Un docu sur le Château en santé, “cocon protecteur” pour les patients des Quartiers Nord

Interview
le 11 Oct 2021
19

Ce lundi soir, France 3 Provence Alpes diffuse le documentaire Le Château en santé, du nom de ce centre médical atypique, installé aux pieds des tours de Kalliste (15e). Le réalisateur Olivier Bertrand nous plonge dans cette bulle de répit, où une équipe de courageux tentent de ramener le soin dans l'une des cités les plus déshéritées du territoire.

Capture du film Le Château en santé, d'Oliver Bertrand.

Capture du film Le Château en santé, d'Oliver Bertrand.

Depuis 2018, un projet un peu fou a pris forme au cœur du parc Kalliste, grande copropriété délabrée et squattée du 15e arrondissement. Une équipe de soignants et de médiateurs y ont rénové une vieille bastide abandonnée, pour en faire un centre de santé d’un genre nouveau. Basé sur le principe de la “thérapie communautaire […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Violette, bonjour.
    Cette structure benefie t’elle d’aides ou de subventions ?

    Signaler
    • Violette Artaud Violette Artaud

      Bonjour,
      Le Château en santé a bénéficié pour son lancement de subventions de la région et de l’Etat via l’Agence régionale de santé.
      Aujourd’hui, la moitié de ses financements proviennent du remboursement de la sécurité sociale et des mutuelles et l’autre moitié de subventions (notamment pour les ateliers, la “santé communautaire” etc…).

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Ou plutôt s’ont elles conséquentes ?

    Signaler
  3. pas glop pas glop

    J’aurai tendance à répondre bien sûr Le Château en santé bénéficie de subventions et ils/elles en ont un très bon usage !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      J’aurais aimé connaître l’implication de la région et/ ou du département dans ce type de projet par rapport à la pantalonnade de la Barben.

      Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      C’est écrit à la fin, financement de la région et métropole, il faut lire les articles jusqu’à la fin mon cher.

      J’imagine vôtre grande déception, vous n’allez pas pouvoir déverser vôtre fiel habituel et ridicule sur Martine et Renaud.

      D’ailleurs, qu’est ce qu’on s’en fout de savoir qui a financé, l’important c’est le projet, pas de savoir qui a payé…sauf pour les médisants et partisans dont vous faites partie.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Ah Pierrot toujours prêt à défendre la Vassal et l’orphelin. C’est beau comme du Balzac.
      Sauf que les financements sont arrivés parce que le premier ministre de l’époque l’a imposé via la préfète à l’égalité des chances. Donc à la création de la Metropole, et Jean-Claude, trop content de débarrasser la ville d’un financement de plus, a tout fait supporter par la Metro.

      Signaler
  4. cyrille cyrille

    Merci pour votre article, je vais regarder ce documentaire ce soir. Et merci à Olivier Bertrand d’avoir investi du temps pour nous faire découvrir ce lieu.

    Signaler
  5. Zumbi Zumbi

    Quand des journalistes font du journalisme, ça fait du bien, vous trouvez pas ?

    Signaler
  6. Lazarre Lazarre

    OLIVIER ou OLIVER ?
    SVP faites une relecture. J’adore Marsactu mais c’est dommage, il y a souvent des coquilles dans vos articles. Si vous cherchez un correcteur, j’en connais.

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Pierre 12, la bêtise peut être excusée,la méchanceté,non et la connerie encore moins.
    Être le toutou de la mémére Vassal est votre droit le plus strict ,mais ne vous les donnent pas tous.
    J’ai bien lu tout l’article , d’où la demande de précision auprès de Violette Artaud.La structure en question ne peut survivre seule,donc mon questionnement était de savoir si nos impôts contribuaient à ce financement et c’est mon droit le plus strict,et aussi de savoir où votre Martine et Renaud dépensent nos sous et quels sont leurs choix .
    Si cela vous ennuie ou bien si cela vous agace,un je m’en fiche totalement et de deux cela démontre que , suivant l’expression populaire, certaines cuisses ne sont pas si propres que cela.
    Donc je suis curieux de connaître le montant de la subvention allouée par les institutions locales au profit de cette structure.Si cela est conséquent,bravo.Sinon……….
    A votre égard ,je reprendrais ce mot de Clemenceau dont le sujet de moquerie était un ambassadeur,vous l’êtes quelque part pour Vassal, Clemenceau disait à ce dernier : “.Monsieur,pour être ambassadeur,il ne suffit pas d’être con,il faut être aussi poli”.
    Bonne après-midi,et je fais mon acte de contrition auprès des autres scripteurs pour cette réponse un peu sèche.

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Il vous sera beaucoup pardonné

      Signaler
  8. LN LN

    “Ce sont des gens engagés, sans posture, cohérents entre ce qu’ils font et ce qu’ils pensent, avec du bon sens” Hé oui, quand tout y est, ca marche !
    Beaucoup dans le coin devraient s’en inspirer

    Signaler
  9. Brallaisse Brallaisse

    Ars a versé, sauf erreur de ma part 173 000 euros sur 2020.Je n’ai trouvé que cette donnée.
    Si d’autres ont d’autres chiffres ???

    Signaler
    • Pierre12 Pierre12

      Non 172.990 euros.

      Je ne sais pas pourquoi, mais je vous imagine bien en réunion de copropriété, vilipender le syndic pour un dépassement du budget de 50 euros.

      Qu’est ce qu’on s’en fout de ce qu’a payé l’ars 🙄😘

      Signaler
  10. Brallaisse Brallaisse

    C’est bien Pierre 12, vous aurez un bon point.Et au bout de trois une image.
    Mais je ne sais toujours pas pour combien les autres institutions ont contribué.J’ai vu passer un chiffre tellement ridicule que je n’ose y croire.
    Un conseil ,quand même , il faut toujours surveiller son syndic de copropriété à Marseille,ils sont gratinés.

    Signaler
  11. Brallaisse Brallaisse

    Violette, bonsoir.
    Merci de votre aimable réponse, mais vous n’avez pas plus détails sur la composition des 50% de subventions ?.
    Cela me permettrait de mesurer le différentiel entre les dires et la réalité des faits.

    Signaler
  12. Francois Cadiergue Francois Cadiergue

    Bonjour, je n’ai pas pu voir le documentaire, savez-vous s’il est rediffusé ? je ne l’ai pas trouvé en replay.
    Et merci bcp pour cet article

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire