Festi’femmes et Bigard décrochent le pompon sexiste

À L'HONNEUR
Bref
Benoît Gilles
8 Mar 2016 1

Capture d'écran de l'affiche du festival

En ce 8 mars, dédiée aux droits des femmes, Marseille décroche un pompon d’honneur par le truchement de Festi’Femmes et de son invité d’honneur Jean-Marie Bigard. Osez le féminisme a lancé un grand concours participatif afin de dénoncer les dérives les plus sexistes à travers l’Hexagone. En effet, paradoxalement, cette journée internationale est l’occasion de multiples dérapages sous couvert d’hommage à la majeure partie de l’humanité.

« À l’issue d’un vote serré qui a mobilisé 600 personnes en seulement quelques heures le verdict est tombé. Avec près d’un tiers des voix, le Festival Festi’femmes, initialement dénoncé par l’antenne marseillaise d’Osez le féminisme! remporte la palme du sexisme avec son invité d’honneur cette année : Jean-Marie Bigard », note le site. L’humoriste est sur la scène du Silo en invité d’honneur du festival dédié à l’humour au féminin.


A la une

L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...
L’éditorial de FOG qui fâche Bruno Gilles… et les journalistes de la Provence
Au sein des colonnes de La Provence, la plume de Franz-Olivier Giesbert, alias FOG, directeur éditorial du titre depuis 2017, va et vient avec plus...
Travaux ferroviaires sur la ligne Marseille-Aix : « modernisation » ou « projet dément » ?
Les voyageurs entre Marseille et Aix, et au delà vers les Alpes, verront-il un jour un service cadencé, à la régularité irréprochable comme cela...
La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...
Au sein de la gauche marseillaise, l’union, mais chacun à son rythme
Un "Mouvement sans précédent". Jeudi matin paraissait dans Libération un appel au "rassemblement inédit" pour les municipales à Marseille. Comme une impression de déjà-vu après...
Au tribunal, le squat Saint-Just tente d’obtenir un nouveau sursis
Est-ce le début de la fin pour le squat du 59 avenue de Saint-Just ? Après plusieurs reports, la première audience en vue de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. klougkloug

    Le concours de repassage au « Salon de la Femme » (sic) à Angoulême, avec le soutien d’une adjointe à la mairie vaut largement une citation.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire