Le sénateur Les Républicains Bruno Gilles se déclare candidat à la mairie de Marseille

URGENT
Bref
Jean-Marie Leforestier
13 Sep 2018 6

Le sénateur Les Républicains Bruno Gilles a annoncé ce jeudi être candidat à la mairie de Marseille en vue de 2020. Avant une intervention ce soir dans le journal de France 3 Provence-Alpes, il a publié dans l’après-midi une lettre aux Marseillais dans laquelle il affirme son ambition.

Maire pendant plus de vingt ans des 4e et 5e arrondissements, sénateur, Bruno Gilles est le premier élu de sa famille politique à se positionner clairement comme successeur potentiel de Jean-Claude Gaudin. Il ne fait pas mention d’une transition anticipée qu’il a pourtant un temps souhaité.


A la une

Comment le Mucem s’est retrouvé sur le maillot de l’OM
Un terrain de foot sur le toit du Mucem. L'image est un peu inhabituelle. Pour sa deuxième année comme équipementier de l'Olympique de Marseille,...
Saïd Ahamada (LREM) tente de sortir du peloton sur la route des municipales
Saïd Ahamada ne veut plus attendre. Mercredi, le député LREM de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat à l'investiture de son parti pour...
L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...
L’éditorial de FOG qui fâche Bruno Gilles… et les journalistes de la Provence
Au sein des colonnes de La Provence, la plume de Franz-Olivier Giesbert, alias FOG, directeur éditorial du titre depuis 2017, va et vient avec plus...
Travaux ferroviaires sur la ligne Marseille-Aix : « modernisation » ou « projet dément » ?
Les voyageurs entre Marseille et Aix, et au delà vers les Alpes, verront-il un jour un service cadencé, à la régularité irréprochable comme cela...
La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapabarbapapa

    Les colmillos sont sortis.
    Avec une classe extraordinaire, déclaration solennelle sur fassbouc et référence bien sentie à Jean-Claude et aux Chûtes Lavie !

    Signaler
  2. toinetoine

    Oh bordel…
    On a eu le vieux croûton Gaudin aux manettes pendant 25 ans, alors on a suffisamment donné! Par pitié, ne nous infligez pas un Gilles, un Moraine ou un autre bébé Gaudin pendant les prochaines années. Marseille mérite mieux que ces clientélistes.

    Signaler
  3. LaPlaine _LaPlaine _

    Cet individu a fait partie de l’équipe Gaudin depuis des lustres, a vendu aux marseillais des plans et des promesses successives depuis 20 ans pour offrir à ces mêmes marseillais le spectacle désolant d’une ville à l’abandon. Ce même individu propose aujourd’hui de penser le Marseille de 2030-2050…Il aurait vu la lumière? Mais on est où là? A Marseille.

    Signaler
  4. Germanicus33Germanicus33

    Aucune envergure…Il faut dire qu’à droite le personnel politique ne s’est guère renouvelé. Il faut une vision pour Marseille.
    Seul Renaud Muselier pourrait faire le poids, mais devant JL Mélenchon, c’est risqué!

    Signaler
  5. bud_ice13010bud_ice13010

    Déjà qu’il arrête de servir la soupe à FO en se promenant dans les garages, les secteurs et en apportant son soutien à ce syndicat et on en rediscutera…
    Sinon il continuera à faire du Deferre et du Gaudin pour 6 ans de plus. Notre ville a suffisamment de retard à rattraper sans en rajouter!

    Signaler
  6. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Pas l’ombre d’une critique du bilan de Gaudin, dont – quoi qu’on pense de Muselier, qui est l’auteur de cette formule – les deux derniers mandats n’ont servi à rien – pour ne pas dire qu’ils ont enfoncé la ville. Une « vision » 2020 – 2050 qui tourne autour de « la propreté, la voirie, le stationnement, la circulation, la sécurité » (gros sic !). Rien sur quelques enjeux qui concernent la ville et le quotidien de ses habitants : les écoles, les équipements sportifs, la lutte contre les pollutions, la pacification du centre-ville, l’adaptation au changement climatique. Sans parler des transports, certes compétence métropolitaine, ce qui n’interdit pas d’avoir une ambition à ce sujet…

    Bref, en gros, je lis : élisez-moi, et je vous ferai le parking Longchamp… (https://marsactu.fr/bref/bruno-gilles-lr-le-parking-longchamp-se-realisera/)

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire