Une expérience sur les rats prouve que l’air de Fos-sur-Mer rend malade

Enquête
Nina Hubinet
2 Fév 2019 2

Une chercheuse du CNRS, Sylvia Pietri, mène une étude inédite sur les effets des polluants de Fos-sur-Mer sur la santé : elle fait respirer à des rats un air mimant celui de la ville, à raison d’une heure par jour pendant six mois. Le résultat est sans appel : 80% des animaux développent des maladies cardio-vasculaires et du diabète à l’issue de l’expérience.

Capture d'écran du documentaire Fos, Les fumées du silence.

Capture d'écran du documentaire Fos, Les fumées du silence.

Sur le flacon, on peut lire : “Polluants Fos”. Un tube connecte ce flacon à une cage en verre, où une vingtaine de rats vont et viennent. Une fois le mécanisme déclenché, une fumée blanchâtre se diffuse dans la cage : la solution du flacon est transformée en “aérosol”, l’atmosphère que les rats vont inhaler pendant une […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Nina Hubinet
Après cinq ans passés en Egypte, Nina Hubinet est de retour au pays natal pour observer ce qui fait – ou défait – notre vieille société, tout en gardant un œil sur les autres rives de la Méditerranée.


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire