Sodexo, le roi des cantines marseillaises

À la une
le 17 Mai 2011
5

Comme nous vous l’avions annoncé, le conseil municipal de Marseille d’hier matin a validé la décision de confier pour les 7 ans à venir le marché des cantines des écoles primaires à la société Sodexo. Un marché que le leader mondial de la restauration collective partageait jusqu’à présent avec Avenance. Si le gain de ce marché de 150 millions d’euros n’a pas vraiment eu d’impact sur le cours de bourse de la Sodexo (-0,78% en cloture hier soir, mais il n’y a pas encore eu de communiqué officiel sur le sujet), et si la société Avenance n’a pas encore réagi non plus, le collectif de parents d’élèves marseillais « Changeons la cantine » est en revanche monté au créneau, ainsi que la gauche qui a voté contre l’attribution de ce marché à la Sodexo.

L’opposition municipale aurait souhaité une durée plus courte du marché, permettant de le renégocier en cas de nouvelle majorité en 2014, des contrôles plus nombreux, et dénonce ce retour au monopole comme nous l’explique Samia Ghali pour l’opposition municipale. Danielle Casanova, l’adjointe en charge des écoles, a défendu de son côté la position de sa majorité. Avec un argument nouveau : l’économie réalisée par ce nouveau contrat (800 000 euros par an) va servir à financer des « ateliers culturels et scientifiques » qui seront proposés aux enfants pendant le temps cantine. Une bonne idée car  les enfants sont généralement livrés un peu à eux-mêmes pendant cette pause de midi, surveillés par des « tatas » notoirement en sous-effectif, comme c’est à la ville de Marseille de gérer ce temps cantine et non à l’Education nationale. Mais il faudra simplement vérifier son application pour voir si cette cerise sur le gateau sera bien réelle… Quant aux autres enjeux (maintien de l’agriculture de proximité, emploi, pollution…), on reste sur notre faim.

>> Cantines : des produits frais et bios c’est possible ? sur Marsactu le 12 mai

Un lien les documents pour en savoir plus :  la délibération du Conseil Municipal, le communiqué de « changeons la cantine » et le discours de Samia Ghali

 

 

 

 

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. liseron duveteux liseron duveteux

    Pierre,je comprends très bien que vous soyez resté sur votre faim,mais avec cette formule la garantie est plus grande que les enfants des cantines marseillaises mangeront régulièrement à leur faim.
    On a pu voir une très belle intervention de Karim Zéribi sur FR3,président de la RTM,nous expliquer qu’il ne comprenait pas la grève actuèlle.
    Au passage, nous apprendre qu’un chauffeur gagnait 2400 euros brut par mois…!
    Et malgré tout des grèves.(sans aucune retenues,c’est fort à parier).

    Retenues,au pluriel…

    Signaler
  2. chris chris

    Ce contrat d’une vingtaine de millions d’euros/an (en partie renouvellement) n’aura pas d’impact sur le cours de Bourse de Sodexo puisqu’il s’agit d’une goute d’eau au regard de la quinzaine de milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel du groupe.

    Signaler
  3. druide67 druide67

    Encore une victoire de l’empire de la malbouffe, pourquoi infliger à nos enfants de la nourriture industrielle de mauvaise qualité, insipide, pleine de graisse et de sucre.
    Aprennons leurs à manger sainement avec des produits de notre régions, ce n’est pas les fruits et les légumes frais qui manquent chez nous et en même temps, on donnera un coup de pouce aux producteurs locaux.

    Signaler
  4. Tresorier Tresorier

    Je trouve logique que la municipalité cherche a économiser l’argent du contribuable sur un service non obligatoire fourni par la mairie.

    C’est peu être insipide, mais cela doit correspondre à des normes d’hygiène et de qualité standard pour un prix faible.

    Il y aura aussi 30% de bio. C’est un progrès.

    Bref, un très bon compromis. Il n’y a aucune raison d’en être mécontent. Peut être ce qui s’y opposent voudraient moins de bio ou faire payer plus cher les contribuables marseillais ?

    Signaler
  5. ppg999 ppg999

    Voilà que l’on parle de % au niveau de l’alimentation.Mais c’est quoi au juste dans des légumes il y aura 30% de produits Bio et 70% de on ne sait pas quoi.C’est comme si dans 100% d’un produit 30% de produit sain et 70% de produits avec par exemple des substances nocives.Est ce que je dis des bêtises ou pas. Merci pour vos commentaires.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire