Pollution à Bouc-Bel-Air : le préfet demande à Alteo de réparer les dégâts

URGENT
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Avr 2018 1

La pollution aux poussières de boues rouges détectée ce week-end à Bouc-Bel-Air avait déjà poussé la mairie à porter plainte contre l’entreprise Alteo qui stocke ses résidus industriels sur le site de Mange-Garri. Ce mercredi, c’est le préfet Pierre Dartout qui tire les conséquences de cet “accident de pollution de l’air de grande ampleur”. Il vient de prendre un arrêté d’urgence pour demander à l’entreprise de mettre en œuvre “les moyens nécessaires pour supprimer les conséquences et les nuisances générées par les retombées de poussières sédimentales chez les riverains impactés ainsi que dans les lieux et espaces publics concernés”.

Alteo devra aussi sous quinze jours remettre un rapport d’accident détaillant les causes de cette pollution. L’industriel est tenu d’y détailler “les effets sur les personnes, les biens et l’environnement” et étudier “les améliorations à envisager dans l’efficacité de la prévention, de la protection et de l’intervention de cet accident”. “Un contrôle sera opéré pour vérifier la réalisation des opérations de nettoyage”, précise le préfet dans un communiqué.


A la une

L’opacité du méga contrat de l’eau de Marseille à nouveau critiquée
Pour sa première séance en tant que présidente de la métropole Aix-Marseille Provence, Martine Vassal (LR) a trouvé en tête de l'ordre du jour...
Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique
"Ce qui fait la renommée de tous mes projets, c’est leur dimension expérimentale". Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture en 2006, auteur du Pavillon...
À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

    ” un arrêté d’urgence pour demander à l’entreprise de mettre en œuvre « les moyens nécessaires pour supprimer les conséquences” c’est bien mais un un arrêté d’urgence pour demander à l’entreprise de supprimer les causes cela serait encore mieux. Il est pas très doué le préfet de Macron !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire