Parkings : Caselli veut renégocier les contrats… en 2014

À la une
le 17 Déc 2012
8

Vendredi dernier, la rallonge de 8 millions d'euros pour payer le parking du J4 est passée comme une lettre à la poste lors de la séance de la communauté urbaine. "Car cela nous paraissait justifié", répond un élu de droite. Ce surplus a porté la participation publique à 24,8 millions d'euros (répartie à parts égales entre MPM et Euromed) contre 16,7 à Vinci le constructeur et exploitant du lieu.

Déjà ouvert, le parking – qui doit notamment permettre l'accès au Mucem et à la Villa Méditerranée – était inauguré ce lundi avec dix mois d'avance suite à la demande du préfet Hugues Parant de presser le pas pour être en fonction pendant l'année culturelle. C'est cette accélération qui a été facturée par Vinci, sans contrepartie pour Marseille Provence métropole. Qui plus est, chaque automobiliste paiera deux euros de l'heure pour y stationner. Un tarif jugé trop élevé par le président de MPM, Eugène Caselli. Après avoir délégué au privé les trois derniers parkings jusqu'alors géré en régie, il promet de renégocier les contrats des parkings… en 2014, soit à la fin de son mandat. Interview tirs croisés avec Tony Selliez de France Bleu Provence : magnéto Esther.

Le président de la communauté urbaine juge donc les bénéficiaires des DSP un peu trop gâtés à l'heure actuelle. Mais cette critique ne défrise pas la moustache du directeur régional de Vinci Park. Pour Jean-Marie Geffroy, les tarifs pratiqués correspondent à des standards de grande ville. Le représentant de la firme se pose même en garant du bien vivre ensemble, contre les voitures garées sur les passages piétons et les trottoirs, pour les modes doux de transport. Il espère une marge "de 5 à 8 % après des premières années déficitaires". Nouveau une-deux avec Tony Selliez.

Vous l'aurez compris, "la voiture coûte très cher", selon Vinci. Qui pose la question en ces termes : qui de l'automobiliste (la solution marseillaise) ou du contribuable (la version aixoise) paiera cette douloureuse qui ira croissante ? L'un ou l'autre mais pas Vinci, déclare en substance son porte-parole. Celui-ci se dit pourtant prêt à des négociations. Les prochains pilotes (métropolitains ?) des parkings devront quoiqu'il en soit composer avec ce contrat, conçu pour durer jusqu'en 2050.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jexprime jexprime

    En 2014, après les municipales.
    Pourquoi ne le fait il pas maintenant, au moins pour les parking délégués par MPM

    Signaler
  2. Ouvrez les yeux Ouvrez les yeux

    Alors là, c est la meilleure: alors même que le parking n est pas encore ouvert au public, ceux la même qui ont fixé les tarifs font maintenant le constat que c est trop cher. C est MPM qui a décidé de tarifs, ils pouvaient pas s en rendre compte avant? Et on vient nous faire miroiter une baisse pour 2014, comme par hasard juste après les municipales. On nous prendrait pas pour des idiots par hasard? On sent bien que tout ça est une réponse à votre précédent article mais cela ne répond de toute façon pas au problème du surcoût de 8 millions d euros. En tout cas , bravo Marsactu d avoir mis ce dossier au grand jour.

    Signaler
  3. ALAIN PERSIA ALAIN PERSIA

    A l’occasion de cette inauguration, je voudrais attirer l’attention des lecteurs et des Mousquetaires du Nettoiement sur la situation de plus de 60 agents qui ont été déportés au niveau 2 dans des conditions de travail et d’hébergement indignes : pas de vue, cmoisons peu fiables , fuites d’eau voire de WC…..
    M.CASELLI qui a fait une offre de location à grands frais de la future Tour J.NOUVEL devrait commencer par loger dignezment ces travailleurs de MPM qui ont étépar ailleurs priés ….. de se cacher et de ne pas approcher du copieux buffet hier.
    Au fait quid du silence de FO sur ce sujet?

    Signaler
  4. cgt cgt

    Encore une fois la question de ces fameuses DSP qui font finalement de ces entreprises les maitres du jeu. Voir la DSP de l’eau, voir les DSP sur les parkings en ouvrage qui ont pousse à ne pas piétonniser le Vieux Port, voir la DSP sur le controle du stationnement payant qui pousse au maintien de places pour bagnoles en surface… Dans tous les cas on sait d’où viennent les sous, de nos poches et où ils vont, dans les leurs!

    Signaler
  5. ukhbar ukhbar

    À 2€ de l’heure, il va rejoindre la horde des parkings marseillais vides ou presque.

    Signaler
  6. marco13 marco13

    Les parkings de Nantes coûtent presque deux fois moins cher et sont remplis …deux fois plus qu’à Marseille, il n’y a pas de secret !
    La diminution du stationnement en surface est une condition de la qualité de vie urbaine. MMP a créé des zones qui sont de véritables aspirateurs à bagnoles. Le minimum serait donc de remplir ces parkings au maximun.

    Signaler
  7. citoyen marseillais citoyen marseillais

    Pourquoi a Marseille les ouvrages, tramways, métro, route, parking, vieux port, coûtent toujours 4 fois plus cher qu’ailleurs ?? A Tulles la réalisation de 250 places de parking a couté à la commune 3,5 millions d’éuros, pourquoi à Marseille un parking coute t-il 50 millions d’euros ???

    Signaler
  8. citoyen marseillais citoyen marseillais

    Idem à Lilles le parking Vauban humanis de 258 places a couté 3 millions d’euros, à Avignon parking jean jaurès souterrain 6 niveaux 650 places pour 9 millions d’euros !! Pourquoi à Marseille la même chose coûte 50 millions d’euros ???

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire