Le responsable du centre des séparatistes ukrainiens à Marseille incarcéré pour proxénétisme

Interpellation
Bref
Rémi Baldy
11 Avr 2019 4

Hubert Fayard est incarcéré à la prison de Luynes depuis le 4 avril après une mise en examen pour proxénétisme, rapporte Le Monde. Ancien responsable d’extrême-droite et ex-premier adjoint Catherine Mégret à Vitrolles, Hubert Fayard s’occupait d’un “centre de représentation” de la République populaire de Donetsk inauguré en octobre 2017 (lire notre reportage). Une procédure judiciaire est toujours en cours, en vue de la dissolution de l’association, l’état séparatiste situé à l’est de l’Ukraine n’étant pas reconnu sur la scène internationale.

D’après Le Monde, Hubert Fayard a été arrêté le 2 avril. Une source judiciaire évoque “des filles des pays de l’Est qui travailleraient pour lui”. Un proche cité par l’agence russe RIA-Novosti explique qu’il “se trouvait dans une situation financière difficile. (…) Il a rencontré une femme, une Ukrainienne. Je ne peux pas dire quelle était leur relation, mais elle a proposé de lui prêter une certaine somme d’argent”.

Source : Le Monde

A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapabarbapapa

    un extrémiste des bombasses du Donbass

    Signaler
  2. DavidDavid

    Il voulait se faire du fric
    Sur le dos des chicks
    Des fausses républiques

    Signaler
  3. BernardMounierBernardMounier

    Il était élu à Coudoux. Quel était son rôle dans la commune ?

    Signaler
    • petitvelopetitvelo

      A priori “touriste”, ils sont 3 élus de l’opposition sur plus d’une vingtaine.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire