Michèle Rubirola (EELV) appelle son camp à rejoindre l’union de la gauche à Marseille

Groupes
Bref
Lisa Castelly
18 Juil 2019 9

Lors de la présentation de l’appel à l’union de la gauche marseillaise paru la semaine dernière dans Libération, le peu de militants Europe-écologie-Les Verts parmi les signataires avait été remarqué. D’autant plus que certaines personnalités écologistes comme Sébastien Barles ont porté le projet d’union, mais n’ont finalement pas signé. Mercredi, la conseillère départementale Michèle Rubirola, signataire de l’appel, a appelé sa famille politique à sortir de l’ambiguïté en rejoignant clairement l’initiative.

« Nous savons que c’est là que EELV doit être, et nous appelons l’Assemblée Générale des adhérent-e-s Marseillais-e-s à voter pour le rassemblement dès septembre afin de permettre à notre parti de se placer au coeur de cette dynamique citoyenne unitaire ouverte », écrit l’élue dans un communiqué qu’elle co-signe avec trois autres écologistes locaux. Elle demande aussi à ses camarades locaux de « refuser toute alliance avec LREM et ses candidat-e-s », ainsi que l’a posé le conseil fédéral du parti.

Lors de la parution de l’appel, les écologistes non-signataires avait évoqué une question de temporalité pour expliquer leur choix, et notamment la nécessité de consulter les militants de façon démocratique (Lire notre article).


A la une

La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...
La mairie « privatise » une partie du chemin qui mène à la plage de Corbières
"C’est scandaleux qu’ils aient installé ça, en plus c’est pas un petit portique, quoi !", s'agace un passant. "Je viens ici tous les jours,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrickpatrick

    alors comme eelv serait un parti à gauche ?

    Signaler
  2. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Pour que tout soit parfaitement clair, Sébastien Barles, qui traîne les pieds pour signer l’appel marseillais à une alliance politique et citoyenne de la gauche, signe en revanche dans Libé un appel à… une alliance politique et citoyenne de la gauche : https://www.liberation.fr/debats/2019/07/17/plus-de-radicalite-monsieur-jadot_1740457. Michèle Rubirola a, elle, signé les deux.

    Erreur en-deçà de Vitrolles, vérité au-delà ?

    Signaler
    • lilicublilicub

      l’union de la gauche marseillaise promue dans Libération… Et bientôt grâce a ses immixtions récurrentes dans la vie politique marseillaise, Drahi va doubler Bernard Arnault et devenir première fortune de France. Le même qui inonde la métropole de ses antennes relais si bienfaisantes. Il est vrai que depuis l’affaire De Rugy, on est sûr que pour EELV et Michèle Rubirola l’argent n’a plus d’odeur.

      Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      C’est tout de même un peu malaisant, les insinuations à la limite de la diffamation qui caractérisent les affirmations sans preuve de @lilicub. Voilà maintenant une mise en cause de Mme Rubirola au moyen d’un amalgame avec « l’affaire » de Rugy, dans une succession de phrases sans queue ni tête…

      Bientôt, grâce à @lilicub, vous apprendrez que le chien Saucisse était guériniste et que ses croquettes étaient financées par FO Territoriaux.

      Ce serait bien tout de même que les commentaires des articles de Marsactu conservent la tenue qui était la leur jusqu’à présent. Nous ne sommes pas sur Valeurs Actuelles ici.

      Signaler
    • lilicublilicub

      Je vous accorde que Michèle Rubirola n’était pas sensée savoir comment EELV récoltait les cotisations de DeRugy. Je m’en remets aux affirmations d’un député LREM qui explique que les fonds de l’IRFM (Argent public) sont obligatoirement traçables et donc tracés.
      Enfin EELV n’aime pas être pris à défaut. Pourtant dans l’affaire des détournements de fonds publics inhérents aux marchés publics des lycées d’Ile-de-France les juges ont établis que le parti politique qui s’est le mieux servi était les écologistes. De vieilles broutilles somme toute. Jadot n’a que 15 ans? il n’était donc peut-être pas encore né.

      Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Dans l’affaire des marchés publics des lycées d’Ile-de-France, les juges ont établi à peu près tout sauf ce que vous écrivez : les partis politiques mis en cause ont été « le RPR, le Parti républicain (PR), le Parti socialiste et le Parti communiste, soupçonnés d’avoir conclu un pacte de corruption, qui leur aurait permis de détourner, pendant cette période, pour leur financement, 200 millions de francs » (https://www.lemonde.fr/societe/article/2005/03/21/l-affaire-des-marches-publics-d-ile-de-france_629589_3224.html).

      Et le chien Saucisse, il s’est aussi servi ?

      Signaler
    • lilicublilicub

      Une cinquantaine de personnes ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel de Paris. Le procès en première instance s’est terminé le mercredi 26 octobre 2005. Le tribunal a condamné 43 prévenus, dont 14 ont fait appel.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_marchés_publics_d%27Île-de-France

      Donc un élu vert mais dissident :
      Jean-François Donzel, élu écologiste dissident de Génération écologie, a été condamné à un an de prison ferme (trois ans de prison dont deux avec sursis).

      Signaler
  3. OpiniatreOpiniatre

    Michèle Rubirola a bien raison, une dynamique est en marche. Réussir à faire liste commune avec Insoumis, PC, écolos, collectifs et le meilleur du PS, c’est presque inespéré. D’autant que LREM louche à droite et délaisse le centre-gauche. Les grincheux rentreront bien vite dans le train, ou rateront le coche et resteront sur le bord.

    Signaler
    • Raymond DayetRaymond Dayet

      Tout ça, c’est exactement ce dont les gens ne veulent plus: des accords d’appareils entre le PS, le PC, les Insoumis, les verts… On est reparti avec les vieux schémas . On fait des belles tribunes, des beaux discours et en arrière boutique, on se distribue les postes: un bout pour Payan, un bout pour Coppola, un bout pour Camard, des miettes pour les collectifs et c’est reparti pour la guinguette! Après, pendant 6 ans on voit plus personne et dans 6 ans, on recommence. Elle est pas belle la vie!

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire