Le gouvernement va réfléchir à une société des transports pour la métropole Aix-Marseille

Structure
Bref
le 17 Juin 2019
1

L’Assemblée nationale a adopté vendredi, au sein de la loi l’orientation des mobilités, le principe de sociétés de financement dédiées au développement de projets liés aux transports, sur le modèle de la Société du Grand Paris. Quelques petites lignes qui ont réjouit la présidente LR de la métropole Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, laquelle a salué une « initiative qui va nous permettre d’aller plus loin encore dans le développement des solutions de mobilité » et qu’elle « appelai[t] de [ses] voeux depuis l’automne ». 

D’autant plus qu’un amendement évoquant précisément la situation locale, déposé par le député LREM des Bouches-du-Rhône Jean-Marc Zulesi, a été adopté dans la foulée (lire son entretien lors de la présentation de la loi). Il demande au gouvernement « de remettre un rapport au Parlement portant sur l’opportunité de créer un tel établissement public de la mobilité » pour la métropole Aix-Marseille-Provence. Rapport qui devra « s’appuyer sur une étude d’impact chiffrée ».

Il ne s’agit cependant encore que d’un rapport, prévu pour juillet 2020, sur un outil déjà promis en 2016 par Manuel Valls, alors Premier ministre. Et reste à savoir de quels moyens serait dotée cette société. Pour Martine Vassal, les calculs sont déjà faits, il faudra « 10 milliards d’euros d’investissements (…) dans les prochaines années » pour pouvoir mettre en place les projets prévus par le plan de déplacements urbains de la métropole et de l’agenda de la mobilité. Des financements après lesquels la métropole court depuis sa création en 2016.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. BrallaisseBrallaisse

    Très bon programme, cela devrait permettre de créer quelques présidences de plus pour caser les copains

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire