Pollution à Bouc-Bel-Air : le préfet demande à Alteo de réparer les dégâts

URGENT
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Avr 2018 1

La pollution aux poussières de boues rouges détectée ce week-end à Bouc-Bel-Air avait déjà poussé la mairie à porter plainte contre l’entreprise Alteo qui stocke ses résidus industriels sur le site de Mange-Garri. Ce mercredi, c’est le préfet Pierre Dartout qui tire les conséquences de cet « accident de pollution de l’air de grande ampleur ». Il vient de prendre un arrêté d’urgence pour demander à l’entreprise de mettre en œuvre « les moyens nécessaires pour supprimer les conséquences et les nuisances générées par les retombées de poussières sédimentales chez les riverains impactés ainsi que dans les lieux et espaces publics concernés ».

Alteo devra aussi sous quinze jours remettre un rapport d’accident détaillant les causes de cette pollution. L’industriel est tenu d’y détailler « les effets sur les personnes, les biens et l’environnement » et étudier « les améliorations à envisager dans l’efficacité de la prévention, de la protection et de l’intervention de cet accident ». « Un contrôle sera opéré pour vérifier la réalisation des opérations de nettoyage », précise le préfet dans un communiqué.

1
commentaires

A la une

Le couvent dominicain renonce à accueillir l’Action française

Le centre culturel Cormier, rattaché au couvent dominicain de Marseille, a renoncé à accueillir le colloque consacré à Charles Maurras ce samedi.

À la fédération des chasseurs, la reprise en main ordonnée par...

Les 21 000 chasseurs des Bouches-du-Rhône et leur nouveau patron apprennent à se connaître. Le 10 avril, la justice nommait Frédéric Avazeri en tant...

Le parquet national financier multiplie les perquisitions dans les services municipaux

Le lieu est réputé pour sa tranquillité. Il n'y a guère que les piaillements de pie qui troublent le calme éternel du cimetière Saint-Pierre....

Indignation autour d’un hommage à Charles Maurras dans un couvent dominicain

"La nouvelle de l’organisation le 21 avril prochain, dans des locaux de l’ordre des Dominicains de Marseille, d’un « week-end d’hommage à Charles Maurras » par...

Martine Vassal entre en campagne

"Nous avons dû refuser du monde", glisse-t-on avec gourmandise dans l'équipe de com' de la présidente du Département. En entrant sur scène, Martine Vassal...

L’architecte du Vélodrome de 1998 demande 480 000 euros à la...

Il y a des soirées où le Vélodrome bout comme un chaudron de sorcière, à l'égal des plus grandes arènes d'Europe. Les supporters en...
  1. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

     » un arrêté d’urgence pour demander à l’entreprise de mettre en œuvre « les moyens nécessaires pour supprimer les conséquences » c’est bien mais un un arrêté d’urgence pour demander à l’entreprise de supprimer les causes cela serait encore mieux. Il est pas très doué le préfet de Macron !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire