L’hôtel de luxe de la Villa Valmer ne sera pas présenté en conseil municipal

Retrait
Bref
Benoît Gilles
9 Fév 2018 3

La première étape de la transformation de la Villa Valmer en petit hôtel de grand luxe ne passera pas par le conseil municipal de ce lundi. Déjà en suspens, hier, « du fait de discussions toujours en cours avec le groupement », selon Yves Moraine, président du groupe majoritaire (LR/UDI) le rapport a été retiré de l’ordre du jour ce vendredi. C’est ce qu’indique le président du groupe socialiste, Benoît Payan, sur Twitter.

Le projet de bail de longue durée au privé de cette bastide, propriété municipale, a déclenché une polémique, dès sa révélation dans la presse. L’annonce du choix du groupement lauréat (lire notre article) n’avait pas éteint les interrogations. « Nous n’avons aucune information sur la durée du bail emphytéotique, le montant du loyer et la partie du parc qui sera ou non concédée au privé », s’indignait Eugène Caselli, qui devait s’exprimer à ce propos durant le conseil.

3
commentaires

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...
  1. LaPlaine _LaPlaine _

    Toujours la même technique de cette nullicipalité, l’évitement, temporaire ou permanent.

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Ou bien sur ce coup , c’est encore bien moins clair que d’habitude ?

    Signaler
  3. darkvadordarkvador

    Les levées de boucliers sont trop bruyantes pour le moment, impossible de donner satisfaction aux amis qui attendent impatiemment. « Ils » vont attendre que le calme revienne, dans quelques semaines ça devrait passer. Notre bon maire et ses acolytes respectent toujours les promesses faites aux amis qui leurs ont permis d’être ce qu’ils sont et qu’ils soient là où il fallait qu’ils soient…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire