« Mandat politico-mafieux », Guérini attaque Muselier pour diffamation

Vexé
Bref
Violette Artaud
16 Mai 2018 1

« Jean-Claude Gaudin a-t-il fait un mandat de trop? ». Réponse de Renaud Muselier : « Deux mandats de trop. Le mandat précédent, c’était un mandat de cohabitation politico-mafieuse avec M. Guérini. » Cette phrase prononcée par le président de la région lors d’une émission de la chaîne Public Sénat le 24 janvier passe mal, apprend-on dans La Provence. Si Jean-Claude Gaudin n’a de son côté pas engagé d’actions en justice, Jean-Noël Guérini a lui attaqué en avril Renaud Muselier pour « diffamation publique envers un citoyen chargé d’un mandat public. »

L’actuel sénateur et ex-président du conseil général des Bouches-du-Rhône réclame 50 000 euros au titre du préjudice moral et 50 000 euros pour le préjudice de notoriété. Pour sa défense, Renaud Muselier a fourni au dossier des pièces quelque peu étonnantes : outre une série d’articles de presse et un rapport interne de la commission d’enquête du PS sur le fonctionnement de la fédération des Bouches-du-Rhône, Renaud Muselier a apporté à l’instruction des extraits de la procédure pénale de 2009 dans laquelle Jean-Noël Guérini a été mis en examen. Son avocat a promis de justifier la raison pour laquelle l’élu dispose de documents liés à une procédure pénale en cours. L’audience a été fixée au 10 juillet.

Source : La Provence

A la une

La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib s’impose à l’AP-HM
En quelques clics, il est maintenant possible de réserver son rendez-vous médical avec plus de 100 praticiens de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille...
[Ô mon bateau] Faute de casse, des vieilles coques à l’abandon
Au large de la rade marseillaise, les plongeurs s'en donnent à cœur joie. À une quinzaine de mètres de profondeur, ils peuvent nager le...
À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelopetitvelo

    50 000 euro pour préjudice de la notoriété du président de la Farce du 13 ? Ca devrait suffire à la justice pour débouter le requérant.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire