Moins d'un an après les municipales, deux élus UMP rejoignent le FN

À la une
le 9 Fév 2015
27

Stéphane Ravier tient ses symboles. Deux élus de l'opposition UMP à la mairie des 13e et 14e arrondissements ont choisi de rejoindre son groupe Marseille bleu Marine. Certes, Caroline Gallo et Karim Herzallah ne comptent pas parmi les plus connus des élus marseillais : le scrutin de 2014 était leur première candidature à une élection derrière le duo formé par Richard Miron et Monique Cordier. Mais pour le sénateur et maire de secteur, ce "ralliement" est un gage de son action de terrain.

En cas de victoire de la droite dans ce secteur, Gallo et Herzallah seraient devenus conseillers municipaux. Mais les deux élus revêtus en bleu marine n'ont pas beaucoup plus qu'une élection en commun. Il y a le militant de droite "de trente ans, au RPR puis à l'UMP" et la mère de famille qui raconte avec une certaine fraîcheur la façon dont elle s'est engagée : "Je ne croyais plus en la politique, j'allais voter FN. Et puis j'ai croisé Richard Miron à la sortie de l'école en janvier 2014. On s'est revu ensuite et j'ai cru en sa volonté d'agir au quotidien."

"La petite garde" de Miron

À 28 ans, la jeune femme s'est ainsi retrouvée propulsée en quatrième position derrière Miron, Cordier et le syndicaliste policier Jean-Claude Delage avant de déchanter une fois les plis dépouillés. Elle raconte "les réunions de quartier" où elle était "la seule représentante de la liste" et note "les interventions pas faites jusqu'à maintenant par la mairie de secteur et désormais effectuées". En réponse, Richard Miron balaie l'enjeu politique et se place sur le terrain de la vie privée : "Elle a une histoire sentimentale avec un élu FN. À un moment donné, nous lui avons demandé de choisir."

Plus aguerri, plus sûr de lui aussi, Karim Herzallah est explicite lorsqu'il cible Richard Miron pour se justifier. "Avant je faisais partie de sa petite garde avec Monique Cordier et Romain Airaudo [le directeur de campagne, ndlr]. Après l'élection, il n'écoutait plus personne. J'avais l'impression d'être l'Arabe de service." Après avoir entendu selon lui "des propos racistes de membres de la campagne", Herzallah aurait fait part de ses envies de départ dès "la mi-février 2014". Celui-ci n'a pourtant pas le sentiment de trahir aujourd'hui les électeurs : "Mon mandat ne leur appartient pas."

Le rapprochement avec le Front national est en tout cas visible de longue date sur un profil Facebook qu'il a depuis délaissé. Dès le mois de mai, ce "musulman pratiquant" invitait ses amis à se rendre au meeting de Jean-Marie Le Pen dans le cadre de la campagne des européennes et affichait ses amitiés frontistes. Ces prises de position lui avaient à l'époque valu un remontage de bretelles en règle de Richard Miron et Monique Cordier. Il avait ensuite corrigé le tir dans un nouveau message précisant qu'il ne rejoignait pas le FN.

"Inconnus il y a 3 jours"

Ce revirement de façade avait à l'époque suffi à l'adjoint au sport de Jean-Claude Gaudin, soucieux de s'éviter une mauvaise polémique. Interrogé aujourd'hui sur les deux départs, il minimise : "Peut-être espèrent-ils avoir plus de reconnaissance mais ces gens étaient inconnus il y a trois jours et ils ne seront pas plus connus dans trois jours." Mais, à un mois et demi des départementales, ce transfert vient tout de même interroger la porosité des électorats FN et UMP autant qu'il permet à la gauche de faire l'amalgame entre les deux formations, comme n'a pas manqué de le faire Patrick Mennucci sur Twitter.

 

 

Au jeu des débauchages, Stéphane Ravier n'en est pas à son coup d'essai : sa première tentative n'avait pas été couronnée de succès. À l'été 2013, il avait annoncé tout sourire l'arrivée dans les rangs frontistes d'Anna Rosso-Roig, ancienne candidate Front de gauche aux législatives. Patatras, ce recrutement n'avait pas tenu jusqu'aux municipales. "Ce n'était pas pareil, écarte Ravier. Elle était venue pour une place. Cette fois-ci, il n'y a rien à gagner : il n'y a pas de poste en jeu. Mais la confiance est un risque à courir." Karim Herzallah ne dit pas autre chose et répond déjà avec la foi du converti aux questions qui fâchent. Quand on l'interroge sur "le point de détail de l'histoire" de Jean-Marie Le Pen, il répond que "les condamnations étaient injustes et démesurées". "Mais ce sont des vieilles histoires que vous ramenez là", l'interrompt Stéphane Ravier. Pas question de gâcher la belle histoire.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Anonyme Anonyme

    Mr Herzalla &a du toupé!3mon mandat ne leur appartient pas » dit-il en parlant des electeurs qui ont voté pour la liste ou il figurait!Il a trompé ses electeurs,par conséquent il aurait du démissioné de son mandat,quitte apres a adheré ua Fn,tartuffe!

    Signaler
  2. Larépubliquedemarseille Larépubliquedemarseille

    Le FN est vraiment un parti hors de la Republique

    Signaler
  3. Anonyme Anonyme

    l’ump??? mais quel ump? celui qui à trahi le Gaulisme en appelant à voter socialo??? ces gens ont beaucoup de courage de rejoindre le FN mais ils sont allés au bout de leur conviction…. l’UMPS enrage et c’est jouissif!

    Signaler
  4. rassemblementcontrelUMPS rassemblementcontrelUMPS

    Félicitation aux deux nouveaux arrivants …. l’UMPS se vide comme une baudruche….bientot ça en sera fini des magouilleurs patentés!

    Signaler
  5. ALAIN PERSIA ALAIN PERSIA

    Voilà le triste résultat des choix faits par MIRON dans la constitution de « sa  » liste . Il a préféré s’entourer de sa garde rapprochée que de prendre les militants de terrain .
    Les instances locales de l’UMP auraient mieux fait d’investir la sortante N.PREZIOSI comme tête de liste qui aurait fait un siège de plus et voire même battre le FN .

    Signaler
  6. Anonyme Anonyme

    Le plus triste est qu’on s’abaisse à voter pour des gens aussi peu moraux et aussi peu compétents. Comment s’étonner ensuite que notre ville soit aussi mal gérée, sinon totalement prise en otage par ce genre de margoulins ? La falaise se rapproche…

    Signaler
  7. Anonyme Anonyme

    Monsieur Herzallah a entendu des « propos racistes à l’UMP »??? HO! shocking ! Et non non tout bien réfléchi il n’en entendra pas au FN !!! Non mais allô koi ? Ravier lui aurait-il promis pakun chouïa de merguez halal pour qu’il se comporte ainsi, à trahir ses frères et ses électeurs ?

    Signaler
  8. piqueboufigue piqueboufigue

    si vous tes élu par le peuple sur une liste et qu en cours de mandat vous vouler changer d étiquette politique,et bien soit vous demissionner ,soit vous attender la prochaine election pour vous presenter avec votre nouveau parti,sinon c est trop facile,simple et surtout respect pour vos electeurs.

    Signaler
  9. marco13 marco13

    Coluche, reviens. Le CRS arabe, c’était un sketch. Le réel est pire. Quel niveau de naïveté ou d’avidité faut-il avoir pour se vendre au diable ? Quel niveau d’inculture de la vie politique faut-il atteindre pour voter pour ces gens (le FeuNeu et une large partie de l’UMP). Comment croire qu’on va résoudre la crise sociale, économique et écologique (3 facettes d’une même crise) en se repliant sur soi, en rejetant les autres qui sont surtout des pauvres, avec plus de concurrence, de compétition et de croissance ? Quel aveuglement !

    Signaler
  10. Tresorier Tresorier

    Ces deux elus violent le mandat confie par les electeurs.

    Quand on vote a droite, on ne veut pas que l’elu passe a un autre parti.

    M. Mennucci, qui a permis, favorise la victoire du FN dans le 13/14, n’a vraiment pas de figure avec ses commentaires ridicules. C’est vrai que le ridicule ne tue pas, meme politiquement. Dommage. Ca eviterait d’avoir a supporter deselus aussi nuls.

    Signaler
  11. julijo julijo

    Ho, hé, sans blague, ça vous étonne ?????
    Il a raison Mennucci !
    Autour de Miron, et à quelques exceptions près, il y avait beaucoup de candidats que le Fn ne gênait pas ! et ça se voyait, s’entendait dans la campagne à l’époque.
    Pourquoi devait-il se désister pour cette bande dont les étiquettes changent tous les 3 mois, mais pas les convictions ?? (Encore qu’à mon avis, ce n’est pas le PS le responsable de l’élection du Fn, mais Diouf….on reécrit rapidement l’histoire à Marseille…pour faire plaisir à Gaudin : taper sur Mennucci fait oublier à certains les incompétences notoires de l’Ump)
    Sinon, c’est marrant les propos de l’ « arabe de service » !! j’espère qu’il porte un gilet….pare balles et sans manches !

    Signaler
  12. Bénédicte Bénédicte

    je pense que ce n’est que le début de l’exode des élus UMP vers le FN…

    Signaler
  13. muiron muiron

    Ces ralliements constituent un élément de plus venant confirmer les très bons débuts de M. Ravier dans sa mairie de secteur. De très nombreux élus hors FN ont voté pour lui aux sénatoriales, son secteur a massivement voté FN aux européennes et les départementales de mars iront dans le même sens. On est loin de l’apocalypse annoncée par les incompétents clientélistes de l’UMPS !

    Signaler
  14. Delair Delair

    Tout cela met à nouveau en lumière l’incompétence caractérisée des élus ump de Marseille, tellement assoiffés de pouvoir, incapables de remplir leur mission locale correctement, sans intelligence au service de la collectivité, satisfait de leurs petites victoires microcosmiques. Ces gens-là sont au niveau du caniveau et ne permettent pas à cette ville d’exprimer toutes ses capacités. Ce « passage » au FN n’est que l’aboutissement logique d’une lente décomposition, l’effet « marigot ».

    Signaler
  15. piqueboufigue piqueboufigue

    normal avec les grands coups de mistral,les girouettes sont de retour,mais ec bien legal de changer de cuisine pendant le mandat donné par les électeurs.ou alors certains ont élus des girouettes.
    les electeurs s en souviendront.

    Signaler
  16. JL41 JL41

    Les électeurs ont-ils été trompés ? Ils savent quand même que Miron, toujours à l’UMP, est très à droite, ainsi que les deux transfuges passés au FN. En outre, Ravier, nouvel élu (je sors du politiquement correct), se donne peut-être du mal pour être à l’écoute de la population, ce dont se foutent beaucoup de réélus. Une enfant est morte, dans une des rares piscines de Marseille, parce que l’autorité était mal exercée sur les questions de sécurité. Miron n’était pas très présent sur le terrain en tant qu’adjoint aux sports. Est-ce que ça a changé ?

    Signaler
  17. hommedesbois hommedesbois

    Faut apprécier les convictions de ces 2 tristes personnages qui au moindre coup de vent retournent leur veste et pensent ainsi que la gamelle sera meilleure dans la crémerie d’en face.
    Mention spéciale à celui des 2 qui dit « Mon mandat ne leur appartient pas. » Encore un qui se croit élu de droit divin.
    Ces 2 girouettes ne méritent que le mépris.

    Signaler
  18. Citoyen de L'Estaque Citoyen de L'Estaque

    Le nomadisme politique de ces deux transfuges — de petites frappes — montre une forme de déliquescence latente des valeurs fondamentales de notre belle république. Je rejoins entièrement Piqueboufigue ,la mémoire électorale sanctionne toujours ce type de pratique qui fustigent les convictions auxquelles tout citoyen est en conscience profondément attaché.

    Signaler
  19. anonyme anonyme

    « Richard Miron balaie l’enjeu politique et se place sur le terrain de la vie privée : « Elle a une histoire sentimentale avec un élu FN. À un moment donné, nous lui avons demandé de choisir. » maintenant on vous dit qui aimer et qui fréquenter pour être ump « compatible « ? pas étonnant qu’elle se soit tirée au FN ou ailleurs …

    Signaler
  20. JL41 JL41

    Des girouettes ? Entre l’UMP et le FN, le vent souffle quand même un peu dans le même sens. La gauche a beau fustiger ces mouvements d’élus, éclairants d’une possible recomposition de la droite, mais le PS, le Front de gauche et certains écolos, ne nous mettent-ils pas un face d’un véritable champ de girouettes pour ces départementales ? En attendant le chant du cygne ?
    Là où ces migrations posent question et ceux qui le relèvent ont raison, c’est que jusque là un électeur qui ne connaissait pas un candidat pouvait se déterminer en fonction de son étiquette politique. C’était une garantie, au-delà des critiques que l’on peut formuler aux partis. Devant ces sables mouvants politiques, vers qui croyez-vous que vont aller les électeurs ? Cela fait longtemps qu’ils sont des girouettes et qu’ils zappent en fonction de leur maigre culture politique.

    Signaler
  21. Anonyme Anonyme

    Entre les élus Ps qui fricottent avec la force du 13 et les élus UMP qui filent au FN, bienvenue dans la polique made in Bouches du Rhone. Si on ajoute le mariage de Gaudin et de Guerini entre les 2 tours, le paysage est complet. Quoi que: on peut aussi ajouter le passage de Houria Hadj Chik de chez Diouf à Guerini, de fenzel des Verts a chez Guerini, de Benhamias du Modem a nulle part, des elus Pc au front de Gauche…et j ai dû en oublier!
    Que des gens de convictions tout ça! Un seul vainqueur de cette bouillabaise: encore et toujours le FN

    Signaler
  22. Anne-Claude Anne-Claude

    Je souris. Oui, je souris. En 2008, j’ai été élue dans le 13/14 sous l’étiquette socialiste. J’ai été déçue car la démocratie n’est que de surface et l’intérêt général, une théorie oubliée. En 2009, j’ai démissionné du PS (après deux ans chez eux)et de mon mandat d’élue.
    Voir des élus démissionner d’un parti ou de leur mandat est un mauvais signe pour la démocratie et pour la vie politique. Cela traduit un manque de confiance. Les dirigeants hauts placés ne respectent pas assez les citoyens et ne respectent pas assez les élus de terrain qui sont pour certains considérés comme des larbins.
    Je ne suis pas étonnée de voir les rangs du FN grossir.
    Le jour où tous les élus prendront leurs responsabilités, les choses changeront peut-être.
    On sème ce qu’on récolte…

    Signaler
  23. Anonyme Anonyme

    Tiens, en parlant de girouette,il parait que Guerini et Benoit Payan se sont refaits copains. elle est pas bonne celle là? C est pas mignon tout plein?

    Signaler
  24. muiron muiron

    Ces ralliements constituent un élément de plus venant confirmer les très bons débuts de M. Ravier dans sa mairie de secteur. De très nombreux élus hors FN ont voté pour lui aux sénatoriales, son secteur a massivement voté FN aux européennes et les départementales de mars iront dans le même sens. On est loin de l’apocalypse annoncée par les incompétents clientélistes de l’UMPS !

    Signaler
  25. Anonyme Anonyme

    « Je dédie cette conférence aux électeurs du Front national, dont je me sens proche. Je me sens proche d’eux parce que ce sont des gens qui souffrent et qui me font souffrir. Ils me font souffrir parce que dans la proximité même de leur souffrance, je les sens infiniment éloignés de moi – et je me sens infiniment loin d’eux. J’ai le sentiment que cet éloignement est notre commune perte. Cet éloignement est paradoxalement le point de fuite de notre souffrance commune, et, en cela, notre proximité. Ce qui nous est commun est ainsi le sentiment d’une séparation absolue. Mais il ne s’agit pas seulement, dans notre souffrance commune, de la souffrance de ce qui nous sépare. Si je me sens proche de gens qui souffrent alors même qu’ils me font souffrir, si je souffre avec eux, je ne souffre pas ainsi seulement du fait qu’ils me font souffrir. Je souffre aussi avec eux de ce qui les fait souffrir.  » Bernard Stiegler

    Signaler
  26. Vérité Vérité

    Trésorier du 11 février à tout dit en 2 lignes.
    Actuellement nous sommes en aval, il faudrait bien connaitre pourquoi nous en sommes venus ici et maintenant ? il faut connaître l’histoire politique de Marseille dès la libération de la ville en 1944.J’ ai la prétention de la connaître.C’est donc TOUT A FAIT normal que ce qui venait de la source puisse s’étaler au cours de son trajet.Le reste est déjà prévu.Vous le verrez prochainement.Moi depuis je suis hors Marseille, mais m’y rend régulièrement en « invité ».
    Bonne journée et courage.

    Signaler
  27. Anonyme Anonyme

    bien fait !!!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire