La vente de La Provence à la CMA-CGM avance à marche forcée

À la une
le 9 Mai 2022
2

Après un conseil d'administration tendu, le PDG du groupe de presse a refusé de prendre en compte le veto des représentants de Xavier Niel, actionnaire minoritaire et autre candidat au rachat.

Le siège de La Provence, rue Salengro à Marseille. (Photo : LC)

Le siège de La Provence, rue Salengro à Marseille. (Photo : LC)

C’est une histoire qui n’en finit plus. L’armateur CMA-CGM vivait une étape-clé dans sa volonté de reprise du groupe La Provence ce lundi 9 mai. Le conseil d’administration (CA) de l’entreprise de presse était invité à agréer l’arrivée de la firme dirigée par Rodolphe Saadé comme actionnaire majoritaire du journal. Cette cession porte sur 89 […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Mais pourquoi donc autant d’acharnement d’un côté comme de l’autre pour un petit journal de province ? Deux grands groupes qui n’ont pas besoin de cela pour vivre, cela m’intrigue.
    Une pensée pour les salariés qui restent.

    Signaler
    • Patafanari Patafanari

      Peut-être comme au haut moyen âge, pour la conquête d’un fief. » Le fief, appelé également tenure noble ou terre de noble tenure (car, contrairement à une simple tenure, elle exigeait un hommage au suzerain), désigne, durant les époques médiévale et moderne, un bien ou un revenu immobilier, le bénéfice, la terre, confié à l’origine en rétribution d’un service.« 
      Donc… pour la rétribution d’un service.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire