Les parents bloquent l'école National et réveillent la mairie

À la une
le 5 Mai 2014
12

Un mikado de bois bloque l'entrée de l'école National, située sur le le boulevard du même nom. Ce lundi, les parents d'élèves ont décidé d'entraver l'entrée de cet établissement pour dénoncer l'état d'insalubrité de cet établissement. "Il faut faire des travaux d'urgence", réclame l'un d'eux. Déjà, en novembre, le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l'académie est venu faire une visite des lieux, indique Dalila Douhou la présidente de l'association de parents d'élèves. Celle-ci a été saisie par les enseignants qui dénoncent depuis longtemps cette situation. "Avant c'était une école de remplacement mais cela fait 50 ans que le remplacement existe", dénonce une des professeurs du lieu. Rendu public en janvier dernier, le rapport du CHSCT a constaté l'état d'insalubrité des locaux, sans réaction de la part de la Ville jusque-là.

C'est justement pour faire bouger les choses de ce côté-là que les parents d'élèves ont décidé de passer à la vitesse supérieure en dénonçant publiquement cette situation. Sur les murs extérieurs, ils ont affiché des photos qui rendent compte de ce que leurs enfants vivent tous les jours. Et la liste est longue : "Les toilettes sont hors service, il y a de nombreuses infiltrations, les fenêtres n'ont pas de garde-corps aux normes, les cours sont trop petites et les salles de classe pas prévues pour ça", indiquent tour à tour les parents d'élèves très remontés. Cette description correspond point par point à ce qu'avaient constaté les membres du CHSCT lors de leur visite. Avec une mention spéciale pour la salle informatique qui contient six ordinateurs pour 400 élèves. Mais peu importe puisque ces derniers ne sont pas branchés et pour cause. 

Les ordinateurs ne sont plus utilisés car situés sous des infiltrations, les dalles s'affaissent sous l'humidité et tombent. Afin de parer au plus pressé, dans l’attente de travaux, un bac de récupération a été disposé au sol. Cette bassine n'est pas nettoyée, est très encrassée, source de problème d’hygiène. 

Si l'école peut s'enorgueillir d'être centenaire, les parents d'élèves ne peuvent que constater sa vétusté. "Nous avons fait des courriers au maire et à Madame Casanova, nous n'avons pas eu de réponse", raconte Ferouz Larbi, déléguée des parents d'élèves. Venu en soutien, le président de la fédération de parents d'élèves FCPE 13, Jean-Philippe Garcia, insiste : "Il est temps que la mairie redonne la priorité à l’éducation". Du côté de l'Éducation nationale, l'inspecteur d'académie du secteur, Gérard Roubaud, est venu écouter les parents. Ces derniers veulent obtenir de la Ville un calendrier des travaux et espèrent de lui une aide en ce sens. "C'est le problème de la municipalité, réplique le fonctionnaire de l'Éducation nationale. Nous sommes déjà venus visiter les lieux et nous avons fait part de notre état des lieux à la Ville durant la période pré-électorale. Maintenant, nous allons accélérer les choses".

Des travaux dès cet été

Cela passe par une réunion qui doit se tenir avec les parents d'élèves, l'inspecteur d'académie, la mairie du 2e secteur et Danielle Casanova, adjointe à l'éducation, mardi après l'école. D'ores et déjà, cette dernière se veut rassurante : "Nous avons pris connaissance du rapport du CHSCT mais, d'un autre côté, la commission de sécurité du bataillon des marins-pompiers a rendu un avis favorable. Cela prouve que ce n'est peut-être pas si catastrophique qu'on le dit. La présence de l'inspecteur d'académie a dû les amener à exagérer les choses". Elle reconnaît tout de même la gravité de la situation : "Il s'agit d'une école provisoire qui a été constituée à partir d'immeubles d'habitation. Nous avons donc besoin d'une école neuve."

En attendant, des gros travaux sur la toiture seront réalisés durant l'été "car nous ne pouvons pas les réaliser dans une école occupée". Pour le reste, elle promet que le principe de la construction d'une école neuve installée dans l'actuelle caserne Bugeaud sera voté en juin prochain. "Mais pour l'ouverture de celle-ci, il faudra attendre la rentrée 2015", précise-t-elle. Avec des ordinateurs au sec ?

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Jean Valjean Jean Valjean

    Curieux de voir le positionnement du chignln de Lisette Narducci, sur ce coup.

    Signaler
  2. Benoit Campion Benoit Campion

    C’est toujours la même chose.
    Si les parents d’élèves ne se battent pas pour les écoles, on a rien.
    Tout mon soutien à Dalila, aux parents d’élèves et enseignants de l’école National.
    Benoit Campion
    Président parents d’élèves Ecole Coin Joli.

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Entre un Miron très fier d’avoir « consolidé les piscines pour qu’elles ne s’écroulent pas sur la tête des gens. C’est déjà pas mal… » et une Casanova qui reste zen devant l’insalubrité de locaux scolaires, « peut-être pas si catastrophique qu’on le dit », on ne change pas une équipe qui gagne ! Encore six ans…

    Signaler
  4. un piéton un piéton

    Mais que les gens sont impatients, Mr Gaudin commence à peine sont mandat de Maire… Peut pas tout faire d’un coup , peut être dans 6 ans…
    Et puis il doit avant tout réaliser sa voie rapide pour les quartiers Sud (B.U.S) ça c’est prioritaire et puis faciliter la création de ces galerie marchandes… C’est du boulot d’aider ses amis (non sans mal , pour les autres)

    Signaler
  5. Lili Lili

    Ou est fo?

    Signaler
  6. Max 13 Max 13

    J’ai remarqué la présence du collectif pour les quartiers populaires de Marseille . quartiers oubliés par m. Gaudin

    Signaler
  7. Anonyme Anonyme

    Gaudin a été « triomphalement » élu par environ 1/3 des électeurs inscrits,essentiellement dans les quartiers « bourges » Ce bon chrétien commence par donner à manger à sa clientèle: 160000 € pour les bachelorettes 1/2 milliards pour le grand stade etc

    Signaler
  8. jdeharme jdeharme

    mme casanova qui était déja l’adjointe aux ecoles dans le précedent mandat c’est vous dire l’incompétence de celle ci car elle a déja eu 6 an spour régler le problème et elle ne le découvre pas mai sc’est une école pour les pauvres du 2/3 dont elle se fout royalement mme casanova elle préfere retaper les écoles du 6/8 plutot que celle du 1/7 ou du 2/3

    Signaler
  9. MP MP

    La mairie refait 0,4% des écoles par an , le budget est notoirement insuffisant. Mais le maire , il y a longtemps qu’il n’est plus aller à l’école ni qu’il a été parent d’élèves;
    il ne voit les écoles que pour les inaugurations c’est à dire proprettes.
    C’est avant les élections qu’il fallait se plaindre !!!!

    Signaler
  10. Yannis Yannis

    Dans le 3ème il y a des élus? ces élus ont des enfants et des petits enfants? pas de problème : qu’on oblige ces gens à scolariser leurs gosses dans les écoles des arrondissements où ils sont élus! Et pédibus à la communale pas dans le privé en voiture de fonction!Quand leurs gamins viendront pleurer parce qu’ils n’ont plus leur papier Lotus parfumé et leur ordi dernier cri avec un coussin pour leurs petits postérieurs délicats, ça changera peut-être la donne. Une école provisoire depuis 50 ans…on croit rêver! Et ce sont les mêmes élus qui prétendent que « Marseille s’Africanise »? moi je dirais plutôt que pour les écoles ça se poubellise et que pour les élus actions ça se débilise et la mère Casanova, elle s’incompétenbilise…Bon, c’est pas trop français mais tout le monde aura compris.

    Signaler
  11. Anonyme Anonyme

    S’ils n’ont pas d’école, qu’ils aillent à la piscine ! Cette ville où plus d’un enfant sur deux ne sait pas nager à l’entrée en sixième, va bientôt accueillir « Génération Natation », opération de promotion de « la natation pour tous » (http://www.ffnatation.fr/html/presse/411.pdf) ! Oui, « pour tous ». Ca ne se passera pas à la piscine Nord…

    Signaler
  12. julijo julijo

    Soutien total aux parents d’élèves de l’école National. C’est une honte ! Ils ont beaucoup de courage.
    C’est ça aussi la spécificité marseillaise…avec des élus qui prônent le privé, qui le subventionnent (voir sperling pour une école de confession juive et bien d’autres établissements privés) qui le clament haut et fort et publiquement, c’est l’école de la République à la marseillaise : une ruine !
    Quand on pense qu’ils osent proposer un « moratoire » pour les rythmes scolaires !!! C’est pas forcément fantastique le projet gouvernemental, mais que Gaudin se taise….

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire