“Occupation” ou “protection”: la CGT campe à la centrale de Gardanne

cagoules
Bref
le 12 Oct 2021
0
La centrale thermique de Gardanne. (Photo : Pierre Isnard-Dupuy)

La centrale thermique de Gardanne. (Photo : Pierre Isnard-Dupuy)

Pour les syndicalistes de la CGT, il s’agit de mettre le site de la centrale de Gardanne “sous leur protection” pour permettre la réalisation du projet industriel porté par les salariés. Pour le propriétaire de l’usine, Gazel énergie, il s’agit d’une occupation “en toute illégalité par près de 80 individus cagoulés”. Dans un communiqué, le propriétaire de la centrale de Provence, dénonce une intrusion par “effraction” avec des véhicules sans plaques d’immatriculation et avec des armes de catégorie D telles que “matraques télescopiques, des lacrymogènes, des battes de baseball et des armes blanches”.

Depuis des mois, syndicats et direction se déchirent concernant l’avenir de cette centrale dont la partie charbon doit fermer en 2022. Or, pour la CGT, les premiers licenciements de personnels condamnent également la partie biomasse de la centrale. En lien avec la biomasse, la direction entend développer la production d’hydrogène dite verte, en maintenant 80 emplois sur place. De son côté les salariés de la centrale portent un projet concurrent de développement industriel du site.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire