À la recherche des enfants roms loin de l’école

À la une
le 16 Oct 2015
1

Jane Bouvier consacre tout son temps à amener les enfants roms vers le chemin de l'école. Immersion en dessins dans son travail quotidien.

© Ben8

Le jour de la rentrée scolaire, Jane Bouvier a reçu un appel de la directrice de l’école du Plan d’Aou. Les trois enfants roms qui étaient scolarisés dans ses classes ne sont pas là, a-t-elle des nouvelles ? C’est d’autant plus ennuyeux qu’elle comptait sur leur présence et sur celle de quatre autres enfants de cette famille pour justifier l’ouverture d’une nouvelle classe. Le téléphone raccroché, Jane Bouvier file sur le champ direction Saint-Antoine. À son arrivée devant la maison qu’occupait cette famille, elle trouve une porte murée. “Je ne sais pas où ils sont. Ils n’ont certainement nulle part où charger leurs portables. Aucun moyen de les retrouver pour le moment” soupire-t-elle avant d’ajouter. “Ils avaient un toit, une école, et maintenant plus rien.”.

Jane Bouvier, avec son association L’école au présent, travaille au quotidien à ramener vers l’école les enfants des bidonvilles. Suivez son travail quotidien en images.

Dessins :  Ben8

Si le diaporama n’apparaît pas, visionnez-le ici)

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. cscotto cscotto

    Merci pour cet article ! J’ai eu l’occasion de rencontrer Jane. Elle fait vraiment un travail formidable. Elle fait aussi un gros travail de communication/relationnel avec les institutions c’est pour ça que fonctionne bien : elle arrive à faire évoluer le regard des gens.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire