Prison ferme pour l’ancien maire du Paradou

Prison
Bref
Benoît Gilles
10 Avr 2018 0

La Cour de cassation a confirmé le verdict de la cour d’appel de février 2017. L’ancien maire du Paradou, petite commune des Alpilles, Jean-Hilaire Seyverac a été définitivement condamné à 3 ans de prison dont 18 mois ferme pour prise illégale d’intérêts. Il est accusé d’avoir acheté puis revendu des terrains inondables sur sa commune. L’édile avait modifié les règles d’urbanisme pour les rendre constructibles, empochant au passage une confortable plus-value de plus de deux millions d’euros au moment de la revente à un promoteur.

Les travaux d’assainissement du terrain ont été financés grâce à l’aide aux communes du département alors présidé par Jean-Noël Guérini.

0
commentaires
Source : AFP

A la une

Le parc national des Calanques fait tout un plan de ses merveilles et horreurs sous-marines
Le plongeur remonte sur le bateau et attrape sa feuille blanche et une règle. Il fait un croquis des reliefs marins avant de replonger...
À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
Pourquoi l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche traîne
Les commerces de l'escale Borély passent une nouvelle saison sans pouvoir ouvrir le dimanche. Le centre commercial du Prado connaît un premier été sans...
En période de pic comme le reste du temps, Marseille à la traîne pour réguler la voiture
Pendant deux semaines, la donne a changé. Pour décourager les visiteurs de passage de circuler en voiture, le tarif des horodateurs a été doublé,...
Après des mois de conflits, la cession du McDonald’s Saint Barthélémy frôle le drame
Sur la terrasse du McDonald's de Saint Barthélémy, ce mardi après-midi, le temps s'est comme arrêté. Une trentaine de salariés de ce fast-food des...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire