Bidonvilles à Marseille : malgré un drame, les associations constatent des améliorations

Actualité
le 18 Sep 2020
1

Un homme a trouvé la mort le 15 septembre dans l'incendie d'un petit bidonville à la Fourragère. Si ce drame jette de nouveau la lumière sur ces lieux de vie ultra-précaires, la situation globale à Marseille semble en voie d'amélioration. Notamment grâce à une meilleure prise en charge par les collectivités depuis le confinement.

Janvier 2016, un campement rom sous la L2. Image : Julia Rostagni.

Janvier 2016, un campement rom sous la L2. Image : Julia Rostagni.

Deux incendies dans des bidonvilles auront marqué l’été à Marseille. Le deuxième ayant mené, dans la nuit de mardi à mercredi, au décès d’un homme d’une quarantaine d’années. Situé à La Fourragère, le petit bidonville était occupé par une trentaine de personnes de la communauté rom depuis quelques années, “deux à trois ans” se souvient […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    ”Selon Médecins du monde, environ 1500 personnes vivraient dans des squats et des bidonvilles à Marseille…” sans compter l’accès à l’eau…?
    Peut on faire un commentaire après ces terribles informations?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire