des contribuables. Apres tout, le maire suivant aurait pu utiliser le véhicule. Il aurait pu etre utilisé pour emmener des personnes âgées faire leurs courses. On aurait pu le vendre. C’est honteux. Quel système mafieux…

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    le nouveau maire va pouvoir se faire payer une voiture neuve c’est mieux pour son standing
    à Marseille le maire avait fait blinder une des voitures de fonction ses chauffeurs étaient des champions de karaté et avaient suivi des cours de conduite rapides au Castelet soit il craignait les terroristes soit les débordements de sympathie des marseillais
    tout cela en toute légalité puisque que le Préfet qui contrôle les actes administratifs n’a rien dit

    Signaler
  4. Brallaisse Brallaisse

    Meï est communiste comme Rosso ?.Ah bon .
    Si on lui avait offert une LADA , j’aurais compris , mais une Laguna?

    Signaler
  5. Marc13007 Marc13007

    Bonjour Marsactu
    Sur ce coup là vous me décevez beaucoup
    Rien d’autre comme sulet plus important qu’une Laguna au bout du rouleau ?

    Signaler
  6. Bertrand LAVILLE Bertrand LAVILLE

    Il faut reconnaître que nous avons le chic pour nous écharper sur des pailles, ce qui nous permet de ne pas regarder les poutres.

    Que nous ayons plus de 6000 généraux dans l’armée (vous avez bien lu: 6000) à plus de 10000 euros par mois, que l’état doive signer chaque année un chèque de 40 milliards d’euros (vous avez bien lu: 40 milliards) pour abonder les retraites des régimes spéciaux, que nos hôpitaux aient besoin de 30% de personnel administratifs pour les faire fonctionner (vous avez bien lu: 30%, pour exactement la moitié en Allemagne), que nos professeurs aient besoin de 15 semaines de congés payés par an pour récupérer de leurs 19 heures de cours hebdomadaires, etc, etc, cela ne semble déranger personne.

    Mais qu’un maire puisse bénéficier d’une Laguna de 10 ans après 43 ans de mandat au service de ses concitoyens, alors oui, cela est proprement inadmissible, et même scandaleux !!!
    Puis-je suggérer à tous les juges que nous sommes de relire “Les animaux malades de la peste” de Jean de la Fontaine?

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      petit rappel maire est une fonction pas un emploi ne mélangeons pas tout beaucoup de maire utilise leur propre véhicule

      Signaler
  7. B Filippi B Filippi

    Tempête dans un bénitier !

    Signaler
  8. gabeloupasfou gabeloupasfou

    Il peut la revendre sur le bon coin?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire