La laïcité à géométrie variable de Valérie Boyer

Actualité
le 1 Sep 2016
24

La mairie de la très catholique Valérie Boyer (LR) invitant à une messe ? L'affiche avait de quoi faire sourciller les défenseurs de la laïcité qui n'oublient pas ses positions fermes sur l'islam. L'élue assure qu'il s'agit d'une erreur des organisateurs de cette procession religieuse...

Capture d'écran d'une vidéo du 18:18 de la Provence datant de 2014

Capture d'écran d'une vidéo du 18:18 de la Provence datant de 2014

“Oui oui, ils nous ont appelés hier soir, on a fait faire de nouvelles affiches”. Il faut dire que l’affichette en question, aperçue dans le 10e arrondissement, avait fait bondir le conseiller métropolitain PS Eric Scotto : “La paroisse de Saint-Marcel, la mairie de Marseille, la mairie des 11e et 12e arrondissements vous invitent à participer à la messe…” Il s’en était indigné sur Twitter, photo à l’appui :

“J’ai saisi l’observatoire de la laïcité, explique ce dernier. Ils m’ont répondu immédiatement par mail que ce n’était pas légal”. Contacté, Nicolas Cadene, rapporteur général cette entité rattachée à Matignon confirme ce diagnostic : “Nous avons rappelé que juridiquement c’était contraire à la loi de séparation de l’église et de l’État. Toute subvention d’un culte est interdit.”

Contactée, la maire des 11e et 12e arrondissements Valérie Boyer assure découvrir son logo sur l’affiche. “Il y a une erreur, nous n’avons pas été consultés. La mairie de secteur n’organise pas et ne subventionne pas cet événement. En revanche, nous y participons, défend l’élue. De toute façon, il n’y a aucune atteinte à la laïcité”. “Remarquez je ne sais pas si je pourrai y être cette année, je crois que je suis à Rome”, s’amuse-t-elle.

Un des piliers de la droite chrétienne

À l’assemblée nationale comme dans son secteur, Valérie Boyer (LR) porte à bras-le-corps toutes les questions liées à l’identité catholique et incarne une droite très chrétienne… En revanche, elle est très à cheval sur la place de l’islam. C’est cette dernière, simultanément avec le sénateur-maire FN Stéphane Ravier, qui avait fait monter la polémique autour de la “burkini party” à Plan-de-Campagne. “Je m’étonne que ce soit Eric Scotto, proche du socialiste Patrick Mennucci, qui défend le burkini, qui s’en offusque”, riposte Valérie Boyer au cours de notre conversation. Elle se dit prête à “faire tourner sur Twitter des affiches d’événements que nous sommes fiers de soutenir. Après tout, ce sont nous qui entretenons ces bâtiments [les églises, ndlr].”

La députée-maire, comme plusieurs de ses homologues de droite, finance chaque année des associations cultuelles avec sa réserve parlementaire. Les amis du Vieux Saint-Marcel, qui organise la procession de Saint-Nazareth, a d’ailleurs bénéficié de 8000 euros de subventions dans le cadre de la réserve 2014.

Un événement relancé en 2013

“La mairie de secteur organise chaque année l’Épiphanie, Noël avec la paroisse, poursuit la députée-maire. “Pour des fêtes comme l’Épiphanie, commente pour sa part Nicolas Cadene de l’observatoire de la laïcité, cela dépend comment c’est présenté : comme un événement culturel ou cultuel ? Nous avons rédigé un guide de laïcité à destination des collectivités locales que nous avons envoyé à des mairies, notamment celle de Marseille”. 

“C’est une tradition cultuelle mais aussi culturelle”, défend le président des amis du Vieux Saint-Marcel, Christian Granon, organisateur de la procession. Toujours est-il que celle-ci est précédée d’une messe. Particularité supplémentaire : la vierge est portée par des “pénitents bleus”, couvert d’un habit intégral ne laissant apercevoir que les yeux. “A l’époque, c’était pour qu’on ne les reconnaisse pas”, poursuit-il.

Un reportage de la Provence sur le pèlerinage.

La version de celui qui est aussi président du comité de quartier diffère légèrement de Valérie Boyer : “La mairie de secteur n’a pas souhaité apparaître cette année. Habituellement, ils y ont participé. Les premières affiches avaient été faites sur le modèle des années précédentes”. Étiqueté “année capitale européenne de la culture”, l’événement, arrêté dans les années 60, avait été relancé en 2013. “C’est mon prédécesseur qui avait remis en place la procession de Notre-Dame de Nazareth”, renvoie d’ailleurs la maire de secteur.

A l’époque, les articles de presse mentionnaient bien un “partenariat avec la mairie de secteur” dirigée par Robert Assante (divers droite). Les fanions de la ville de Marseille, du conseil départemental et de la région font habituellement partie de la procession...

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Tiens, il me semblait que la loi interdisait la dissimulation du visage dans l’espace public. Il y aurait une exception pour le pèlerinage de Saint-Marcel ?

    Signaler
    • neomars neomars

      Dérogation possible sur demande de manifestation, sinon plus de bal masqué ohé ohé ;o)

      Signaler
  2. julijo julijo

    Procession disparue dans les années 60; relancée en 2013…..Ah, pourquoi ???
    Des personnes bien intentionnées, partout (en Corse des processions oubliées dans des villages ont été aussi relancées ces deux ou trois dernières années !!) redonnent à cet archaïsme chrétien un lustre bizarre…..les arguments annoncés tournent autour des traditions séculaires, du lien social…etc.
    A croire que les pénitents sont plus nombreux aujourd’hui que dans les années 60 et ont besoin d’être beaucoup pardonnés …
    A part quelques unes qui perdurent (les Saintes, Sartène…) ces manifestations sont surtout touristiques, même si quelques catholiques les suivent en toute bonne foi.
    C’est à mon goût un signe de retour en arrière plutôt réactionnaire, un retour à une morale très prisée au 19e siècle, quasi obsolète en 60 mais remise au goût du jour ces derniers temps.

    Signaler
  3. michele42 michele42

    Si l’état entretient les bâtiments de l’église c’est parce que ils sont à l’état qui a dépossédé l’église de ses biens dans la loi de séparation de l’église et de l’état
    seuls les bâtiments construits après cette loi appartiennent au diocèse.

    Signaler
  4. eric scotto eric scotto

    Ma proximité avec Patrick Mennucci ne m’interdit aucunement ma liberté de parole et j’ai déjà expliqué que je refuse simplement que mon impôt serve à appeler mes concitoyens à une célébration religieuse, fut-elle de quartier?

    Signaler
  5. JL41 JL41

    De toute façon, si ça lui permettait de ratisser encore des voix, Valérie Boyer s’allierait aussi au diable.

    Une question à ceux qui aiment réfléchir : j’ai l’impression que dans tous les états dits laïque subsistent des adhérences aux cultures antérieures, dont religions. C’est dans ces contextes que continuent à arriver des populations au passé différent. Elles doivent un certain respect aux us et coutumes de ceux devenus des autochtones. Ces composantes nouvelles de population doivent aussi pouvoir vivre leur foi dans un Etat qui s’est proclamé laïque. Comment, reste la question discutée en ce moment. Il ne s’agit pas de se livrer à des comportements de provocation à l’égard de ceux qui les accueillent, dans leur contexte de laïcité à racines chrétiennes. Il faut pouvoir sortir de l’hystérie actuelle, en dépit des crimes commis par des composantes radicalisées de l’islam. Si ce n’est que cet islam n’est qu’une caution, réprouvée par la presque totalité des musulmans qui vivent en France et qui participent à notre vie collective.

    Signaler
    • julijo julijo

      Boyer est comme malheureusement beaucoup d’élus aujourd’hui, définitivement « hors sol ». L’anecdote de la signature/soutien de la mairie sur une affiche appelant à une procession catholique est un détail…significatif, mais cela reste un détail. Et cela dans son quartier –dont je fais partie- n’étonne personne…oui elle s’allierait au diable et serait surtout sur la photo.
      Puisque vous invitez à réfléchir…. Toutes ces manifestations « religieuses » sont très curieuses. L’affaire, puisque c’est le cas, du burkini est très particulière. Je crois de plus en plus qu’au-delà de textes du coran, c’est davantage un retour en arrière qu’on peut noter. Je le disais plus haut ce sont des attitudes archaïques, vieilles, anciennes…la société ne devrait plus en être à ce niveau aujourd’hui en France. Une procession catholique m’inspire la même réaction. Réaction que j’avais lors des manif contre le mariage pour tous : qui sont ces gens qui refusent la liberté d’autres gens…et ce n’est pas un amalgame.
      Ce qui m’inquiète le plus, ce sont les réactions…outrées de certains, (pas de ça chez nous !) compréhensives pour d’autres, (c’est un vêtement comme un autre), et pourquoi pas ci et pourquoi pas là… Bref, on en fait toute une affaire et c’est bon. Le voile c’était pareil, toute une histoire en son temps, et maintenant de temps en temps on en rencontre couvertes de la tête aux pieds, le foulard dans les établissements scolaires, même chose….on légifère ou pas, on ne règle rien, les lois sur ces sujets ne s’appliquent pas. Et le CFCM se marre…ou s’en fout…ou en profite pour ramener les croyantes à leur destin de femmes du moyen-âge.

      Que croyez vous qu’il va arriver à Boyer, à cette assoc de st marcel, pour avoir commis cette affiche ??? Rien, on parie ? Pourtant la contravention à la Loi est flagrante !
      C’est très triste, mais comme ce sont tous (en burkinis ou en robe bleue) des français qui votent on comprend que les politiques n’aient pas envie d’être trop précis sur tous ces sujets.

      Signaler
    • JL41 JL41

      Nous sommes là dans une outrance prosélyte qui s’enracine dans des pratiques sociales et religieuses qui étaient observées et extériorisées par une partie de la population relevant de l’Islam. Mais cette mise sous le boisseau de la femme remonte loin dans le temps et n’est pas loin de toucher toutes les cultures. Les religions du livre la connaissent toutes. Nous essayons de nous en défaire, alors qu’à l’abri de certains courants religieux, d’autres affirment en public et au sein de leur communauté, ce qui serait le « bien vivre » avec une ou plusieurs femmes, si tant est que l’on assure leur subsistance. Avec au bout du compte une lapidation lorsqu’une femme a déjoué cette mâle volonté.

      Il y a là le franchissement visible, prosélyte, d’une limite qui donne à nos analyses laïques ou chrétiennes (la chrétienté a fait des efforts, même si elle a aussi ses fondamentalistes contre le mariage mixte), une certaine homogénéité. Personne ne contredira votre exposé Julijo. Même si « à la maison » l’ordre règne, plus ou moins favorisé par les mecs. Et nombre de jeunes musulmans sont sur cette pente : on s’amuse comme les français à l’occasion des études supérieures, mais l’épouse sera choisie « au bled » et vierge. J’ai d’ailleurs pu assister à ce genre de mariage, où la femme est habillée, décorée et immobile, sur une estrade pendant que les invités font la fête autour. Le soir elle est confiée à la mère du mari pendant que les hommes partent enterrer leur vie de garçon.

      Si nous laissons de côté les apparences et cet habillement, vous savez bien que la soumission de la femme n’a pas de frontières, que cette soumission soit imposée par le mari ou acceptée par la femme, pour avoir l’homme qu’elle aime, ou la mise en œuvre d’un jeu plus subtil que l’on retrouve jusque dans les comportements amoureux. Oui, nous sommes ce que nous sommes. Avec des variations et des dépassements où nous nous rapprochons d’un idéal plus moderne. Vous connaissez certainement des élus, ou des militants, jusqu’à ceux qui s’expriment ici, qui s’épuisent en réunions et manifestations, mais dont la femme est à la maison pour préparer le repas et coucher les enfants. Evidemment, elles ne sortent pas grillagées mais elles peuvent être fondamentalement asservies.

      Pour Boyer je dois rectifier. Je ne pense pas qu’elle s’allierait avec le diable, bien qu’elle ait un esprit assez retors pour retomber chaque fois sur ses pieds lorsqu’elle franchit la limite. Sous Franco, on se demande si elle n’aurait été dans l’Inquisition ?

      Merci Julijo pour cet échange que vous avez rendu possible. J’ai pu conceptualiser certaines choses, au risque de me voir repris.

      Mais ce qui continue à m’intéresser, c’est que la laïcité, qui commence certes dans la Constitution, n’est jamais « pure ». Dans les pratiques courantes de la population elle s’accommode de traditions religieuses, voire païennes, comme celle du sapin de Noël. C’est comme ça partout où la laïcité est proclamée, sauf que cette laïcité fixe des limites à ces résurgences. Des limites qu’on espère bientôt clairement formulées, avec une place laissée à la jurisprudence pour adapter l’application de la loi, qui peut toujours être contournée par plus malin que le législateur.

      Signaler
  6. LaPlaine _ LaPlaine _

    Madame Boyer sera donc à Rome, le Pape plutôt que la procession marseillaise? C’est sûrement plus valorisant, et puis après on est nimbé d’une telle aura qu’elle permet de regarder les gens d’encore plus haut…

    Signaler
  7. Patrick Patrick

    Contrairement à l’affirmation de Madame Boyer je ne défend pas le burkini mais j’ai défendu la laïcité française et le Conseil d’Etat en annulant l’arrêté de Villeneuve – Loubet a confirmé que mon interprétation était la bonne.

    Signaler
  8. Patrick Patrick

    Patrick Mennucci

    Signaler
  9. MarsKaa MarsKaa

    wouaouh, 8000 euros de subventions ! mais ils en font quoi à St Marcel ? elles sont en quoi leurs tuniques ? il y a un banquet après la procession ? ils payent le déplacement du pape en personne ?
    (par ailleurs je ne savais pas qu’il y avait une “reserve parlementaire” à disposition…)

    Signaler
    • Clémentine Vaysse Clémentine Vaysse

      @VitroPhil merci pour les liens, ils sont dans l’article mais je comptais les mettre aussi en réponse à MarsKaa 😉 Le deuxième article “Quand la réserve parlementaire sert de denier du culte” évoque en effet l’utilisation de la réserve parlementaire pour des associations cultuelles. Il y est question de l’usage qu’en fait Valérie Boyer mais aussi d’autres députés.

      Signaler
    • VitroPhil VitroPhil

      Mais c’est un plaisir Clémentine !
      En fait moi aussi j’ai raté le lien hypertexte…

      Du coup je me pose une pure question de technique rédactionnelle : Qu’est-ce qui est le mieux :
      Un discret et élégant lien hypertexte qui permet une lecture fluide au risque d’oublier le complément d’information, ou bien une vilaine URL qui à l’avantage de renseigner le site et le sujet en référence ?

      Pourquoi ne pas doubler le lien hypertexte contemporain avec l’archaïque renvoi en fin d’article ?

      Ceci dit, cela se voit peu, il y a peut-être une bonne raison .

      Bon tout cela n’est peut-être que des élucubrations de quelqu’un qui a garder certaines habitudes de la lecture papier…

      Signaler
    • Clémentine Vaysse Clémentine Vaysse

      Bonjour,
      Les liens hypertextes sont effectivement très (trop) discrets aujourd’hui. Dans la mesure du possible, afin d’inciter nos lecteurs à lire d’autres articles sur le même sujet, nous essayons de mettre des “encadrés” dans le corps de l’article, matérialisés par un aplat de couleur. C’est plus esthétique que le fameux “article à lire ici” ou encore le lien en bas de papier.
      Merci en tout cas pour vos remarques,
      Au plaisir,

      Signaler
  10. Renardsauvage Renardsauvage

    A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler. Où veut en venir cette élue, elle a un égo démesuré qui la rende agressive et dangereuse. Vivement les élections municipales et le grand ménage.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Un ego démesuré mais des idées si courtes qu’elle parvient à les exprimer tout entières avec les 140 signes d’un seul tweet :
      https://twitter.com/valerieboyer13/status/774908438417670144

      Ce serait risible si cette pauvre dame ne jouait pas avec le feu. Dois-je rappeler qu’elle n’en est pas moins “porte-parole” d’un candidat à la primaire de la droite, M. Fillon ?

      Signaler
  11. barbapapa barbapapa

    Soutanes, cricifix, burkas, voiles, kippas svp dans vos foyers, églises, mosquées temples ou synagogues, laissez respirer tranquillement l’espace public, tout le monde s’en portera mieux !

    Signaler
    • julijo julijo

      excellente réflexion !!! un peu de R E S P I R A T I O N

      Signaler
  12. Renardsauvage Renardsauvage

    Cette femme est dans la provocation. Elle nous apportera des ennuis voire une catastrophe. Le Maire a le devoir de lui intimes l’ordre de rester à sa place, elle ne sait plus comment se rendre interessante. Si elle a de telles opinions, elle doit changer de parti et je trouve qu’elle a besoin de se confesser trés longuement avant de rencontrer le pape. Moi aussi j’ai rencontré le pape je n’en ai pas fait un fromage, Quelle femme odieuse et fausse qui a harcelété son assistante atteinte d’un cancer et ça veut donner des leçons aux autres. Quelle honte pour notre pays !

    Signaler
  13. libre_arbitre libre_arbitre

    Gaudin prend part aux processions du 15 août comme il assiste aussi à la bénédiction des navettes à Saint Victor, avec parfois à ses côtés Jean Noël Guerini. En septembre en Corse, la mairie de Calvi soutien et diffuse les programmes des festivités de Notre Dame de la Serra et de plus, pour l’occasion, les écoles sont fermées le 8 septembre. Je défends la Laïcité mais je ne suis pas un laïcard borné qui fait feu de tout bois sur les manifestations certes cultuelles mais aussi culturelles. C’est notre patrimoine qu’on le veuille ou pas la tradition ne doit pas foutre le camp au simple prétexte de ne pas choquer d’autres populations.
    Les origines culturelles ou religieuses des personnes sont trop souvent exhumées dans le débat public. La France accueille depuis toujours des populations aux cultures différentes qui doivent intégrer le fait qu’elle ne s’installent pas dans une coquille vide sans Histoire, sans traditions, sans religions. Mais La France c’est aussi un pays aux racines chrétiennes, qui par la laïcité a voulu s’affranchir de l’influence de sa propre religion retenons surtout ça.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      ah les fameuses “racines” chrétiennes !
      c’est oublier que le christianisme n’est arrivé qu’à la fin de l’Antiquité en Provence (et en France, et en Europe).
      L’Histoire commencerait elle avec le christianisme ? Rien AVANT ? notre Histoire ne commence qu’avec la christianisation de l’empire Romain ?
      (Bonté divine, et Gyptis et Protis alors, on en fait quoi ? )

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire