[Vidéo] Marseille 2020 : pollution et manque de transports, on étouffe !

Débat Marsactu
le 26 Oct 2019
0

Jeudi 24 octobre, pour le deuxième rendez-vous de notre série de débats autour des municipales, six invités politiques et trois grands témoins ont débattu autour des questions environnementales. Du constat de l'urgence aux solutions à apporter pour mieux respirer dans la ville, chacun, a pu exposer sa vision et sa méthode. Sans oublier l'échange avec le public. À revoir en intégralité dans cet article.

Photo Nicolas Georges

Photo Nicolas Georges

Devant une salle une fois de plus bien remplie, le deuxième débat Marsactu des municipales s’est tenu jeudi soir. Durant près de 2h30, les échanges ont été riches, balayant quelques une des questions qui se posent en terme de qualité de l’air à Marseille. Quelles infrastructures privilégier pour mieux respirer à Marseille ? Le règne de la voiture est-il arrivé à son terme ? La Ville et la métropole ont-elles les moyens de réaliser les nouvelles lignes de transports en commun inscrits dans ses plans ?

Des questions qui ont été soulevées dès la première partie, durant laquelle trois « grands témoins » invités par Marsactu ont présenté leurs constats sur la situation marseillaise en terme d’enjeux écologiques et de transports. Premier à prendre la parole, Dominique Robert, directeur d’Atmosud, a rappelé l’état des lieux en terme de qualité de l’air. « La situation s’améliore, mais pas aussi vite qu’ailleurs », a-t-il souligné. Suivait Martine Cros, pour l’association Sauvons la Mathilde et le Collectif anti-nuisances BUS, qui a posé l’enjeu entre aménagements routiers et préservation des espaces verts. Enfin, pour l’association Cap au nord entreprendre, Alexandre Fassi s’est exprimé sur le lien avec l’emploi, en particulier dans le nord de Marseille. Comment convaincre les usagers de privilégier les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail ? À ses yeux, il est nécessaire de coordonner les efforts entre décideurs politiques, acteurs économiques et salariés.

Loading

Dans un second temps, place aux politiques, avec un plateau bien fourni. Pour représenter la majorité sortante, deux intervenants, puisque LR compte aujourd’hui deux candidats en lice. Didier Réault, adjoint au maire en charge du littoral et vice-président chargé des finances au département porte les couleurs de Martine Vassal, tandis que Robert Assante, adjoint au patrimoine, arbore celles de Bruno Gilles. La députée Claire Pitollat est présente au nom de la République en marche, Jeanne Marti pour le Rassemblement national et Hervé Menchon pour « Marseille écologiste et citoyenne », la liste d’EELV. Enfin, Sophie Camard porte la parole de la France insoumise au sein du mouvement d’union de la gauche le Printemps marseillais.

Loading

Dernière séquence, le temps des prises de parole dans le public. L’occasion d’aborder des sujets pas encore évoqués ou de revenir sur d’autres : la pollution des navires, la place du vélo. Ainsi que des interrogations plus larges : y-a-t-il une dette vertueuse, celle qui fait que l’on investit pour des projets bénéfiques à l’environnement ? Ou encore, est-ce qu’un bon déplacement n’est pas celui que l’on n’effectue pas ? Un peu plus d’une demi-heure d’échanges passionnés avant de laisser aux futurs candidats le choix de leur dernière prise de parole.

Loading

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire