La métropole contrainte d’aménager une piste cyclable boulevard de la Blancarde

Vélo
Bref
le 6 Oct 2022
23

Malgré son refus initial, la métropole devra aménager une piste cyclable sur la totalité du boulevard de la Blancarde (4e arrondissement) lors des travaux de voirie à venir. Cette demande, initiée par l’association collectif Vélos en ville, a été imposée à la métropole par le tribunal administratif, dans sa décision du 15 septembre, comme l’annonce le collectif.

Ce recours a donné raison à l’association via l’article L228-2 du code de l’environnement, qui stipule qu’“à l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements prenant la forme de pistes, de bandes cyclables, de voies vertes, de zones de rencontre ou, pour les chaussées à sens unique à une seule file, de marquages au sol”.

Le collectif Vélos en ville signe là sa huitième victoire en justice contre la métropole pour ses refus ou oublis de réaliser des aménagements cyclables. Une neuvième affaire, concernant la place Jean-Jaurès, est toujours en cours, tandis qu’une autre a été déposée lundi 3 octobre au sujet de la Place Castellane et du boulevard du Prado.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Oreo Oreo

    La direction de la voirie de la Métropole vit encore au 20ème siècle, à la belle époque des Dinki-toys et du tout voiture. Tout ce qui n’est pas motorisé à quatre roues et leur ennemi : ils n’ont jamais pu envisager des voies “vertes” réservées aux mobilité douces, ils ne veulent pas voir que les piétons ne font pas un détour de 10 m pour emprunter un passage protégé “aux normes”, et qu’en ville c’est la voirie qui doit se mettre aux normes des déplacements piétons (de ce point de vue les abords de la gare saint Charles sont par exemple un désastre total), sans compter les arbres disposées avec la plus grande parcimonie ( et bien maltaités ensuite, mais c’est un . Les espaces verts d’accompagnement de voirie, c’est simple, ils ont décidé que ce n’est pas dans leurs attributions.

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Mais à part ça, c’est pas la même métropole qui, en 2019, nous a promis pour 2024 un magnifique réseau cyclable “sécurisé” ? C’est donc pour dans deux ans. On va voir ce qu’on va voir, sachant que depuis 2019 on n’a rien vu…

    Mais on a l’habitude ici des grands discours sur la mobilité qui restent à l’état de grands discours.

    Signaler
  3. barbapapa barbapapa

    On peut écrire le polar “La présidente était une bagnolarde”

    Signaler
    • AlabArque AlabArque

      OUIIIIIII … Un polar ‘judiciaire’, avec juges du Tribunal administratif se déplaçant à vélo 😉
      L’autre question est de savoir combien de temps prend MV pour se conformer aux injonctions du Tribunal ?

      Signaler
  4. petitvelo petitvelo

    Après la post-vérité, les post-promesses d’élu : le tribunal !

    Signaler
  5. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    La métropole et le département ont deux points communs
    – une présence au tribunal dont la régularité des condamnations force l’admiration
    – Martine Vassal, Yves Moraine, Sabine Bernasconi, Laure-Agnes Caradec, etc.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Dans le cas du département, ces gens ont été élus. Dans celui de la métropole, ces gens ont été battus, mais ils appliquent quand même leur politique, parce que les électeurs, au fond, on n’en a rien à foutre.

      Signaler
  6. BRASILIA8 BRASILIA8

    Il serait bien que ce collectif se batte pour de véritables pistes cyclables sur la chaussée et ne se contente pas de vagues bandes ou pire de partage de tottoirs.
    Les vélos doivent remplacer les voitures et n’ont rien à faire sur les trottoirs

    Signaler
    • polipola polipola

      allez-y donc Brasilia8 puisque ça a l’air si facile pour vous!

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Mais je crois que c’est exactement ce pourquoi ce collectif se bat ! Aucune association de cyclistes digne de ce nom ne souhaite réduire la place déjà peu enviable des piétons. Et aucune ne considère que de simple tracés à la peinture sont des pistes cyclables.

      Signaler
  7. BRASILIA8 BRASILIA8

    polipola
    je n’ai jamais dit que cela était facile mais les vélos n’ont rien à faire sur les trottoirs , sauf à avoir moins de 7 ans, et le combat doit être contre les voitures pas contre les piétons

    Signaler
    • julijo julijo

      d’autant plus que sur le boulevard de la blancarde, les piétons ne sont pas à la fête le plus souvent !!!
      et c’est d’autant plus incohérent que les tram-metro et bus, sont bien présents dans ce secteur.
      il manque juste -et ce n’est pas rien- des parkings de délestage intelligemment situés…et ça ??

      Signaler
  8. leb leb

    Vu l’enthousiasme métropolitain, ça va se limiter à 3 coups de pochoirs le long de la route.

    Signaler
  9. Brallaisse Brallaisse

    Et vous n’avez qu’à marcher à pied à la fin !.
    Fatiguant les anti voitures, les pro-vélos , les motos qui ne veulent rien payer et qui stationnent n’importe où. A vélo, à moto, à trotinette, en voiture chacun veut être prioritaire. Gonflant à la fin.
    Et puis, il y à des gens aussi qui ne peuvent pas faire de vélo, de trotinette ou bien de la moto et surtout avec la qualité des transports marseillais et qui sans voiture sont totalement pénalisés. J’en fais partie , donc des gens dans ma situation ont aussi le droit de l'”ouvrir” et de ne pas subir face aux diktats des pédrolitos de service et zélus idiots qui font dans le politiquement correct actuel.
    Alors un peu d’intelligence , les petits dictateurs autoproclamés d’associations sont souvent de gros pénibles. Certaines “assos” sont utiles , d’autres franchement moins quand elles se prennent pour Zorro.,
    Je ne dis pas qu’il ne faut rien faire , mais zélus et zassos pourraient faire autrement. Ils ne travaillent pas pour les habitants , mais pour eux.

    Signaler
    • LN LN

      Vous lisant souvent, j’ai cru au début à votre humour. Et puis….
      Allez Brallaisse, c’est l’heure de la sieste, il vous faut un peu de repos là. Vous vous égarez complet en prenant des trajectoires parfois improbables

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Ce que ce collectif demande à la métropole, c’est simplement de respecter la loi. C’est bizarre que vous vous en offusquiez, alors que si souvent dans vos commentaires ici vous dénoncez les élus et les quidams qui prennent leurs aises avec celle-ci sous couvert de “traditions locales” ou d’autres prétextes.

      Ce n’est pas parce qu’une petite partie de la population ne peut pas marcher ou utiliser un vélo qu’il faut se satisfaire de ce que la voiture occupe 90 % de l’espace public, et laisse tous les autres usagers de la rue se bousculer sur les 10 % restants.

      Signaler
  10. Brallaisse Brallaisse

    LN, je prends dans 99% des cas les choses avec humour et malheureusement il y a une matière quasi inépuisable à Marseille entre les scandales, les arrangements,magouilles en tous genres et surtout avec les acteurs locaux politiques, economiques, associatifs,CIQ,syndicats et autres fifres dont les pouvoirs toxiques et de nuisances sont quasi illimités, et tout ceci validé bien sur par une bonne frange de la population marseillaise,clientelisme oblige.L’interet particulier étant la règle. Les articles de Marsactu sont édifiants sur ces sujets chaque jour,et si je rajoute la CRC,c’est champagne !
    Est ce pire ailleurs, j’en doute franchement, surtout si nous rajoutons l’aspect violent de cette cité.
    Alors de temps en temps, certains groupes de pression vont trop loin en vouloir imposer aux autres leurs points de vue idéologique, et les associations ecolo cyclistes,du moins certaines sont dans cette démarche.
    Alors le 1% qui me reste, celui de la mauvaise humeur,apparrait surtout quand l’on veut m’imposer quelque chose.
    La prochaine étape va être l’ association des marcheurs écolos qui vont réclamer des pistes “marchables” en lieu et place des vélos autos et autres moyens de locomotion. Alors les moutons de Panurge du politiquement correct,très peu pour moi.
    Rappellez de ce qu’ il reste de l’année de la culture à Marseille ,j’exclue le MUCEM c’est l’Etat,le défilé des moutons, je n’en faisait pas partie.

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      J’aimerais bien que vous montriez où et quand, dans la ville régulièrement classée dernière de France pour les aménagements cyclables, des asso de cyclistes sont “allées trop loin”. Ce discours est régulièrement opposé à quiconque essaie avec obstination de faire avancer une cause. Personnellement je trouve au contraire qu’à Marseille il n’y a jamais d’action pro-vélo massive et spectaculaire. Je participerais bien à un “tous ensemble sur le Prado à 18 heures” ou un “tous ensemble place Castellane à 8h 30”, avec des banderoles appelant les choses par leur nom : les dirigeants de la Métropole sont des délinquants multirécidivistes qui continuent à s’asseoir délibérément sur les lois !

      Signaler
  11. Brallaisse Brallaisse

    8e je suis en conformité avec ce que je dis et écris.
    La voiture en ville est une situation de fait à corriger de façon urgente.Pollution,encombrement, cohabitation difficile, stationnement,etc.
    Le soucis que nous avons ici réside ou plutôt les soucis sont à la fois géographiques : une ville encerclée de massifs et à 180°;historiques: une ville sans aucun plan d’urbanisme;politiques : aucune vision des zelus successifs, pas d’ambitions ;économiques : une ville faussement pauvre fiscalement, beaucoup de richesses patrimoniales mais peu de recettes fiscales y compris de la part des institutions locales ( métropole,région,département).
    En résumé, ville à la derive et non gouvernée sauf pour des intérêts particuliers. Tout ceci s’illustrant dans le bordel actuel des conditions de circulation marseillaise.
    Alors le remède miracle est sorti du chapeau : le vélo. Auparavant, le remède avait été la voiture avec les résultats que nous connaissons.
    Bien sûr tout ceci avec une une RTM d’une rare indigence,gérée en fonction des vacances de ses salariés et non pas du service aux usagers.Et le barnum d’hier mené par Vassal ,Ghali et leurs orchestres respectifs n’est absolument pas rassurant en termes de délais et d’efficacité. Mais cela est une triste habitude.
    Alors dans ce cadre, je ne suis pas d’accord dans les conditions actuelles à subir les positions de minorités agissantes et à subir des contraintes supplémentaires.Et mon cas n’ est pas unique.
    Réorganiser le centre ville et plus,oui sans aucun doute, mais pas dans le cadre d’ une punition collective.
    Il y a plus intelligent à faire.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Je ne vois pas ce qu’il y a de plus intelligent à faire que de réduire la place de la voiture, sachant qu’on ne peut pas élargir les rues : il faut donc faire de la place pour tout le monde en prenant un peu de place à la minorité voiturée qui s’est octroyé le droit d’être partout chez elle.

      Et même si personnellement je ne milite pas au sein d’une association, je suis tout de même un piéton écolo demandeur des pistes “marchables” que vous évoquez : bref, de vrais trottoirs – pas seulement des aumônes de 80 cm de large – débarrassés de ceux qui les squattent : voitures, scooters, trottinettes et mobilier urbain planté n’importe comment.

      Signaler
  12. Brigitte13 Brigitte13

    Bravo à ce collectif

    Signaler
  13. Brallaisse Brallaisse

    8e,faire de la place pour tout le monde est une expression est une expression que j’aurais sûrement employé. Tout le monde ce sont les vélos,les transports en commun, les autos,les piétons et pas uniquement les bicyclettes comme le souhaitent beaucoup de ” collectifs”.
    Pour la deuxième partie de votre réponse,nous ne sommes pas dans le domaine de l’écologie mais dans celui de l’éducation et du comportement. Et là, cela n’est pas une nouveauté, les marseillais sont des gens mal élevés, de véritables j’en foutre. Avec un peu plus de civisme,pas mal de problèmes seraient réglés de Saint Louis à Lord Duveen,comme quoi tous les quartiers marseillais ont un PPCM,se foutre de tout.Un charme marseillais de plus sans doute.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire