L’audit de restructuration de l’AP-HM pourrait coûter près de 5 millions d’euros

Courbe
Bref
Julien Vinzent_
10 Oct 2018 0

Combien va coûter la “mission d’accompagnement à la mise en œuvre des chantiers de modernisation de l’AP-HM” confiée à des cabinets de conseil et révélé par Marsactu mercredi dernier (lire notre article) ? 1,2 million d’euros, comme inscrit dans l’avis d’attribution à trois cabinets d’audit ? Ou jusqu’à quatre fois plus, comme le suppose La Provence, qui note que le marché pourrait être tacitement reconduit jusqu’à quatre ans.

Tout en démentant l’hypothèse d’un gonflement automatique, les hôpitaux de Marseille admettent la possibilité d’une facture plus élevée à l’arrivée : en plus d’un forfait d’1,2 million d’euros, “le marché prévoit aussi la possibilité d’avoir recours à un bon de commande en cas de besoin pour mener des chantiers non identifiés initialement”.

Malgré un budget qui dépasse le milliard d’euros, cette dépense passe mal auprès du syndicat Force ouvrière, dans un contexte de réduction d’effectifs et d’épuisement d’une partie du personnel (lire notre article sur les enjeux de la restructuration).

Source : La Provence

A la une

Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...
L’annulation du conseil municipal repousse encore le débat politique sur le mal-logement
Il y aura bien un rassemblement devant la salle du conseil municipal ce lundi matin. Mais celle-ci demeurera vide. Ce dimanche, le maire de...
Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...
Centre commercial mort né, Bleu Capelette se réincarne en quartier de ville
Ce n'est pas encore un acte de renaissance, comme une première pierre avec élus, écharpes et sourires posés, mais cela y ressemble tout de...
Pour les évacués de la rue d’Aubagne, un retour espéré mais sans calendrier
Rue d'Aubagne. Plusieurs riverains, valises vides en mains, sont escortés par les pompiers vers leurs logements. Sans avoir de date de retour, les habitants de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire