Redistribuer l’argent saisi, « une solution presque gadget » pour le Premier ministre

Saisi
Bref
Rémi Baldy
12 Avr 2019 0

La redistribution dans les quartiers en difficulté de l’argent frauduleux saisi est « une solution presque gadget vu l’ampleur du sujet », estime Edouard Philippe, interpellé sur cette question lors de sa visite à Marseille ce vendredi. Le Premier ministre assure toutefois « ne pas écarter cette solution ».

C’est la représentante des Pas sans nous, Fatima Mostefaoui qui lui a demandé une loi à ce sujet, lors d’un échange avec des acteurs de terrain dans un local associatif de Kalliste. Cette militante associative est l’une des femmes des quartiers Nord signataires d’une tribune publiée dans Libération le 2 avril sur ce thème. Le texte réclame qu’une « partie des biens et des fonds » saisis par la Justice dans le cadre de la lutte contre les réseaux soient réattribués à des « projets d’économie solidaire », sans passer par des subventions versées à des associations « parachutées dans nos quartiers, qui en ont fait un commerce ». Face à Edouard Philippe, Fatima Mostefaoui a élargi sa requête à l’ensemble de l’argent saisi, y compris dans la délinquance en col blanc.


A la une

Le difficile retour au 22 rue des Feuillants
"Là, il y a un souci." L’agent du service de l’hygiène de la mairie semble embarrassé. Il est censé contrôler les travaux effectués suite...
Le chemin semé d’embûches d’un accord entre Les Républicains et En Marche pour Marseille
Martine Vassal, candidate plus que probable à la mairie de Marseille et Yves Moraine, le maire de des 6e et 8e arrondissements, se sont...
Total redémarre La Mède avec un modèle économique encore fumeux
Habemus Total. Une fumée s’envole dans le ciel de Châteauneuf-les-Martigues. Elle est noire et fait office d’annonce pour les riverains : la Mède redémarre...
L’ouverture nocturne de la plage des Catalans revient à la barre du tribunal
Sera-ce la bonne ? Une décision de la cour administrative d'appel est sur le point d'influencer le devenir de l'apéro-les pieds-dans-l'eau-d'un-coup-de-vélo. C'est en tout...
Malades de la pollution à Fos : « Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps »
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire