« L’habitat ancien n’est pas un problème, mais une chance pour Marseille »

Interview
le 12 Oct 2019
15

Durant 48 heures, l'école d'architecture de Marseille investit Noailles. Architecte et enseignant, Pascal Urbain plaide pour les qualités du trois-fenêtres marseillais et fustige le peu d'intérêt des pouvoirs publics à la valeur de ce bâti irremplaçable.

48 heures pour Noailles. Depuis vendredi et ce samedi, l’école nationale supérieure d’architecture de Marseille se penche sur ce quartier de guingois, troublant de vie et fracassé par la misère. Un an après le drame de la rue d’Aubagne, Noailles, et plus largement le centre-ville de Marseille, devient un sujet d’étude pour les jeunes architectes. […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire