[C’est mon data] La razzia du Rassemblement national dans les Bouches-du-Rhône

Actualité
le 27 Mai 2019
2

Ce dimanche, le Rassemblement national a remporté 99 des 119 communes du département, profitant notamment de la déroute du parti Les Républicains. Les résultats, ville par ville, en une seule carte.

Loading

Ils seront finalement trois eurodéputés du département. Les élections européennes de ce dimanche conduisent Nora Mebarek, la première secrétaire fédérale du Parti socialiste et la Cassidaine Sylvie Brunet (LREM) à Bruxelles. Elles rejoignent Joëlle Melin, la conseillère municipale d’Aubagne réélue sur les listes du Rassemblement national. Avec 99 communes sur 119, le RN est le grand vainqueur de l’élection à l’échelon départemental. Dans un scrutin marqué par l’abstention, il l’emporte à Marseille et dans toutes les principales villes du département à l’exception notable d’Aix-en-Provence.

La ville dirigée par Maryse Joissains ne place pas pour autant en tête le parti de sa maire, Les Républicains, qui dépasse à peine les 10 %. Alors qu’il contrôle les deux plus grandes villes, la métropole Aix-Marseille Provence, le département et la région, LR ne fait pas mieux qu’au niveau national et ne remporte aucune des 119 communes. De l’autre côté de l’échiquier, la gauche, dans toutes ses composantes, réalise de faibles scores. Le PCF notamment n’arrive en tête dans aucune des communes qu’il dirige, ne réalisant que 12 % des voix à Martigues et 4,67 % à Arles.

La République en marche se positionne lors de ces élections comme la deuxième force du département. À Aix-en-Provence, après avoir remporté les deux circonscriptions législatives en 2017, la majorité présidentielle arrive de nouveau en tête avec 29,1 % des voix, douze points devant le RN. S’il est difficile de tirer des leçons d’un scrutin si particulier, cela la confortera assurément dans sa volonté de conquérir la mairie, pour laquelle les candidatures sont nombreuses.

Côté Rassemblement national, davantage structuré localement qu’il y a cinq ans, on espère aussi transformer ces résultats pour les municipales dans dix mois. Ainsi, la conseillère régionale Laure Chevalier a annoncé sa candidature ce dimanche soir à la mairie de Gignac-la-Nerthe où la liste de Jordan Bardella emporte 44 % des suffrages exprimés.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Fred Fred

    Bonjour, pourriez-vous nous éclairer un peu pour comprendre comment les trois députés que vous citez ont été désignés ? Les résultats ne sont pas chiffrés et du coup je peine à comprendre le rapport de causalité entre les deux…
    Merci d’avance.
    Fred

    Signaler
    • Jean-Marie Leforestier Jean-Marie Leforestier

      Bonjour,
      Contrairement à 2014, le mode de scrutin ne se fait plus par euro-région mais à la proportionnelle au niveau national. Les élus sont désignés par ordre d’apparition sur la liste en fonction du résultat de celle-ci.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire