Marsactu - Journal d'investigation Marseille et sa région
Dossier

Moralisation, résidences fermées, Diogène, croisiéristes : nos séries d’été

En 2017, quatre séries viennent rythmer l’été sur Marsactu.

Questions de confiance : Réserve parlementaire, frais de mandat, emplois familiaux, casier judiciaire vierge… La loi pour la confiance dans l’action publique est l’un des premiers textes marquants du quinquennat d’Emmanuel Macron. Marsactu, qui chronique régulièrement les questions de transparence et de probité des élus, a choisi d’y consacrer une de ses séries d’été à l’occasion de son examen au Parlement. Tour à tour, nous avons interpellé des représentants de chaque groupe représenté parmi les députés du département sur leurs positions, leurs amendements, leurs réticences, avec une grille de questions communes. C’était également l’occasion d’interroger les nouveaux élus sur leur vision du rôle de député, dans un contexte politique mouvant.

Petites histoires de résidences fermées : Les résidences fermées sont aujourd’hui une constante de l’urbanisation marseillaise. Près d’un tiers des logements de la ville se trouvent derrière des clôtures et des pans entiers de la ville se sont carrément bâtis au fil des projets immobiliers, donnant à certains quartiers une logique urbanistique parfois difficile à comprendre. Certaines copropriétés choisissent un matin de fermer un accès, puis un autre, quand d’autres sont vendues sur plan avec barrières et portails dernier cri. Des choix, privés, qui ne sont pourtant pas sans conséquences pour l’espace public.

Dans le sillage des croisiéristes : Marseille, premier port de croisière français. En 2016, et même si tous ne descendent pas de leur bateau, 1,6 million de passagers ont fait escale à Marseille. Depuis 20 ans, tout est fait pour attirer ce type de tourisme. Américain, chinois, anglais, italiens, espagnols… les croisiéristes débarquent par vagues. Une partie de la ville a été façonnée pour eux, mais une fois descendus de leur paquebot, ils ne restent là que quelques heures seulement.

Diogène, notre contemporain : Diogène est parfois votre grand-père, votre voisine ou un oncle lointain qui entasse et ne jette rien au point de risquer d’être enseveli sous les déchets. Marsactu vous offre une plongée en trois épisodes à la découverte de ce syndrome.