Festi’femmes et Bigard décrochent le pompon sexiste

À L'HONNEUR
Bref
Benoît Gilles
8 Mar 2016 1

Capture d'écran de l'affiche du festival

En ce 8 mars, dédiée aux droits des femmes, Marseille décroche un pompon d’honneur par le truchement de Festi’Femmes et de son invité d’honneur Jean-Marie Bigard. Osez le féminisme a lancé un grand concours participatif afin de dénoncer les dérives les plus sexistes à travers l’Hexagone. En effet, paradoxalement, cette journée internationale est l’occasion de multiples dérapages sous couvert d’hommage à la majeure partie de l’humanité.

“À l’issue d’un vote serré qui a mobilisé 600 personnes en seulement quelques heures le verdict est tombé. Avec près d’un tiers des voix, le Festival Festi’femmes, initialement dénoncé par l’antenne marseillaise d’Osez le féminisme! remporte la palme du sexisme avec son invité d’honneur cette année : Jean-Marie Bigard”, note le site. L’humoriste est sur la scène du Silo en invité d’honneur du festival dédié à l’humour au féminin.


A la une

[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...
Le collectif Riverains de la plaine, avatar d’un quartier fracturé par la rénovation
Ils ont fait irruption dans le débat à l'automne, tandis que le chantier de rénovation de la Plaine s'installait sous les jets de pavés...
La halte ferroviaire d’Arenc, cinq ans et puis s’en va
Au pied de la tour La Marseillaise, un panneau estampillé SNCF et une machine pour éditer des billets signalent la présence d'une voie unique...
À la Castellane, la rénovation prend forme mais bute toujours sur l’avenir du centre social
C'était au printemps 2016, la démolition d'une barre de logements à la Castellane était retardée pour cause de bras de fer politique autour de...
Enseignants et parents du collège Versailles refusent trois ans de cours dans un chantier
Ils n'étaient qu'une petite centaine mais ont fait beaucoup de bruit. Ce jeudi matin, parents d'élèves, professeurs et élèves du collège Versailles, dans le...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. klougkloug

    Le concours de repassage au “Salon de la Femme” (sic) à Angoulême, avec le soutien d’une adjointe à la mairie vaut largement une citation.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire