Les parcelles du vallon des Hautes douces resteront agricoles

Arable
Bref
le 9 Déc 2022
5
La partie constructible du terrain qui appartient à la Fondation de France.

La partie constructible du terrain qui appartient à la Fondation de France.

La Safer a tenu parole. Comme l’annonce La Marseillaise, la société d’aménagement foncier et d’établissement rural est parvenue à s’interposer dans le processus de vente des trois terrains mis aux enchères. Le 10 novembre dernier, la Fondation de France avait mis en vente trois terrains, chez un notaire, comme le prévoyait le legs dont elle est bénéficiaire. Le produit de cette vente était censé financer les activités de l’institution.

Mais, la Safer avait encore la possibilité d’intervenir au titre de la conservation des terres agricoles. Elle devra régler les 1,6 million d’euros obtenus par le notaire. La décision réjouit les opposants qui ne voulaient voir ces terres servir à un projet de promotion immobilière.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. polipola polipola

    YES !
    BRAVO !

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Bravo ! J’étais très pessimiste sur ce coup là.
    Il y a un chouette projet, qui s’avère indispensable pour l’avenir. Nous avons tous besoin que l”agriculture se redeveloppe à proximité immédiate des villes.

    Signaler
  3. Kitty Kitty

    Beau combat, bravo. Les citoyens, quand ils s’organisent montrent bien souvent qu’ils peuvent très largement enrichir le débat sur l’avenir de notre ville.

    Signaler
  4. Jean Pierre RAMONDOU Jean Pierre RAMONDOU

    “Les parcelles du vallon des Hautes douces resteront agricoles”
    il me semble que ce titre est trompeur car dans votre article du 11 novembre 2022 vous évoquez qu’1 lot sur 3 est constructible.

    Signaler
  5. Karo Karo

    Précision des terres agricoles peuvent être classés constructibles ce qui ne veut pas dire qu elles ne peuvent pas y acceuilir des activités agricoles mais qu un jour peut être elles peuvent changer de destination. Dans le cas présent ce lot constructible peut permettre la création d’un ou de logements pour les exploitations agricoles, de bâtiments liés à l activité : stockage, legumerie, point de vente ce qui n est pas possible sur des parcelles classes agricoles .

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire