[Retour aux sources] Quel avenir pour le château d’eau des Alpes ?

Série
le 8 Sep 2020
3

Marseille et la métropole doivent beaucoup de leur essor économique à l'eau venue des Alpes, "importée" sur leur territoire depuis la Durance et le Verdon. Le changement climatique pourrait faire naitre des tensions pour le partage de l'eau entre les différents usages et territoires. Avec son équipe, l'hydrologue Éric Sauquet a mené une étude prospective sur ce thème.

La série

Depuis le robinet que l'on ouvre sans y penser, Marsactu remonte le fil de l'eau amenée par le canal de Marseille. Des rigoles aux glacier des Écrins, c'est notre retour aux sources estivales.

Au fil des siècles, Marseille et le territoire métropolitain sont devenus complétement dépendants de l’eau des Alpes, « importée » en dehors de son bassin naturel, celui de la Durance. Au moment où elle construisait le barrage de Serre-Ponçon, dans les années 1950, l’entreprise EDF promettait un prospérité infinie à la Provence. Le réchauffement climatique semble changer […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    Du travail pour le futur haut commissaire au Plan

    Signaler
  2. Jacques89 Jacques89

    Il est grand temps de réutiliser l’eau de consommation des ménages après épuration. Les coûts de pompage pour organiser les stockages sont dérisoires par rapport aux économies potentielles. Seulement voilà, il y a un hic ! Stocker les eaux usées après épuration nécessite que cette étape soit réalisée conformément aux normes en vigueur ; sinon, l’atmosphère à proximité des bassins deviendra vite irrespirable. Pour l’heure, les bénéfices tirés du travail réalisé par la Méditerranée sont trop important pour envisager de s’en défaire. Si ça pu dans certaines calanques ou certaines plages, il est encore assez facile d’accuser l’Huveaune…ou les chiens.

    Signaler
  3. Tarama Tarama

    La Durance, belle rivière sacrifiée sur l’autel du développement.

    Cette année, peut-être du fait de l’arrêt de l’activité au printemps, le lac de Serre-Ponçon est bien plein.
    Merci Marsactu pour cette série.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire