Candidate avec Berland et employée municipale, une élue ferraille contre la Ville en justice

À la une
le 11 Mar 2020
3

Marie-Florence Bulteau-Rambaud est tête de liste pour la République en marche dans les 13/14. Elle est aussi une cadre municipale qui attaque son employeur pour une carrière qu'elle estime brisée. À l'origine de sa mise au placard, sa défense pointe l'intervention d'Yves Moraine en soutien à une commerçante de son secteur.

L’audience est passée inaperçue. Vendredi 14 février, Marie-Florence Bulteau-Rambaud attaquait la Ville de Marseille, son employeur, devant le tribunal administratif, pour contester de longues années de mise au placard, assortis de congés maladie. L’affaire pourrait être une banale querelle entre une fonctionnaire et son administration si la concernée n’était pas tête de liste dans les […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Reuze Reuze

    Combien de terrasses de cafés et de restaurants sans autorisation ?
    Combien débordent largement de la surface autorisée ?
    Combien sont réellement démontables et démontées tous les soirs?

    Les problèmes sont tout aussi nombreux pour les emplacements des marchés.

    Il n’y a pas assez d’agents dans le service des emplacements et ils sont globalement trop laxistes.
    Avec cette affaire, on comprend mieux pourquoi : si un agent de la ville vous embête trop, il vous suffit de vous plaindre à l’élu qui fera le nécessaire…

    Signaler
  2. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    « La dénommée Bulteau a très mal parlé il y a quelques jours à une restauratrice de Vauban. […] Ce resto a un succès fou et en plus, elle me soutient. »
    Magnifique !

    Signaler
  3. petitvelo petitvelo

    Et l’histoire ne dit pas ce qu’il est advenu au restaurateur de Vauban avec sa terrasse illégale ? Peut-on imagnier que la mairie a « régularisé » la chose sans frais ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire