Dans le 15/16, le Printemps marseillais débauche sur le fil la tête de liste des écologistes

Actualité
le 26 Fév 2020
23

La tête de liste des écologistes dans les 15/16 a annoncé mardi rejoindre les listes du Printemps marseillais. Pour ses anciens colistiers, Lydia Frentzel aurait reçu des "pressions" de "vieux réseaux" notamment guérinistes dont l'intéressée portait les couleurs en 2015. La conseillère municipale invoque plutôt le risque d'une victoire du RN dans le secteur.

Jean-Marc Coppola et Lydia Frentzel le 25 février à l'Estaque (Image LC)

Jean-Marc Coppola et Lydia Frentzel le 25 février à l'Estaque (Image LC)

L'enjeu

À trois jours du dépôt des listes, la candidate écologiste annonce ne pas vouloir maintenir de division face au risque RN dans ce secteur.

Le contexte

En septembre dernier, les écologistes ont décidé de sortir du rassemblement de la gauche porté par le Printemps marseillais.

Transfert de poids dans les quartiers Nord. Mardi, la tête de liste écologiste Lydia Frentzel dans les 15/16 annonçait rallier le Printemps marseillais, et prendre la deuxième place, derrière le communiste Jean-Marc Coppola dans ce même secteur.  « C’est une décision que j’ai prise doucement, en arpentant le terrain, j’y ai mûrement réfléchi, et notamment après […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Tarama Tarama

    Les verts marseillais porteront une lourde responsabilité en cas de catastrophe (annoncée) face à Vassal.
    Barles n’a jamais semblé être une lumière, il confirme… Malheureusement, quelques dizaines de ses amis l’ont placé où il est. Personne ne siffle la fin de la récré chez eelv…

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      La grosse tête de Yannick Jadot c’est pire que le COV19. L’épidémie s’est emparée de toutes les listes vertes du territoire. A croire qu’ils continuent à vivre dans un conte de fées. Espérons que ceux qui reviennent sur terre sous l’influence des quartiers populaires permettront de casser le mécanisme de division, mais c’est pas gagné.

      Signaler
  2. hugouf hugouf

    Une bonne nouvelle. Et pas la peine d’agiter le FN pour justifier ce ralliement. Lydia Frentzel est proche des habitants du quartier, c’était incompréhensible et décevant de ne pas la voir sur la liste du PM.

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Le médiocre Barles récolte ce qu’il a semé. Il a semé la division, il récolte la division jusque dans ses propres « troupes » (si l’on peut appeler ainsi quelques dizaines de personnes). Il peut bien se donner le rôle de la vierge effarouchée, il sait depuis le début que sa stratégie est contestée par une partie de celles-ci, à commencer par Michèle Rubirola, dont la légitimité vaut bien la sienne.

    Sa communication politique peu adroite masque mal son seul but, au fond : trouver des prétextes pour éviter toute alliance avec le Printemps Marseillais.

    Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      On en pense ce qu’on veut, mais débaucher (ou rallier) la même semaine la tête de liste ecolo et le maire sortant est un coup de maître !

      Signaler
  4. Agnès Freschel Agnès Freschel

    C’est marrant. Lorsqu’on co construit un programme avec les citoyens et que l’on fait tous les jours des réunions publiques qui rassemblent des centaines de personnes, que des centaines de personnalités apportent leur soutien et s’engagent, on fait une « campagne atone ». Il faut des scoops aux journalistes, des ralliements, des coups de gueule ! Quel dommage de trouver atone une campagne qui rencontre si visiblement l’enthousiasme citoyen, et le bonheur de faire de la politique ensemble ! Mais, ça, ça n’est pas dans les clous journalistiques…
    Agnès Freschel, candidate du printemps Marseillais et journaliste…

    Signaler
    • Make OM Great Again Make OM Great Again

      Bonjour Madame.

      Je me questionnais sur la date de sortie du programme du Printemps. La connaissez-vous ?

      Autre chose : à quoi bon promettre la gratuité des TC ? Cette mesure est a priori séduisante mais éminemment populiste et probablement intenable. La taxe « versement transport » est terriblement faible et le réseau mal développé qu’il vaudrait mieux investir massivement dans son développement que dans sa gestion !

      Merci d’avance. Bien cordialement.

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      J’ai aussi été un peu surpris de ce jugement de valeur, qui demande pour le moins à être étayé. Au fait, quelles sont les listes qui ne font pas une « campagne atone » ? Celles de Sainte-Martine, parce qu’elles s’invitent dans les églises ?

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Tout le monde aime lire des compliments sur soi et des critiques sur les autres dans le journal ;-D))

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Bonjour Mm Freschel.

      — Je comptais vous poser la même question relative à la date de parution du programme du P.M . A défaut, pourriez vous nous assurer qu’il paraitra avant celle du premier tour.
      — Pour le coup, et si « enthousiasme il y a, vous aurez du mal à affirmer qu’il est suscité par le programme!!!
      — Concernant cet « enthousiasme » d’ailleurs, perso, je ne l’ai nullement ressenti, en tous cas comment dire pas à « la marseillaise »; disons que ça manque pour le moins d’estrambord, d’aficion, de passion et d’exubérance… Oui quelque peu atone cette campagne hivernale.(bon, ça va peut être monter dans les derniers jours…avec le programme peut être).
      — C’est que voyez vous, il y avait une attente hénaurme, à la mesure de la situation de détresse, de délabrement et de luttes de notre ville, d’une union, et particulièrement avec le Pacte Démocratique, et la réponse n’a pas été à la hauteur, loin s’en faut. Et donc démarrer sur une déception, ça génère souvent des retards à l’allumage; il fallait s’y attendre. Et si E.e.L.v s’est incontestablement tiré le premier une balle dans le pied, il semble bien que ce sport soit au final assez partagé. D’où ce sentiment de « petit monde » qui colle aux semelles de tous, car le monde (marseillais) est bien plus grand que les listes proposées.
      — Pour finir, et concernant les « scoops » et autres « coups de gueule », susceptibles de mobiliser la gent journalistique, il faut reconnaitre que vous y avez largement contribué; ici en « positif » avec ces deux ralliements; mais souvent fort mal à propos : De votre profonde affiche (Rubirola est là) à sa déclaration qui nous indique qu’on sait plus trop où elle est, et que la liste est à tête variable (très mobilisateur et « enthousiasmant »), au débarquement en pleine discussion sur l’union de la « tête » Bacchi sur le 7 ème secteur, avec sa  » main tendue », le tout aboutissant à 3 listes pour le le prix de deux dans ce secteur, et sans doute à un grand « enthousiasme » dans les négociations du 2ème tour…(vous l’aurez compris, je voterai pour la 3ème). je vous fais l’économie de tout le reste des scoops…
      Bon, un peu moins de scoops et de coups de gueule, plus de programme, et l’enthousiasme viendra peut être. Mais ne vous attendez pas au délire qu’aurait suscité une union à la hauteur, avec des citoyens s’invitant et accueillis à table, en lieu et place des « cooptés » (par les » têtes » habituelles)

      Signaler
  5. BernardMounier BernardMounier

    On apprend que Sébastien considère que la liste de Samia Ghali est » de gauche » ! Voir son programme qui reprend la plate-forme du RN sur « les voisins vigilants » et les connexions avec Muselier et LREM. Seb a, lui aussi, réalisé un « transfert » de poids en la personne de l’avocat Dossetto, membre de LREM et référent de ce parti dans le 4e, second de la liste de debout Marseille dans le 2-3. Dans le 4-5, c’est l’énarque insoumise Prune H qui est seconde. Tout ce petit monde coexiste et revendique ses oeuillères.. On se délecte déjà des fusions entre les 2 tours. Marseille, que merveille !

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Et bien oui : faire de la politique c’est passer des alliances, toutes ces tendances différentes devront bien converger à la fin pour avoir un rapport de forces et éventuellement remporter des victoires.
      La seule tristesse c’est que cela ait pris tant de temps et que les « purs et durs » en sucre d’orge aient à ce point crispé les différences… et ils continuent à le faire…
      Ce mépris affiché (« petit monde », « oeillères »… et j’en passe) mérite qu’on convoque une citation : «  »Le fascisme, c’est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. » (A.Camus)

      Signaler
  6. gabeloupasfou gabeloupasfou

    Une petite erreur dans le chapeau: Lydia Frentzel « auraient » reçu.

    Signaler
    • Jean-Marie Leforestier Jean-Marie Leforestier

      Merci Gabeloupasfou ! On a fait la correction.

      Signaler
  7. Pitxitxi Pitxitxi

    Marrant de classer Frentzel comme « Guériniste » une fois qu’elle a rejoint le Printemps Marseillais. Visiblement, tant qu’elle restait au sein de la maison EELV, ça ne posait pas de problème à grand monde…

    Rubirola est élue au département, Frentzel à la ville, Sif l’était à la région : cela fait quand même beaucoup d’écolos qui ont/ont eu des mandats à rejoindre l’union de la gauche. Pendant ce temps, Barles continue sa stratégie suicidaire du seul contre tous. Si cela venait à envoyer son parti dans le mur, ce serait un épiphénomène. Mais si cela venait à sacrifier encore 6 ans de mandat, ce serait une catastrophe absolue.

    Signaler
    • Delphes Delphes

      Il faut quand même que quelqu’un vous dise… Barles n’est pas seul. Barles a à ses côtés AEI, GE, UE, des militants du Pacte démocratique, de la LFI et du PS, sans oublier les non affiliés et autres collectifs. Mais je peux comprendre ce choix de marteler « Barles seul contre tous ». Un récit confortable qui vous permet de ne pas prendre votre part de responsabilité dans cette union avortée. Je me permets également de vous rappeler que les piliers politiques de votre union sont des forces politiques en perte totale de vitesse.

      Signaler
    • Pitxitxi Pitxitxi

      C’est rigolo ce discours, on a l’impression que vous vous adressez à un militant, alors que vous n’avez affaire qu’à un simple citoyen…

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Heu, Delphes : — Que E.e.L.v se soit trouvé un allié qui se nomme UE, rien d’étonnant à cela, et c’est toujours pour notre plus grand malheur. — Concernant la rubrique « autres collectifs » (comme bien sur en fin de phrase) nous aurions besoin de quelques précisions, pour juger de la chose. — Des militants du pacte démocratique et de la FI, il doit pas y en avoir des masses (et pas les plus pertinents…) Là aussi on demande à voir (des précisions). — Des militants du PS, et même si ce propos n’engage que moi, y en a partout depuis 2017, et moins y en a plus y en a partout… — Pour ce qui est de Alliance Ecologique Indépendante, on vous croit (hélas), et vous devriez plutôt le cacher que de de vous en vanter tant ce parti est honteux dans la plupart de ses pratiques (nous aurons l’occasion d’y revenir dans les 15 jours restants)

      Signaler
  8. ANTOINE HIBON ANTOINE HIBON

    Ce qui est probablement assez commun , c’est que les choses se passent dans l’opacité, alors que pour ce que je connais le moins mal , le Printemps marseillais, il y a eu l’ambition d’une certaine démocratie dans les formations de listes. L’échec politique, au sens ou politique n’est pas à confondre avec politicien, est patent de ce point de vue. La bunkerisation de l’équipe de campagne de Rubirola depuis le plébiscite de janvier , en porte l’entière responsabilité documentée.

    Signaler
    • hugouf hugouf

      Je pense que le but est de réunir quand même pas mal de « techniciens » de la politique Marseillaise qui restent à l’écoute des habitants. Les livres de Pujol ne laissent que peu de doute sur la quantité de pièges à éviter et toute expérience dans le domaine est bonne à prendre.
      Les volontaires pour une implication totale et durable dans les fonctions d’élu ne se pressent pas particulierement au portillon. Les citoyens et collectifs participant au PM veulent apporter leur pierre et garder un contrôle et c’est très bien. Je ne pense pas que ce soit une déposséssion. Les militants savent où ils se trouvent.
      Le principal souci du PM est le calendrier. Toujours pas de programme carré.

      Signaler
  9. Delphes Delphes

    Hugouf, ne me dites pas que vous croyez au fait que dans la deuxième ville de France, aucune autre personnalité issue de la société civile qu’Olivia F. n’était prête à devenir Conseiller municipal ou Maire de secteur?! Mais vous avez l’air sincère et c’est cette naïveté qui m’inquiète. J’ai croisé dans la rue des militantes PM qui m’ont dit la même chose, et qui par dessus le marché étaient effrayées rien qu’à l’idée d’avoir pu être en position éligible! Si je peux me permettre, ne sous-estimez pas l’ambition d’élus sortants pour lesquels la politique est devenue le seul fond de commerce.

    Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      He bien Delphes, vous voyez, il s’agit bien d’un débat contradictoire. Et je partage tout à fait et pleinement les propos de cette intervention là.
      Le point commun au deux listes, face aux enjeux actuellement vécus par les habitants de cette ville et à la « crise de la représentativité « (pour parler vite) c’est d’avoir été en dessous des besoins et des exigence de la situation, d’avoir raté l’enjeu du renouvellement pourtant indispensable de la démocratie, de l’avoir joué petit, rabougri. Deux petits mondes, qui plus est désunis, pour une ville si grande d’imaginaires et de volontés…

      Signaler
  10. ANTOINE HIBON ANTOINE HIBON

    Les questions du citoyen dans la vie de la cité ne sont pas simples du tout.
    C’est une chose.
    Une autre est que le Printemps est passé d’une rêverie maternée par Madmars, sans règles du jeu quant aux places des politiques ainsi que Eelv l’avait dénoncé, à une main mise grossière et brutale des dits politiques sur le Printemps pour mettre en acte des règles du jeu dans l’entre-soi du PC , du PS avec ses contradictions, et de LFI encore plus divisée.
    Par ailleurs, il y avait bien des candidatures citoyennes compétentes et motivées , à commencer par celles qui ont été écartées punies pour avoir déplu aux dominants du Printemps.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire