« Laissez-moi sortir de la rue d’Aubagne », la supplique de Jean-Claude Gaudin

Actualité
le 22 Jan 2019
23

Lors de ses vœux à la presse, le maire de Marseille a dû une nouvelle fois se justifier de sa communication après le drame de la rue d'Aubagne et de sa politique de l'habitat indigne.

« Allez, on fait encore quelques questions ». Jean-Claude Gaudin s’amuse des vœux à la presse, exercice annuel au cours duquel il mélange lecture ostensible de fiches écrites par ses communicants et bons mots tout en prenant soin de ne quasiment jamais répondre aux questions qu’on lui pose. Il en réclame toujours plus mais celles-ci tardent à venir : Jean-Claude Gaudin est déjà en décélération politique et place l’an neuf comme celui de l’écriture de son bilan.

Depuis novembre, il sait que celui-ci est durablement terni par l’effondrement de trois immeubles rue d’Aubagne. « Cela restera à jamais gravé dans ma mémoire de maire et il le restera tout autant dans ma vie d’homme », dit-il. Mais, comme les élus de sa majorité, il cherche à passer autre chose. Certaines phrases sonnent comme des suppliques. « Vous connaissez l’histoire. Permettez-moi de sortir de la rue d’Aubagne ! », lâche-t-il à une journaliste qui l’interroge une nouvelle fois sur sa communication catastrophique à l’issue du drame.

Ce n’était pas la pluie

Depuis lors, il cherche pourtant à redresser le tir. Il raconte que la mairie a dépensé « 14 millions d’euros – c’est quand même pas mal », pris « 137 arrêtés de péril grave et imminent », mobilisé « 500 fonctionnaires » depuis le drame. Juste avant de réclamer la clémence de l’assistance, il était revenu sur le rôle de la pluie dans l’effondrement des immeubles, justification prestement avancée alors que les recherches de victimes se poursuivaient encore. « Je pense que dans ces immeubles très anciens l’automne que nous avons eu où il avait plu abondamment a peut-être aussi contribué. C’est pas la raison majeure bien entendu, [la raison majeure] c’est que ces immeubles étaient dans un tel état », a-t-il formulé.

« Je voyais ce matin le maire de Courchevel qui avait des difficultés lui aussi », glisse-t-il au détour d’une phrase après l’incendie d’un immeuble et la mort d’un saisonnier dans la station de ski. Il montre ainsi qu’il a conscience de la mauvaise passe qu’il traverse. Mais il ne souhaite plus réellement développer sur le sujet et renvoie les importantes manifestations contre sa politique à un simple jeu politicien : « Ce n’est pas loin de la Plaine où nous avons eu des contestations à n’en plus finir. Nous sommes dans la deuxième ville de France, il y a des ambitions.« 

« Jusqu’au bout »

« Ma majorité est forte et je resterai jusqu’au bout », assure-t-il si « Dieu [lui] prête vie ». La phrase répond bien sûr aux « Gaudin démission » mais elle s’adresse aussi à ses propres élus. Face aux doutes exprimés sur le partenariat public-privé (PPP) des écoles, notamment par le seul candidat officiellement déclaré à sa succession Bruno Gilles, Jean-Claude Gaudin n’entend pas reculer. « Dans les quinze mois qu’il me reste je n’aurai pas le temps de faire beaucoup d’écoles, assure-t-il. Mais je veux amorcer cela. Et ceux qui m’ont beaucoup critiqué sur la rue d’Aubagne me critiqueraient sans doute davantage si on avait un drame dans une école. On a trop attendu. Le temps est venu de construire des écoles neuves là où il y a un danger. »

Le maire sait bien qu’un éventuel successeur pourra s’arrêter là et ne pas activer la suite de ce PPP, comme l’envisage déjà Martine Vassal. Mais il a pour les aspirants à la mairie de tout poil un avertissement : « Ceux qui croient qu’il suffit de se présenter pour être élus, qu’ils commencent par avoir un peu d’humilité. Qu’ils bossent, qu’ils travaillent, qu’ils soient à l’écoute, qu’ils dialoguent, alors peut-être le sacrement du suffrage universel viendra les conforter. Allez mes amis, on a encore une année pour se mettre d’accord. » Une année durant laquelle Jean-Claude Gaudin entend bien peser sur la suite et ne pas laisser piétiner son bilan : « Je soutiendrai la liste sur laquelle il y aura le plus d’adjoints au maire qui m’ont aidé à transformer Marseille. »

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. martine Colombani martine Colombani

    et lui comment réagit-il aux suppliques des employés qu’il sanctionne voire licencie pour des motifs bien moins graves que son laxisme et son favoritisme-social

    Signaler
  2. Luciole Luciole

    quand va-t-il prendre ses responsabilités??

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Ce qui nous sert de maire dans cette ville à deux problèmes qui frisent la psychanalyse à la veille de « déposer » son bilan . La figure du Commandeur au travers de Gaston DEFFERRE et celle de Robert VIGOUROUX toujours présente , jamais citée , toujours ignorée.
    Comportement très curieux .

    Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Heu.. pour ce qui concerne le commandeur Defferre, j’espère que vous vous référez à une autre source que celle du Don Juan, sinon y’a comme une erreur. Defferre a accueilli Gaudin, l’a fait monter dans les arcanes de son système de pouvoir, lui a tout appris (c’est Gaudin qui l’a dit lui même), puis l’a mis en réserve de la République par obligation mitterandienne et pour la période du programme commun de la gauche… Rien à voir avec le commandeur qui considérait le Juan comme un dangereux dépravé, voleur de jeunes filles pourtant bien éduquées. Et puis Defferre n’a pas eu la bonne idée de revenir du domaine des morts pour nous débarrasser du quidam et l’envoyer en enfer! (il a du craindre que ce retour ne soit par trop discuté et n’amplifie les guerres de succession dans son parti préféré…)

      Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Robert VIGOUROUX était une autre pointure que le tandem Deferre Gaudin

      Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Le gaudinisme, c’est cette capacité inépuisable d’effacer le passé et de se projeter dans l’avenir (enfin, dans l’avenir proche, dont la limite est la date des prochaines élections) : ça permet de ne pas assumer ses responsabilité, de faire des promesses sans jamais les tenir et de se présenter comme un homme « neuf » même après des décennies de mandats électifs.

    Signaler
  5. julijo julijo

    la vieillesse est un naufrage !!!
    C’est vrai dans tous les sens….gaudin est vieux depuis longtemps !
    Mais, pas que !! il y a aussi la vieillesse de son mandat…trop d’années à diriger, mal, une bande d’incapables, à croire qu’il avait peur, étant lui même limité, de trouver plus intelligent….pas ou peu de renouvellement, quasiment pas d’idées, rien de constructif, toujours les mêmes vieux schémas électoralistes, et bien sûr toujours les mêmes profits personnels (embryon de preuve, son « acharnement » sur la future clinique de st barnabé : il a du déjà encaisser…), bref, la politique des copains faites pour et à l’usage des coquins.
    On ne sortira pas par le haut de cette nullicipalité de m…. !

    Signaler
  6. David David

    On dirait du macron… Le parallèle fait sens, colle lui il est décrié, voire pire. Comme lui, il est responsable de la souffrance de familles entières, voire de morts… Et comme lui, il refuse de prendre ses responsabilités. « C’est pas ma faute », comme si ça ne faisait pas 25 ans qu’il était aux manettes, a magouiller avec carta et compagnie, pour transformer le centre ville en boboland sur le dos des populations défavorisées, et des finances municipales ? « Je resterai jusqu’au bout » on a bien compris, il est vraiment dans la position du président en fin de règne qui refuse absolument de regarder la réalité en face…

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Commandeur au sens de référence bien sûr et non pas comme revenant de l au-delà du domaine des morts

    Signaler
  8. Tarama Tarama

    Huit personnes y sont restées à jamais.

    Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Est-ce que cela l’empêche de dormir ?

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Non! Ne vous faites pas trop de soucis pour lui, il sait faire la coupure, comme on dit, et laisser les emmerds au bureau. Il nous revient encore avec sa vie d’homme, après plusieurs déclarations sur le fait d’être ainsi hanté jusqu’à »à ses derniers jours… Mais, par exemple, et bien que croyant et même fort proche de l’Opus dei, il ne semble même pas pouvoir imaginer que la chose puisse ne pas s’arrêter à son dernier jour. Que la rencontre avec St Pierre puisse s’avérer quelque peu problématique, avec les victimes de ses irresponsabilités assis à la droite de Pierre et lui montrant…la voie gauche; Et à gauche (toujours se méfier de la gauche…), pas un tableau de Jérome Bosch non, l’entrée de la rue d’aubagne… Mais ça semble dépasser son imaginaire et même ses rêves.
      Tranquiiilleu je vous dis.

      Signaler
  9. L.D. L.D.

    C’est regrettable d’oublier les années du mandat de R. Vigouroux.

    Signaler
    • Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

      effectivement c’est le seul qui n’a eu qu’un seul mandat qui a été positif pour la ville. N’oublions pas que la collusion avec FO c’est deferre qui l’a mise en place et gaudin l’a continuée. Moi je le répète si on a pas un ou une jupé ou un ou une collomb (qui va rencontrer maintenant des difficultés pour briguer son mandat) Cette ville restera de seconde zone

      Signaler
  10. picto13 picto13

    JC Gaudin n’a toujours pas compris qu’il était président du Conseil d’administration des hôpitaux publics de Marseille. Après avoir soutenu la création de l' »hôpital » Européen (en fait une clinique privée) au détriment de la nouvelle Timone enfants dont le projet a été brutalement abandonné, le voilà qui favorise un autre groupe privé qui viendra concurrencer l’AP-HM au centre de Marseille. Pendant ce temps-là, on vend à la découpe l’hôpital Salvator et l’hôpital Ste Marguerite.

    Signaler
  11. corsaire vert corsaire vert

    Un candidat aux prochaines municipales :
     » Par pitié Jean Claude , ne me soutiens surtout pas pas !!! »

    Signaler
  12. Olivier.h Olivier.h

    S’il le peut, que notre « maire » sorte de la rue d’Aubagne, mais, dieu garde, qu’il ne pénètre pas au Parc Borély…..

    Signaler
  13. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    Gaudin ne devrait pas sortir de la rue d’Aubagne, il devrait y habiter !

    Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Qu’il sorte de la mairie ,n’est ce pas la meilleure des solution ?

      Signaler
  14. ALIBI ALIBI

    Monsieur le Maire,

    Quelle chance vous avez, la pluie n’a pas de prise sur vous. Même un déluge n’y ferait rien. Pas d’érosion de l’impunité. Pas d’érosion de la laideur d’âme.
    On parle de 8 personnes décédées. C’est le compte du 5 novembre.
    Je ne sais pas vers quel expert me tourner aujourd’hui pour connaître le chiffre exact des victimes de la négligence des services municipaux durant votre ère. Car il n’y a pas que les effondrements qui ont tué dans cette ville. Non ?

    Signaler
  15. CAT13 CAT13

    Vigouroux a été, à mon sens, le moins pire des maires de Marseille depuis l’après-guerre, à travers l’impulsion qu’il a donné durant son mandat. C’est lui qui a initié Euroméditerranée avec le gouvernement d’alors, Grand Littoral etc…et il a été moins sensible au clientélisme.
    A la différence des autres il avait un vrai métier, ce n’était pas un professionnel de la politique, ça compte…

    Signaler
  16. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Je suis étonné par les « bons souvenirs » que beaucoup gardent de Robert Vigouroux sur la base d’une impression de rupture avec les municipalités Deferre. Lorsqu’il devient Maire désigné au sein du groupe socialiste du Conseil Municipal à la mort de GD, il a déjà et exclusivement une histoire de « Cacique du deferrisme » au sein du PS marseillais (indépendamment de profession de neurochirurgien, bien sur) : Conseiller municipal dès 71, Adjoint au Maire, Conseiller général dès 67. Et c’est bien cette figure de fidélité sans reproche au défunt qui le fait désigner pour lui succéder en regroupant autour de lui ceux qui se sont opposé à Michel Pezet, jugé responsable de la mort du Maire. Lorsque 3 ans plus tard, ce même Michel Pezet ayant repris en main le PS se présente à la mairie et que Robert Vigouroux fait dissidence de son ancien parti, ce sont encore des personnalités largement marquées par leur fidélité à l’ancien maire qu’il agrège : certaines sont des personnes irréprochables, dissidentes du PS (issues de l’entourage de Philippe San Marco en particulier) ou non (Pierre Rastoin, banquier et grand bourgeois marseillais, humaniste et chrétien progressiste a été adjoint à GD à partir de 1977, son père l’ayant été de 1953 à 1977). D’autres peuvent en revanche difficilement être considéré comme des marqueurs d’une politique rompant avec les habitudes clientélistes : « Lolo » Gilardenghi, https://marsactu.fr/bref/lolo-gilardenghi-et-lex-patron-des-tupp-mis-en-examen/ le médiateur des taxis marseillais, lui fournissait l’appui de la corporation et les gros bras des services d’ordre , François Moscatti, le « chef » de FO, issu de la corporation des éboueurs, sont élus sur la liste Vigouroux. L’assemblage reçois de plus le soutien d’Edmonde Charles-Roux et par là du groupe de presse dont elle a hérité de son mari, et de Charles Emile Loo, lui même élu Maire de secteur, lieutenant historique de Gaston Deferre et puissant patron sur le port de Marseille.

    Signaler
    • julijo julijo

      Oui, « le moins pire » ca reste à voir….
      Merci pour ces rappels, FW. J’ai toujours été consterné par la présentation « homme nouveau » qu’on faisait à l’époque de vigouroux…..amusé aussi, il y a des amnésies sélectives faciles à obtenir avec une bonne communication…..
      vigouroux est celui qui a réduit drastiquement la part municipale accordée pour chaque élève de primaire..entre autres joyeusetés..(et détail perso, certes, mais.. il fumait en réunion des cigares toscans …sans se préoccuper plus que ça des gens autour, une horreur de puanteur et d’impolitesse..)
      Un homme en rupture !!

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire