Festi’femmes et Bigard décrochent le pompon sexiste

À L'HONNEUR
Bref
Benoît Gilles
8 Mar 2016 1

Capture d'écran de l'affiche du festival

En ce 8 mars, dédiée aux droits des femmes, Marseille décroche un pompon d’honneur par le truchement de Festi’Femmes et de son invité d’honneur Jean-Marie Bigard. Osez le féminisme a lancé un grand concours participatif afin de dénoncer les dérives les plus sexistes à travers l’Hexagone. En effet, paradoxalement, cette journée internationale est l’occasion de multiples dérapages sous couvert d’hommage à la majeure partie de l’humanité.

« À l’issue d’un vote serré qui a mobilisé 600 personnes en seulement quelques heures le verdict est tombé. Avec près d’un tiers des voix, le Festival Festi’femmes, initialement dénoncé par l’antenne marseillaise d’Osez le féminisme! remporte la palme du sexisme avec son invité d’honneur cette année : Jean-Marie Bigard », note le site. L’humoriste est sur la scène du Silo en invité d’honneur du festival dédié à l’humour au féminin.

1
commentaires

A la une

[L’été à la Belle de Mai] Le Chapiteau, « un espace de liberté » dans le quartier
En sortant de l’espace bar où résonnent des musiques des années 70, deux amis se pressent vers le terrain de pétanque, vestige des anciens...
Boues rouges : la justice met Alteo et l’État sous pression
Six jugements et un total de 65 pages. Le tribunal administratif de Marseille vient de rendre une série de décisions dans le dossier des...
La métropole, lamarque, lebus et le plan com
"Avec lacarte, si j’habite à Marseille et que je dois me rendre à Aix-en-Provence pour travailler, je pourrais prendre lemétro, puis lecar et enfin...
Un rapport ministériel épingle ArcelorMittal, « principal pollueur du département »
"Oui, bien sûr qu'on est au courant. Mais vous, comment vous l'avez su ?". L'embarras est de mise chez ArcelorMittal Méditerranée. Passé jusqu'alors inaperçu,...
Même condamnée, Maryse Joissains « la guerrière » s’y voit encore en 2020
"Incroyable !" Maryse est en mode combat. Quelques heures après l'annonce de sa condamnation à un an de prison avec sursis et dix ans...
Gymnase de l'école La Viste ©AM
Des militants de la France insoumise lancent une cagnotte pour rénover une école publique
"Les parents d’élèves n'en peuvent plus, il faut des travaux avant la rentrée de septembre", lance Sébastien Delogu, dont la fille est scolarisée à...
  1. klougkloug

    Le concours de repassage au « Salon de la Femme » (sic) à Angoulême, avec le soutien d’une adjointe à la mairie vaut largement une citation.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire