Relaxe confirmée en appel pour Jean-Noël Guérini et Jean-David Ciot

URGENT
Bref
Rédaction de Marsactu
13 Jan 2016 1

L’ancien président du conseil général et sénateur Jean-Noël Guérini et le député socialiste Jean-David Ciot, premier secrétaire de la fédération des Bouches-du-Rhône, ont été relaxés aujourd’hui par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. L’affaire concerne le licenciement présumé frauduleux de ce dernier, collaborateur de cabinet de Jean-Noël Guérini jusqu’en 2011.

Les deux hommes, soupçonnés d’avoir déguisé une démission, étaient poursuivis pour détournement de fonds publics. Le député socialiste avait reçu à cette époque un peu plus de 65 000 euros d’indemnités de licenciement. Le parquet avait fait appel après une relaxe en première instance. Six mois de prison avec sursis avait été requis.


A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ptit-marinptit-marin

    la justice a tranchée.
    que le parquet général d’aix se pourvoie en Cassation!!
    sinon, ouf pour jng dommage pour l’autre, on aurait pu s’en débarrasser une bonne fois pour toute

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire