Pack VIP pour la finale : le PDG de La Provence met en avant une obscure “agence étrangère”

Estranger
Bref
Violette Artaud
16 Mai 2018 0

Comme vous le racontait ce matin Marsactu, La Provence s’est procuré un certain nombre de places pour la finale de la coupe d’Europe afin d’en proposer une partie aux annonceurs qui lui achèteraient de la publicité. Une revente sous forme de pack VIP, qui ne respecte en rien les conditions générales de vente de l’UEFA.

Interrogé par le Canard Enchaîné, le PDG de La Provence, Jean-Christophe Serfati a expliqué avoir obtenu ces billets par le biais d’une “agence de marketing installée à l’étranger. Mais je ne peux pas vous en communiquer le nom”, a-t-il ajouté. Il serait question de quelques 140 places pour OM – Atletico de Madrid. Le groupe La Provence, toujours selon le journal satirique, aurait payé la place 150 euros, pour la revendre entre 3450 et 5000 euros.

Source : Le Canard Enchaîné

A la une

Évacuations : 31 familles définitivement relogées, 1 131 personnes toujours à l’hôtel
"Ils ne veulent voir qu'une ou deux personnes alors on n'y va pas. On attend ensemble dans le hall et on pose nos questions...
[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire