Le directeur de l’école Mermoz en grève de la faim pour contester sa suspension

Bras-de-fer
Bref
le 4 Nov 2021
2
Les parents d'élèves associent la suspension du directeur à des dérogations scolaires "imposées" ayant entraîné un sureffectif. (Photo LA)

Les parents d'élèves associent la suspension du directeur à des dérogations scolaires "imposées" ayant entraîné un sureffectif. (Photo LA)

Pierre Massi, directeur de l’école maternelle Jean-Mermoz (8e), a choisi d’entamer une grève de la faim pour contester la suspension dont il fait l’objet de la part de l’Education nationale, indique La Provence.

Comme le révélait Marsactu, ce directeur a été suspendu au mois de septembre le temps que soit menée une enquête administrative. L’enseignant dénonçait alors l’octroi de dérogations à la carte scolaire malgré des effectifs complets dans son établissement. Interrogé par La Provence, Pierre Massi qui a cessé de s’alimenter lundi, dit avoir déposé plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui en raison de ces sureffectifs. Il juge que “le devoir d’obéir a ses limites”. De leur côté, les services de l’Education nationale, cités par nos confrères, lui reprochent “un dysfonctionnement dans le pilotage de l’école” et “une position inadaptée par rapport à la hiérarchie et aux partenaires de l’école.”

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. julijo julijo

    Le mammouth est plus que jamais vivant, écraseur de bonnes volontés et de carrières.
    Le ministère de l’Education Nationale, les inspections académiques, les rectorats, vont-ils prendre un jour conscience qu’ils sont chargés de gérer nos enfants, adolescents, étudiants, qui sont l’avenir de la France ?

    “une position inadaptée par rapport à la hiérarchie et aux partenaires de l’école.”
    En clair, pas suffisamment le doigt sur la couture du pantalon. Le « pas de vague » est profondément indigeste pour les personnels.
    Tout mon soutien pour ce directeur courageux.

    Signaler
  2. petitvelo petitvelo

    Une petite enquête sur la moralité républicaine des dérogations accordées ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire