Karim Zeribi renvoyé en correctionnelle pour abus de confiance

Renvoi
Bref
Benoît Gilles
14 Juil 2018 3

Karim Zéribi avec son avocat, Me Keita.

Le dossier est bouclé, place à l’audience. L’AFP annonce le renvoi au tribunal correctionnel de l’élu d’opposition marseillais, ancien eurodéputé d’Europe écologie-Les Verts. La justice lui reproche d’avoir détourné les subventions de deux associations pour financer ses activités politiques. Il devra comparaître en compagnie de cinq autres personnes dont son fils. Les enquêteurs ont découvert que les fonds d’Agir pour la citoyenneté avaient notamment servi à payer un sondage qui contenait des questions sur sa notoriété ou financer le loyer de sa fondation (lire notre article).

La justice lui reproche également des faits d’abus de biens sociaux concernant une entreprise qui aurait cédé une voiture à titre gracieux et aurait financé des travaux sur sa piscine.

Source : AFP

A la une

La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...
Le cas Benoît Payan, point de crispation de l’union de la gauche marseillaise
Tout occupé à son union inédite et nourrie d'horizontalité, le mouvement pour un "rassemblement inédit" de la gauche se détourne pour le moment de...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Et donc M. Zeribi se dit « victime d’un complot ». Quand donc ces hommes politiques qui, systématiquement lorsqu’ils sont pris la main dans le pot de confiture, mettent en cause les « juges rouges », un « complot » ou n’importe quoi plutôt que leurs propres turpitudes, s’apercevront-ils que personne n’en croit un mot ?

    À se comporter comme si la loi concernait le seul bas peuple, il arrive un moment où il faut payer.

    Signaler
  2. BrallaisseBrallaisse

    Les complots se méritent , il faut s’appeler Napoléon ou Louis Philippe pour effectivement subir ce type d’attaque car personnages d’envergure.
    L’envergure de monsieur ZERIBI se limite à la longueur de ses membres supérieurs et encore , car sur ce coup ci il joue vraiment petits bras, alors…, bu balai!

    Signaler
  3. petitvelopetitvelo

    Rien de répréhensible n’a été relevé dans son hold-up des écolos, pour être désigné candidat par une majorité de militants de dernière minute ? Seule la pointe de l’icerberg risque la sanction juridique, c’est toujours ça de pris.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire