Propriétaire d’un logement indigne, Santelli ne figurera pas sur les listes Vassal

Info Marsactu
le 13 Fév 2020
6

Martine Vassal ne reprendra pas cet élu municipal sur ses listes en mars. Le fait qu'il soit propriétaire d'un logement indigne à Saint-Mauront (3e), comme Marsactu l'a révélé en décembre 2018, est à l'origine de cette non-reconduction.

Thierry Santelli , au premier plan, lors de l'inauguration de la permanence parlementaire de Guy Teissier, en juin 2019. Photo: Julien Vinzent.

Thierry Santelli , au premier plan, lors de l'inauguration de la permanence parlementaire de Guy Teissier, en juin 2019. Photo: Julien Vinzent.

“Il s’est pris une balle en plein conseil municipal.” Voilà comment un élu de la majorité Gaudin résume avec cruauté la scène dont il a été témoin lors de la dernière séance présidée par Jean-Claude Gaudin le 27 janvier.

Le conseil municipal est déjà bien avancé quand Thierry Santelli pénètre dans l’hémicycle en même temps que la candidate de son parti, Martine Vassal. C’est la dernière fois qu’ils y entrent ensemble. Pendant de longues minutes, indifférents au débat qui se poursuit, la double présidente du département et de la métropole discute avec son ancien vice-président. La discussion est animée. Guy Teissier se joint un moment à la conversation qui se tient dans l’ombre, dans le va-et-vient des huissiers. Puis chacun rejoint son siège.

Ce jour-là, Martine Vassal, Guy Teissier et Thierry Santelli viennent de clore l’épineux dossier de la candidature de ce dernier aux prochaines municipales. Normalement, celui-ci avait tout pour repartir sur les listes conduites dans les 9e et 10e arrondissements. Mais les révélations de Marsactu sur le logement indigne qu’il possède à Saint-Mauront ont mis sur le devant de la scène ce discret élu. Pendant plusieurs semaines, les militants contre le mal-logement du Collectif du 5 novembre et d’autres associations ont brandi son portrait parmi “les élus indignes” avec André Malrait, Xavier Cachard, Bernard Jacquier et, ce jour-là, Frédérick Bousquet.

En décembre 2018, nous avions révélé que Thierry Santelli qui est aussi conseiller départemental élu jusqu’en 2021 était propriétaire d’un appartement frappé d’un arrêté de péril imminent que les habitants ont dû évacuer. Quelques jours plus tard, nous apportions de nouveaux éléments : la Caisse d’allocations familiales avait coupé ses allocations pour ce logement pour cause d’“indécence”. Martine Vassal a accepté par la suite la démission de son vice-président au département.

Un peu plus d’un an plus tard, l’équipe Vassal a donc estimé que la pression n’est pas suffisamment retombée, autour de la question du mal-logement et des élus propriétaires de logements indignes. “On a bien vu quand on a sorti la liste des soutiens dans le JDD les réactions que sa présence suscitait”, note une source proche du dossier qui exprime ses “regrets” quant à ce départ. Martine Vassal confirme son absence sur les futures listes qui seront dévoilées vendredi 14 février. “C’est Thierry Santelli qui me l’a proposé de lui-même assure-t-elle. Il m’a dit “je n’ai rien à me reprocher mais je ne veux pas être un problème.” Je ne m’étais pas encore posée la question”. L’intéressé n’a pas pu être joint ce mercredi.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Vincent Squale Vert Vincent Squale Vert

    La caf n’avait pas coupé mais conservé les AL suite à la reconnaissance de la non décence dulogement, suite au rapport de son opérateur, afin d’exercer une coercition pour obtenir les travaux de mise aux normes. Et comme pour toute conservation des AL, la Ville de Marseille s’était vue notifiée la décision accompagnée du dit rapport pour qu’elle puisse exercer sa police générale ou spéciale.

    Signaler
  2. vékiya vékiya

    combien de crapules chez les élus ? aucun scrupule.

    Signaler
  3. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    Cette bande d’escrocs, avec Vassal à droite, a l’air de bien s’amuser sur la photo mais Santelli à l’air soucieux. Sans doute se moque-t-il toutes et tous des locataires et allocataires qu’ils exploitent de façon éhontée.

    Signaler
  4. Manipulite Manipulite

    Xavier Cachard continue de représenter le conseil régional Paca présidé par son ami Muselier.

    Signaler
  5. Marble madness Marble madness

    La photo est vraiment bien choisie…on a l’impression d’entendre : “la place est bonne et vu comme c’est parti, on est peinards pour un moment grâce à nos chers électeurs”.

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Ils se sont vraiment tous filé non pas le fillion mais le filon

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire